Conseil de développement de la Métropole de Lyon

Conseil de développement de la Métropole de Lyon

Monsieur le Président, Qui dans cette assemblée pourrait être opposé à une démocratie participative, qui permet aux citoyens d’être acteurs de leur avenir dans notre Métropole. Pas notre groupe en tous les cas ! Cependant, ce Conseil de développement appelle quelques observations. Tout d’abord, Monsieur le Président, nous tenons à rappeler l’importance de la démocratie représentative que, nous les élus, incarnons dans cet hémicycle et qui devrait être davantage respectée. La preuve, comme l’a déjà indiqué Philippe COCHET, nous ne pouvons qu’être surpris de voir que la représentation des Conférences Territoriales des Maires (CTM) est déjà définie alors même que la discussion sur ces instances est en cours. Ensuite, la constitution de la liste des membres nous interpelle. En effet, nous retrouvons, là un ancien président d’un groupe politique de votre majorité à la Communauté Urbaine sous le précédent mandat, là le chargé de mission d’un groupe politique de votre majorité

Métropole : une commission spéciale trop floue

Métropole : une commission spéciale trop floue

Merci, monsieur le Président. Nous sommes nombreux ici à assister à la Commission Métropole, qui a vocation à traiter des enjeux et des thèmes justement de la création de cette Métropole. C’est une bonne initiative que vous avez eue, monsieur le Président. Si son existence nous satisfait, son utilité nous interroge parfois. Nous avons été nombreux à constater, parmi toutes les sensibilités politiques, que lorsque nous posons une question précise sur la Séance publique du Conseil du 26 janvier 2015 41 mise en œuvre et le devenir de certaines compétences, nous n’avons malheureusement pas de réponse précise. Je ne parle pas ici des aspects techniques, qui relèvent de l’administration, je pointe bien les orientations politiques de l’exécutif. Je pourrais citer de nombreux exemples que nous avons déjà évoqués en séance. Ce sont, entre autres, les transferts de pouvoir de police des immeubles menaçant ruine. On nous dit que nous sera

Règlement intérieur de la Société Publique Locale (SPL) Lyon Part-Dieu

Règlement intérieur de la Société Publique Locale (SPL) Lyon Part-Dieu

Merci, monsieur le Président. Je ne retire pas mon intervention parce que je tiens justement à remercier la tenue des débats. Donc, effectivement, on a ici un dossier très technique en l’occurrence le règlement intérieur de la SPL Lyon Part-Dieu qui a particulièrement intéressé notre groupe. Il nous est apparu effectivement, initialement que la rédaction proposée présentait quelques lacunes et des imprécisions juridiques. Or chacun sait, et mes collègues Maires particulièrement, combien notre société est basée aujourd’hui sur le recours juridique. Notre souhait était donc d’apporter à notre collectivité une meilleure sécurité. Et donc, c’est pour cela, nous avons déposé un vœu en commission qui présentait neuf points. Et, à l’issue des débats, de bonne tenue, je tiens à préciser, que nous avons eus ensemble, nous avons accepté de retirer trois points, considérant qu’ils étaient redondants avec les statuts ou avec des parties déjà écrites dans le règlement intérieur. Les