Alexandre Vincendet

Alexandre Vincendet
Maire de Rillieux-la-Pape
Conseiller métropolitain

Merci monsieur le Président. Mes chers collègues, ce rapport de la SEM Patrimoniale est excellent, comme on pouvait s’y attendre. Il pointe le très bon travail de cette structure créée en 2012. Le résultat net positif va permettre, c’est ce que l’on nous propose, de mieux servir des opérations économiques sur Vénissieux, Vaulx-en-Velin, La Duchère, le Val de Saône et, enfin, Rillieux-la-Pape.

Je note que la proche banlieue lyonnaise et La Duchère ont été bien servies lors des premières années d’exercice et il faut s’en féliciter. Le développement économique et l’implantation d’entreprises dans ces communes est particulièrement important et permet de briser ce qui a pu être analysé comme une spirale négative. Le géographe Christophe Guilluy et plusieurs des chercheurs ayant discuté ses travaux s’accordent sur un constat : les banlieues proches bénéficient d’infrastructures qui les relient aux centres urbains qui permettent à leurs habitants d’avoir accès à ce que ces chercheurs appellent les “élites mondialisées”. Ils ont ainsi la possibilité de travailler dans les centres tout en résidant en banlieue, ce qui n’est certes pas une panacée, et les problèmes dans ces banlieues ne sont pas nouveaux, mais au moins, ils peuvent entrevoir les investissements et les changements qu’ils amènent. Ce n’est pas le cas de toutes les communes du Grand Lyon dont certaines sont à la frontière de ce que l’on a nommé la France périphérique. Cette partie de notre pays qui a peur du déclassement, qui voit les services publics s’en aller, les entreprises vivoter quand elles ne disparaissent pas du paysage, fait aussi partie du Grand Lyon. Elle a aussi besoin d’investissements économiques et notamment de la SEM Patrimoniale.

A la lecture du rapport, je me réjouis de constater que les interventions seront désormais plus équilibrées et que les territoires plus lointains seront servis. Les communes de la partie périurbaine du Grand Lyon, dont la Commune de Rillieux-la-Pape fait partiellement partie, ont besoin de voir que le Grand Lyon et les structures rattachées ne les abandonnent pas. Je dis souvent, y compris dans les médias, que la réhabilitation de La Duchère est un modèle d’investissement économique et de rénovation urbaine. L’implantation d’entreprises et de commerces en a fait un quartier agréable d’une Métropole qui se veut un modèle.

Monsieur le Président, d’autres secteurs veulent aussi voir le développement économique et urbain, d’autres communes du Grand Lyon n’ont pas envie d’être des satellites en proie au déclassement. Les perspectives de la SEM Patrimoniale sont bonnes pour ces communes et nous nous en réjouissons.

Le groupe UMP, divers droite et apparentés ne peut qu’espérer que la Métropole toute entière agira désormais de façon plus équilibrée et n’oubliera pas ces territoires de la France périphérique.

SEM Patrimoniale, une action positive pour les communes du Grand Lyon