Jean-wilfried Martin

Jean-Wilfried MARTIN
Conseiller municipal de Villeurbanne
Conseiller métropolitain

Monsieur le Président, mes chers collègues, au travers de cette délibération, vous nous demandez de voter une individualisation complémentaire de programme relative à la ZAC Gratte-Ciel nord, anciennement Gratte-ciel centre-ville. Le groupe UMP, divers droite et apparentés votera cette individualisation de programme.

Nous attirons cependant votre attention sur le peu de cas que vous faites de projets qui n’ont pas forcément la portée médiatique que vous recherchez. Alors que le projet de la ZAC Gratte-ciel nord a été porté par notre ancien collègue Henry Chabert lors des élections municipales de 2008 à Villeurbanne, et ce dans la droite lignée du projet initial du Docteur Lazare Goujon, votre majorité au Grand Lyon n’a daigné approuver le projet de ZAC qu’en février 2011. La consultation, elle, n’a été lancée qu’à partir de février 2013. L’aménageur, la SERL pour être plus précis, n’a été choisi qu’en janvier 2014. Déjà un mandat de perdu ! Si vous me permettez ce petit trait d’humour, ce projet suit un vrai train de Sénateur ! Vous indiquez d’ailleurs vous-même que la durée des travaux est prévue pour quatorze longues, très longues années. Soit une durée totale du projet d’au moins vingt ans.

Que de différence à comparer à des projets qui avaient une autre écoute de votre part ! Car oui, à comparer à ce projet, vous avez été plus prompt à lancer et à réaliser la ZAC Confluence, dont les derniers bâtiments sortent de terre et pour laquelle vous venez d’organiser -pour la quatrième année consécutive- la manifestation Le Temps des Cerises. Et que dire de la vitesse à laquelle vous vous êtes empressé de lancer et réaliser le stade des Lumières ! Vingt ans d’un côté, deux mandats soit treize ans pour Confluence, sept ans pour le stade des Lumières malgré les oppositions qu’il a pu rencontrer.

Quel constat ! Quelle claque infligée aux Villeurbannais ! Villeurbanne ne mériterait pas mieux, selon vous, comme deuxième ville de notre agglomération, deuxième ville du Rhône et dix‑neuvième ville de France ? Pourtant, à voir la représentation des élus villeurbannais dans votre exécutif, on pourrait avoir cet espoir : deux Vice-Présidents de 2008 à 2014, quatre maintenant. Une explication : peut-être un reliquat d’anciennes guerres internes !

Passons maintenant au projet en tant que tel. Du côté des déplacements, notre crainte est que vous ayez manqué le coche de la régénération de cette partie du centre-ville pour remettre à niveau les infrastructures de transports, qu’ils soient en commun ou particuliers. Comment accepter qu’un centre‑ville tel que celui-ci ne soit alimenté que par une voirie à deux fois une voie ? Avec des parkings partagés entre habitations et bureaux ? Avec un parking payant à l’autre bout des Gratte-Ciel si mal indiqué qu’il est souvent vide ? Votre volonté est-elle l’asphyxie du centre-ville, poumon économique et social de Villeurbanne, et de réduire son attractivité ? Nous sommes d’ailleurs très dubitatifs quant à votre volonté d’implanter des parkings partagés. Sur quelles expériences d’autres collectivités vous basez-vous pour vous assurer de la réelle rotation des véhicules ? Que serait d’ailleurs la Presqu’île de Lyon aujourd’hui sans son réseau de parkings souterrains ?

La création de cette ZAC aurait été aussi le meilleur déclencheur pour faire enfin sortir des tiroirs la ligne à forte capacité A7, vous savez cette ligne forte qui végète au PDU depuis 1997 entre La Doua, les Gratte-ciel, la place Grandclément -citée d’ailleurs au SCOT comme futur centre économique majeur de notre agglomération-, les hôpitaux est et le quartier de Gerland. Encore une fois, l’intérêt des Villeurbannais passera après, il était certainement plus important à vos yeux et aux yeux de monsieur Rivalta, qui a peut-être des comptes à régler sur Villeurbanne, de créer une ligne de tramway pour l’OL Land. Les commerçants eux-aussi ne sont pas à la fête. L’arrivée du centre commercial du carré de la Soie leur a été pénible. Ce projet du carré de Soie a été “imposé” à la majorité villeurbannaise en son temps. La revalorisation du centre-ville de Villeurbanne aurait dû être faite avant le carré de Soie ; n’est-il pas déjà trop tard pour les commerces des Gratte-Ciel ? Espérons que non, dans l’intérêt de tous les Villeurbannais !

Passons ensuite aux équipements publics : un groupe scolaire de 20 classes doit être créé de toutes pièces pour couvrir, à hauteur de 10 classes, les besoins de la ZAC et pour désengorger les groupes scolaires alentours. Là encore, les Villeurbannais attendront très, trop longtemps. Alors que ce groupe scolaire ne nécessite aucune destruction de bâtiment existant car créé sur un parking éphémère, il ne sortira de terre au mieux qu’en 2023 après la sortie de terre des premiers logements. Pourquoi tant de délai ? Pourquoi attendre dix ans et laisser les élèves villeurbannais dans des conditions de classes exiguës ? Les groupes scolaires Anatole France, Édouard Herriot, Zola et Jean Zay sont en effet surchargés. Il n’a pas été jugé pertinent de lancer la construction au plus vite.

Nous avons aussi des doutes sur les délais de réalisation du futur lycée Pierre Brossolette qui viendra en remplacement de l’ancien. 2018 est annoncé, la réalité tournera plutôt pour la rentrée de 2019. Juste un léger rappel mais symptomatique de la lenteur des avancées de ce projet : le lycée devait initialement sortir de terre en 2015.

Enfin, pour terminer, vous n’êtes pas sans savoir que l’Union européenne dispose de crédits qui peuvent être affectés aux collectivités territoriales quand elles ont des projets de démonstrateurs rentrant dans le cadre de la directive 2010-31-UE du Parlement européen. Pouvez-vous nous éclairer sur les projets ou équipements du type développement durable que vous envisagez sur cette zone d’aménagement concerté ? Suivrez‑vous ainsi l’exemple de Marne la Vallée, Bussy Saint Georges ou Nice ?

Malgré toutes ces remarques, toutes ces réserves et afin de ne pas faire patienter encore plus les Villeurbannais, le groupe Union pour un mouvement populaire, divers droite et apparentés votera cette délibération tout en restant vigilant sur les délais de réalisation.

Je vous remercie.

ZAC Gratte-ciel Nord