Politique sociale métropolitaine : soyons dans l’addition des compétences

Politique sociale métropolitaine : soyons dans l’addition des compétences

Monsieur le Président, mes chers collègues, ce rapport 2014-0451 proposant d’approuver des avenants à des conventions du Conseil général dans le cadre du RSA concrétise le travail de continuité et d’adaptation dans ce passage à la Métropole. Vous l’avez dit, Monsieur le Président, cette séance est historique puisque dernière de la Communauté urbaine de Lyon. Cela permet d’insister sur ce qui doit être sans cesse présent à l’esprit, nous créons une nouvelle collectivité. Elle a des compétences issues du Conseil général et de l’EPCI, compétences assez éloignées car de solidarité pour l’un et de développement et aménagement pour l’autre. Il nous faudra donc additionner 2 cultures et vous avez souligné, Monsieur le Président, que la culture du social était plutôt ignorée du Grand Lyon. Dans cette instance singulière et solennelle, je voudrais faire part de 2 certitudes. Le social si l’on peut ainsi nommer l’ensemble des missions de solidarité du Conseil général n’est pas que technique et comptable. J’ai vu passer beaucoup de tableaux

Pour une compétence “balmes” au Grand Lyon

Pour une compétence “balmes” au Grand Lyon

Monsieur le Président, chers collègues, à l’occasion de ce rapport sur une subvention au BRGM, je me permets de revenir sur un sujet pour lequel je vous avais déjà interpellé à plusieurs reprises. Les événements liés à des glissements de terrain sur les zones de balmes de l’agglomération se sont multipliés ces dernières années. Ils  ont  touché  plusieurs  communes :  Saint  Foy  lès Lyon, La Mulatière, Lyon5° lors du dernier mandat, mettant en évidence chaque fois les risques potentiels pour les personnes et les gênes provoquées sur les voiries et pour les déplacements des habitants. Ces événements laissent les Communes seules face à des problèmes techniques, juridiques et financiers qui peuvent être particulièrement lourds à gérer et à supporter. Nous délibérons ce soir sur une subvention au BRGM qui travaille sur la cartographie des risques naturels et qui nous montre à ce jour 44 communes du Grand Lyon qui sont