Réaction à la démission du 17ème vice-président M. Olivier Brachet chargé de l’Habitat, du Logement et de la politique de la ville

Réaction à la démission du 17ème vice-président  M. Olivier Brachet chargé de l’Habitat, du Logement et de la politique de la ville

La démission de M. Olivier BRACHET dénonce de manière fracassante à la fois les méthodes politiciennes de GERARD COLLOMB et son incapacité à définir une ligne politique pour le logement mais, plus globalement, pour l’évolution de la Métropole. Dans un total irrespect de celui qui fut son Directeur de campagne, Gérard COLLOMB ose dire que M. Olivier BRACHET n’a pas les capacités de faire face à une baisse de l’investissement dans la construction de logements. Cette appréciation personnelle injustifiée est surtout infondée sur la réalité que sont les finances actuelles de la Métropole. La métropole a adopté un budget incongru puisque outre le report du financement de dépenses certaines comme l’impact de la dévaluation de l’Euro face au franc suisse (évalué aujourd’hui à un minimum de 6 millions d’euros), le budget n’a pas pu préciser les investissements qui seront retenus pour l’année 2015 puisque la programmation pluriannuelle d’investissement sera votée