Subvention à Air Rhône-Alpes

Subvention à Air Rhône-Alpes

  Monsieur le Président, chers collègues, l’association Air Rhône-Alpes surveille notre air, une ressource commune irremplaçable. Dès la loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie en 1996, la loi LAURE, l’indépendance de la mesure de la qualité de l’air a été posée et résolue par la mise en place des structures multi-financées que sont les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air. L’équilibre financier d’Air Rhône-Alpes est l’assurance de son indépendance. Les trois financeurs sont l’Etat, les collectivités territoriales et les industriels. Cependant, aujourd’hui, l’Etat réduit son financement. Concernant les collectivités territoriales, avec la prise de compétence qualité de l’air de la Métropole, un certain nombre de Communes reconsidèrent leur participation à Air Rhône-Alpes, estimant, à juste titre, que si la Métropole finance le réseau de surveillance, une participation de la Commune fait doublon, diminuant d’autant le budget d’Air Rhône-Alpes. Il faut rester vigilant à ce que les principaux