Merci, monsieur le Président. Chers collègues, depuis onze ans que ce dossier a
fait l’objet d’une signature par l’ensemble des partenaires de l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation
urbaine), il arrive enfin dans une étape opérationnelle. Le temps a pu sembler long et heureusement que ces
deux dernières années ont permis de tout débloquer et de démarrer les premiers chantiers, sinon nous doutons
fort que l’ANRU aurait accepté de patienter indéfiniment. Je rappelle que c’est en 1997 que ce projet a été
évoqué pour la première fois et, en 2014, nous étions encore bien loin de la phase opérationnelle. Nous sommes
donc heureux de pouvoir poser la première pierre dans les prochains mois.
L’intérêt du Bottet -je le dis régulièrement dans cette enceinte- dépasse très largement le simple cadre d’une
commune de 31 000 habitants. L’enjeu de la réussite de cette opération est métropolitain et le présent rapport
-que notre groupe va évidemment voter- sous-entend son intérêt régional. La construction et la réussite de la
Métropole passent en effet par une attractivité renforcée des territoires qui la composent, tout particulièrement
lorsqu’il s’agit de portes d’entrée.
Sur le plateau nord, Rillieux la Pape est la première commune de la Métropole croisée par les personnes qui
empruntent l’une des autoroutes les plus fréquentées de France. Le rôle métropolitain de la commune sera
évidemment renforcé avec l’aménagement, dans le futur, des 20 hectares de l’ancienne base militaire d’Ostérode
située à 50 mètres de l’échangeur autoroutier et par les nombreuses arrivées d’entreprises qui s’installent déjà
sur d’autres secteurs de la commune. Il était donc parfaitement normal -et nous vous remercions de partager ce
constat- que la Métropole s’implique pour renforcer l’attractivité de la commune et contribuer à la création d’un
centre-ville qui n’existait pas jusqu’alors.
Pour compléter ce rapport, je préciserai que ce centre-ville fait l’objet d’investissements municipaux et privés
importants, qui complètent le programme de renouvellement urbain. La première pierre d’un cinéma de trois
salles et de 600 places au total sera posée dans deux jours, le 13 juillet. Par ailleurs, 12 M€ sont investis dans un
nouveau centre culturel et un pôle administratif regroupant les services au public est également programmé en
plus des opérations citées dans cette délibération.
Vous l’aurez compris, monsieur le Président, l’ambition de la Commune de Rillieux la Pape -que, je crois, nous
pouvons partager- est d’être la porte d’entrée nord de la Métropole. Les financements métropolitains et régionaux
vont donc être particulièrement précieux pour la réussite globale de la création de ce centre-ville mais aussi pour
la rénovation urbaine ambitieuse que nous avons engagée depuis deux ans, la synergie entre tous les acteurs
étant indispensable pour que nous réussissions collectivement.
Nous voterons bien évidemment ce rapport.

Rénovation du quartier Bottet