Conseil de développement de la Métropole de Lyon

Conseil de développement de la Métropole de Lyon

Monsieur le Président, Qui dans cette assemblée pourrait être opposé à une démocratie participative, qui permet aux citoyens d’être acteurs de leur avenir dans notre Métropole. Pas notre groupe en tous les cas ! Cependant, ce Conseil de développement appelle quelques observations. Tout d’abord, Monsieur le Président, nous tenons à rappeler l’importance de la démocratie représentative que, nous les élus, incarnons dans cet hémicycle et qui devrait être davantage respectée. La preuve, comme l’a déjà indiqué Philippe COCHET, nous ne pouvons qu’être surpris de voir que la représentation des Conférences Territoriales des Maires (CTM) est déjà définie alors même que la discussion sur ces instances est en cours. Ensuite, la constitution de la liste des membres nous interpelle. En effet, nous retrouvons, là un ancien président d’un groupe politique de votre majorité à la Communauté Urbaine sous le précédent mandat, là le chargé de mission d’un groupe politique de votre majorité

Subvention au profit de l’Association nationale des Présidents de Conseils de développement

Subvention au profit de l’Association nationale des Présidents de Conseils de développement

Monsieur le Président, mes chers collègues, ce rapport nous propose de voter une nouvelle subvention au profit de l’Association nationale des Présidents de Conseils de développement, dont est membre le Conseil du Grand Lyon, présidée par madame Anne-Marie Comparini. C’est vrai que cette nomination est intervenue après les élections municipales. Je crois même que madame Comparini vous a publiquement soutenu à l’occasion de ces élections. Ne voyez aucune malice de notre part pour voir une relation de cause à effets ! J’apporterai néanmoins deux éclairages sur notre position. D’abord, sur un problème de forme. Ce dossier a été présenté en commission avec pour le moins une faible argumentation. Le Président de la commission découvrait sur le moment cette instance et madame Vullien, volant à son secours, nous indiquait qu’une réunion était prévue pour donner des éléments d’information mais seulement, mes chers collègues, le 8 décembre ! Les services étaient en