A la Métropole de Lyon, la bonne gouvernance n’est toujours pas « En Marche »

A la Métropole de Lyon, la bonne gouvernance n’est toujours pas « En Marche »

Le Président de la Métropole a informé le conseil métropolitain du retrait des délégations accordées à M. Gilles VESCO, jusqu’alors conseiller délégué aux « Nouvelles mobilités urbaines ». Les délégations exercées par cet élu ont été confiées à M. Martial PASSI, 12e Vice-Président, en charge des « Déplacements Intermodalités ». Nous avons donc pris acte que M. Gilles VESCO n’exercera plus aucune délégation mais qu’il restait membre de la commission permanente. M. Philippe COCHET, Député-Maire de Caluire et Cuire, Président du groupe Les Républicains et Apparentés, a interrogé l’exécutif de la Métropole lors de la Commission Finances, institutions, ressources et organisation territoriale, du 19 octobre, pour savoir si M. Gilles VESCO continuerait à percevoir son indemnité de conseiller délégué soit 2 444,34 € bruts mensuels, sans en exercer les fonctions ou s’il lui serait versé l’indemnité des conseillers métropolitains sans délégation soit 1 311,51 € bruts mensuels. L’exécutif a confirmé que M. Gilles VESCO continuerait à

Indemnités : contre

Indemnités : contre

Monsieur le Président, mes chers collègues, le rapport sur les indemnités est un rapport habituel dans les collectivités qui, d’ordinaire, donne peu à discussion, car, ne nous voilons pas la face, ce n’est pas le rapport que les élus aiment à discuter à l’extérieur de l’assemblée. Si ce rapport a pris un intérêt tout particulier, c’est parce qu’il se trouve pris au cœur de considérations politiques qui, encore une fois, révèlent votre incapacité à travailler en transparence, quitte, pour vous, à couvrir d’opprobre la classe politique tout entière. Je rappelle que le choix des indemnités devait être discuté en groupe de travail règlement intérieur, afin d’échanger entre tous les groupes. Comme pour la Commission permanente, vous avez refusé de donner votre proposition à l’avance, préférant l’opacité et, en tout cas, pour l’opposition, nous l’avons découverte dans les rapports transmis pour ce Conseil. Concernant le montant global de la masse indemnitaire