Dialogue social… rappel au règlement

Dialogue social… rappel au règlement

Monsieur le Président, je ne pensais pas intervenir sur ce sujet avec la traduction en direct de la qualité du dialogue social tel qu’il vient d’être exprimé ! Alors permettez-moi, monsieur le Président, mes chers collègues, de revenir sur notre dernière séance de Conseil métropolitain qui a été perturbée par un incident de séance provoqué par madame Anne Brugnera, Conseillère déléguée, membre de la Commission permanente et Présidente du groupe Socialiste et apparentés. Alors qu’elle intervenait pour son groupe, elle a tenté une joute politique en évoquant une supposée attitude de “fonctionnaires bashing” de la part de notre groupe UMP, divers droite (DVD) et apparentés. Ce qui est en train de se passer, apparemment, est totalement différent. Madame Brugnera nous avait déjà fait beaucoup rire avec sa méconnaissance de la géographie locale, en évoquant les réseaux d’assainissement puis avec ses difficultés de calculs en tentant de justifier une erreur d’inscription

Candidature à la commission permanente face à Bernard Rivalta

Candidature à la commission permanente face à Bernard Rivalta

Monsieur le Président, mes chers collègues, un peu de fraîcheur, s’il vous plaît. Depuis que je suis Grand lyonnais, j’entends parler d’un élu qui concentre les remarques négatives. Depuis que je suis élu, je constate qu’elles sont justifiées, que se soient par des attributions illégales d’indemnités, qui ont amené une condamnation. (…) Des subterfuges électoraux à Vénissieux, des choix techniques discutables ou des flèches verbales en réunion publiques du type,” j’ai le micro donc j’ai raison ! Dites ce que vous voulez, nous sommes majoritaires, on fera ce que l’on veut“. Monsieur Bernard Rivalta a le don d’irriter. Ces dernières déclarations sur la limitation des déplacements pour les plus démunis ont même choqué à l’échelle nationale mais il ne s’agit pas que d’un problème de personnes, il convient aussi de voir l’impact sur des choix dans la politique des transports. J’ai dénoncé, ici, l’absurdité de certaines décisions sur la Commune

Mise en place de la Métropole de Lyon : de la basse politique

Mise en place de la Métropole de Lyon :  de la basse politique

Monsieur le Président, mes chers collègues, en introduction, je voudrais dire que, tout d’abord, le chant du groupe Communiste et républicain et ce qui a été exprimé, montre que finalement, ils finissent par rejoindre les positions du groupe UMP, divers droite et apparentés mais avec une différence majeure : ils contestent mais, au final, ils se soumettent. Nous sommes effectivement dans un moment historique puisque nous participons aujourd’hui au premier Conseil de la collectivité territoriale du Grand Lyon sous la forme métropolitaine. Cela change tout, cela aurait dû tout changer dans l’approche politique qui est la nôtre et dans la vision du territoire que l’on offre au citoyen. Et finalement, on constate avec un peu de déception que cela n’a pas changé grand-chose car la vision qui est proposée et les méthodes restent celles d’un EPCI. Quel décalage entre les grands discours à l’attention des médias et la réalité. D’un