Démission d’Olivier Brachet : une gouvernance en question

Démission d’Olivier Brachet : une gouvernance en question

Monsieur le Président, mes chers collègues, l’étude de ces désignations nous donne l’occasion d’avoir une pensée pour monsieur Olivier Brachet dont l’ombre plane dès que l’on parle de logements mais c’est quelqu’un qui était très apprécié et que nous regrettons… (…) Et en plus, très sincèrement, monsieur le Président ! Elle nous ramène à la situation de la Métropole et à son mode de gouvernance. La démission de votre Vice-Président dénonce, monsieur Collomb, de manière fracassante, à la fois vos méthodes politiciennes, et votre incapacité à définir une ligne politique claire et transparente pour la construction de la Métropole. Nous avons eu l’occasion, lors de la séance d’installation, d’évoquer un point qui nous différencie nettement : c’est le respect des personnes et des engagements. Monsieur David Kimelfeld nous a répondu dans la presse “caricature“. Si je peux me permettre, je vous rappelle que “caricature” signifie que c’est vrai mais que