Ouverture dominicale : la confiance aux Maires

Ouverture dominicale : la confiance aux Maires

  Monsieur le Président, monsieur le Vice-Président, notre groupe intervient souvent en séance pour défendre les droits des Maires et rappelle avec insistance la légitimité démocratique importante de ceux qui sont considérés comme les derniers élus de proximité. La mécanique de la Métropole est souvent dure avec le pouvoir des Maires et je ne citerai qu’un exemple : lorsqu’un immeuble s’effondre et qu’un arrêté de péril imminent doit être signé, il doit désormais transiter par la Métropole, créant une période de latence, certes relativement courte mais qui donne parfois l’image d’un Maire impuissant. De même, cette tutelle en matière de circulation routière qui nous impose de rédiger des arrêtés par nos services avant de les faire signer par la Métropole donne une impression parfois pas toujours très bien vécue. Je pourrais donner de nombreux autres exemples mais nous les connaissons tous fort bien et notre groupe constate qu’enfin, la Métropole