ASVEL et Académie Tony Parker

ASVEL et Académie Tony Parker

    Monsieur le Président, mes chers collègues, j’interviens sur ces délibérations non pas sur la nature ou le montant de la subvention mais concernant plutôt le projet du club de l’ASVEL, notamment à travers la Parker Academy et la grande salle. Nous nous souvenons que ce projet a été présenté en septembre dernier. Il s’agit de l’installation, d’une part, du centre d’entraînement de l’ASVEL, du centre de formation, d’une école d’arbitrage sur le site de Gerland et, d’autre part, d’une salle de 10 000 places sur le site du stade de rugby Georges Lyvet ‑semble-t-il‑ ou peut-être même du Carré de Soie. Si ce n’était qu’un projet privé, mon intervention n’aurait évidemment aucun intérêt, si ce n’est peut-être pour se satisfaire du projet lui-même. Mais là, en réalité, 6 M€ sont inscrits à la programmation pluriannuelle des investissements de notre collectivité. Je souhaite bien évidemment que l’ASVEL puisse se développer, bénéficier des structures à

ZAC Gratte-ciel Nord

ZAC Gratte-ciel Nord

Monsieur le Président, mes chers collègues, au travers de cette délibération, vous nous demandez de voter une individualisation complémentaire de programme relative à la ZAC Gratte-Ciel nord, anciennement Gratte-ciel centre-ville. Le groupe UMP, divers droite et apparentés votera cette individualisation de programme. Nous attirons cependant votre attention sur le peu de cas que vous faites de projets qui n’ont pas forcément la portée médiatique que vous recherchez. Alors que le projet de la ZAC Gratte-ciel nord a été porté par notre ancien collègue Henry Chabert lors des élections municipales de 2008 à Villeurbanne, et ce dans la droite lignée du projet initial du Docteur Lazare Goujon, votre majorité au Grand Lyon n’a daigné approuver le projet de ZAC qu’en février 2011. La consultation, elle, n’a été lancée qu’à partir de février 2013. L’aménageur, la SERL pour être plus précis, n’a été choisi qu’en janvier 2014. Déjà un mandat de perdu

Réaménagement du cours Emile Zola

Réaménagement du cours Emile Zola

Monsieur le  Président,  mes chers  collègues,  nous  revenons  de  nouveau  sur  le  projet de  réaménagement  du  cours Emile  Zola  et,  comme  dans nos  précédentes  interventions,  nous  ne  voterons  pas  cette délibération bien que notre groupe soit naturellement d’accord sur le principe de réaménagement du cours Emile Zola. Je m’explique : le cours Emile Zola, chacun le sait bien, est une artère vitale, sur le plan symbolique certes, puisqu’elle constitue l’une des voies structurantes de Villeurbanne mais aussi en termes économiques,  et  cela  non  seulement  parce  qu’elle dessert un nombre important d’entreprises qui y sont implantées ou qui le sont à proximité immédiate mais aussi parce qu’elle dessert le centre-ville de Villeurbanne, et ce sera d’autant plus vrai lorsque le prolongement de la rue Henri Barbusse, attendu depuis  de  nombreuses  années,  verra  enfin  le  jour  puisque l’avenue Henri Barbusse se situera alors de part et d’autre du cours Emile Zola. Dans