27e Entretiens Jacques Cartier

27<sup>e</sup> Entretiens Jacques Cartier

Monsieur le Président et chers collègues, sans revenir sur l’histoire de ces Entretiens Jacques Cartier, il nous semble toutefois nécessaire de rappeler que les vicissitudes qui ont émaillé la vie de ces échanges font planer un doute certain sur l’intérêt général qui devrait guider notre participation. Dans son rapport de juin 2012, la Chambre régionale des comptes constatait, sur le budget de cette manifestation, la prise en charge de frais en dehors du respect de la comptabilité publique. Elle indiquait aussi que c’est le laxisme du contrôle opéré par l’université qui avait permis que ces frais soient remboursés par le comptable. En commission, le Vice- Président Galliano indiquait que cela avait été pris en compte et que -je cite- : “Incessamment sous peu, vous verrez des évolutions de gouvernance”. Mais nous ne devons pas avoir la même conception de l’intérêt public : on ne joue pas au poker, on ne paye pas pour voir. Nous aurions souhaité avoir dès maintenant des explications sur ces évolutions