Frais de déplacement : manque de transparence

Frais de déplacement : manque de transparence

Monsieur le Président, chers collègues, les deux rapports qui nous sont soumis sont d’une certaine banalité… Mon intervention porte sur les dossiers numéros 2014-0308 et 2014‑0309. Puisque, dans toute collectivité, il est normal que des élus et des agents territoriaux, au titre de leurs compétences en matière de développement économique et autres coopérations décentralisées, voyagent à l’étranger, accompagnés parfois d’invités acteurs de la vie publique ou experts par ailleurs, le choix du groupement de commandes auprès d’entreprises spécialisées pour l’organisation de ces voyages paraît pertinent dans un but d’optimisation des coûts entre le Grand Lyon et la Ville de Lyon. Cependant, les quelques chiffres qui apparaissent dans ces rapports sont bien maigres pour apprécier les décisions qui doivent être prises pour des budgets conséquents. Pour le rapport numéro 2014‑0308, par exemple, l’accord-cadre conclu pour une durée de quatre ans est proposé avec une  estimation prévisionnelle de 600 000 € HT qui serait, selon les services, en progression de près de 34 %. Si, lors de la commission des finances,