Loi Alur : une catastrophe annoncée

Loi Alur : une catastrophe annoncée

Monsieur le Président,  mesdames et messieurs, mes chers collègues, à l’occasion de ce rapport que nous voterons, nous allons intervenir à deux voix : tout d’abord, j’interviendrai en matière générale d’urbanisme et mon collègue Guy  Barret  interviendra  plus  spécifiquement  sur  le dossier. Je voudrais, au nom du groupe UMP, vous parler encore une fois du sujet qui pose problème à notre sens, la fameuse loi Alur. En février dernier, je m’étais ému, dans un courrier envoyé à madame Duflot, alors Ministre de l’égalité des territoires et du logement, de son manque total de respect et de reconnaissance pour ces mêmes territoires. En effet, peut-on considérer que la Ville de Paris, les côtes de Normandie, les montagnes de Savoie ou bien encore les Villes et agglomérations de Marseille, Bordeaux ou Lyon présentent les mêmes problématiques en matière d’urbanisme ? Dans un même courrier, je dénonçais le désaveu que madame Duflot prononçait