Retrouvez l’intervention de Clotilde POUZERGUE

(seul le prononcé fait foi)

Monsieur le Président, chers collègues, tout d’abord vous dire que notre groupe politique votera ce rapport qui marque concrètement le démarrage de ce projet. Le projet du Vallon des hôpitaux est évidemment l’un des projets d’aménagement majeur de notre Métropole, pour le sud-ouest lyonnais, il constitue également une zone d’attractivité très importante entre le développement du site hospitalier Lyon-sud et le terminus du prolongement de la ligne B du métro. En revanche, je voudrais vous parler surtout de gouvernance territoriale. Monsieur le Président, au mois de juin dernier, avant de mettre aux voix le rapport sur la création de cette ZAC, vous insistiez sur la dimension multipolaire de ce dossier. Vous saluiez, entre autres, les maires d’Oullins, d’Irigny et de Pierre-Bénite, car je vous cite : “on est dans un bassin de vie, parce que c’est une vision partagée qui permet le développement du Vallon des hôpitaux, parce qu’on peut faire des choses et en même temps s’occuper du quartier de la Saulaie et ce qui tourne autour d’Oullins et de La Mulatière parce qu’on est dans la même zone et dans le même territoire”. Je ne vais pas faire l’exégèse de vos propos mais force est de constater que la réalité est toute autre. Des paroles aux actes, en effet, il y a un gouffre et vos bons augures s’évanouissent avec les étiquettes politiques et le jeu d’une gouvernance exclusive et non partagée. Avec Jérôme Moroge, Maire de Pierre Bénite, nous sommes régulièrement interpellés par des riverains du quartier du Revoyet ou du quartier du Perron sur les territoires d’Oullins et de Pierre Bénite qui s’inquiètent de l’arrivée à 300 mètres de chez eux de l’émergence d’un nouveau quartier. La rue du Grand Revoyet va-t-elle être impactée ? La circulation va-t-elle augmenter alors que la voirie n’est pas dimensionnée pour ? Etc. Autant d’interrogations légitimes quand on habite à 300 mètres d’un futur parc relais de 900 places et d’un nouveau quartier où vont se construire 1 600 logements. Mais impossible d’apporter pour nous des réponses précises à leurs questions. Oullins comme Pierre Bénite n’a jamais été associé aux études de circulation qui ont été engagées dans le cadre du travail préalable. Un comité de pilotage associant l’ensemble des communes du secteur nous a été timidement promis, pour nous présenter au moins les conclusions, mais on attend encore la date de la réunion et cela fait 18 mois. Les échanges autour de ce type de projet d’aménagement doivent dépasser le strict périmètre de la ZAC et des frontières communales et ce n’est pas faire acte d’ingérence dans la politique saint-genoise que de dire cela mais, au contraire, c’est penser à l’ensemble des habitants des lônes et coteaux du Rhône qui méritent que l’on travaille tous ensemble au développement concerté du secteur. Voilà un exemple concret d’aménagement de future voirie quasi intercommunale qui aurait mérité un autre type de gouvernance en tout état de cause, une méthode plus partagée. Mais aujourd’hui, monsieur le Président, 300 mètres ne valent visiblement pas un comité de pilotage. Je vous remercie.
ZAC du vallon des hôpitaux