Philippe COCHET (Député - Maire de Caluire et Cuire)

Philippe COCHET
Député – Maire de Caluire et Cuire
Président du groupe UMP, Divers Droite & Apparentés

Monsieur le Président, mesdames,  messieurs les élus, chers collègues,

Ce rapport est pour nous l’occasion, pour ne pas dire le prétexte, de faire une  proposition à vous-même, monsieur le Président, et à votre exécutif en ce début de mandature.

Alors que nous savons tous pertinemment que les finances  publiques se raréfient et que la mise en place de la Métropole se  fera dans un contexte budgétaire et financier compliqué, on parle  de 30 000 à 40 000 emplois supprimés dans les associations entre 2014 et 2015 suite à la baisse des dotations de l’Etat. Nous  vous demandons, monsieur le Président, de bien vouloir donner votre aval afin que vos services et vos Vice-Présidents élaborent  des critères d’attribution de subvention et des outils de suivi des  associations aidées. A l’instar de ce que font de nombreuses  Communes, il nous semble désormais indispensable que le  Grand Lyon, demain la Métropole, se dote de tels outils et de véritables critères d’octroi des aides financières ou matérielles  basés sur les fondements suivants :

  •  premièrement, la transparence vis-à-vis de notre assemblée  mais aussi vis-à-vis du monde associatif ;
  • deuxièmement, l’objectivité ;
  • troisièmement, des critères adaptés à chaque secteur  d’intervention, au champ de compétence : le sport, la culture,  l’action sociale, le développement économique ne peuvent être  traités à l’identique mais doivent être traités avec des règles  établies et connues de tous.

Ce travail devra aussi prévoir des dispositifs de sortie et d’éligibilité, un outil de suivi financier ou de pré-analyse comme  celui qui existe à la Ville de Lyon par exemple.

Je sais que ce travail est important car le Grand Lyon subventionne des centaines d’organismes comme en attestent les annexes du compte administratif qui est présenté ce soir  mais je pense qu’il est désormais indispensable, pour ne pas  dire impérieux, d’autant plus qu’avec la Métropole, vous allez  devoir subventionner ou pas des associations qui l’étaient par  le Conseil général du Rhône, ce ne seront plus des centaines  d’associations mais peut-être quelques milliers, notamment  dans le secteur social que vous devez aider ou pas.

Vous ne pourrez pas vous exonérer de cette démarche et de  ce travail. Ce travail est certes fastidieux mais il sera utile pour  l’avenir et notamment pour justifier l’octroi ou le refus d’aide. En  effet, avec la Métropole, demain, les sollicitations seront encore  plus nombreuses et plurielles. Vous ne pourrez certainement pas  toutes les satisfaire, loin s’en faut. Il convient donc d’anticiper  dès à présent et de préparer des critères et des grilles qui vous  permettront de statuer en toute sérénité et objectivité. Quant à ce rapport, et dans l’attente de la présentation de ce  travail, je l’espère, dans les différentes commissions thématiques, je vous informe que notre groupe votera pour.

Je vous remercie.

Pour des règles claires en matière de subventionnement