Indemnités des élus : une décision sans concertation

Indemnités des élus : une décision sans concertation

Le conseil de la Métropole de Lyon a adopté lors de sa séance du 26 janvier 2015 la délibération n° 2015-0139 concernant la fixation des indemnités de fonction des élus. Le groupe UMP, Divers droite et Apparentés rappelle que le choix du montant des indemnités n’a jamais fait l’objet d’aucune concertation ou discussion préalable. Gérard COLLOMB a toujours refusé de donner sa proposition à l’avance préférant l’opacité et notre groupe ne l’a découverte que par les rapports transmis pour le conseil. De la même manière, l’amendement de l’exécutif qui revalorise les indemnités de conseiller métropolitain pour les fixer à 1 311,51 € daté du 23 janvier 2015 ne nous a jamais été communiqué et les membres du groupe en ont pris connaissance sur table en début de Conseil métropolitain du 26 janvier. Concernant le montant global de la masse indemnitaire qui augmente de 30%, il relève du choix du seul

Indemnités de fonction

Indemnités de fonction

Une explication de vote, s’il vous  plaît, monsieur le Président de la part du groupe UMP, DVD et apparentés. Nous sommes un peu surpris de ce rapport en ce qui concerne les indemnités des conseillers délégués. Il n’y a pas une mairie ou pratiquement pas où les conseillers délégués ont une indemnité équivalente aux adjoints. Pour quelle raison donnerait-on aux conseillers délégués une indemnité équivalente ici aux Vice-Présidents, si ce n’est, monsieur le Président – et là j’y vois une interprétation politique -, pour remercier vos amis ? Quelle interprétation donner à ce choix et quel exemple donne-t-on aux citoyens ? L’interprétation que cela donne est que vous n’avez pas pu caser tous vos amis dans l’exécutif communautaire et donc vous faites rentrer par la fenêtre les gens que vous n’avez pas pu faire rentrer par la porte. On a d’ailleurs un exemple frappant, je pense que vous l’avez tous