Merci beaucoup, monsieur le Président, monsieur le Ministre d’Etat, monsieur le Ministre de l’Intérieur. Nous voulions, en préambule de cette séance, vous présenter nos sincères félicitations pour votre nomination au Gouvernement et c’est vrai que nous nous associons à cette grande fierté que vous soyez au sein du Gouvernement et, en tant que Président de la Métropole, c’est un symbole important.

 

Comme vous l’avez rappelé dans votre propos liminaire, vous avez mesuré la rupture, la cassure qui existent dans notre pays et toutes les conséquences auxquelles maintenant, en tant que Ministre de l’Intérieur, vous devez faire face et je pense que le territoire que vous connaissez, le rôle que les élus, que les Maires ont, bien sûr vont certainement vous aider dans cette mission.

 

Pour nous, c’est important et vous l’avez rappelé dans votre propos, vous avez expliqué notamment la démarche que le Gouvernement auquel vous appartenez souhaite mettre en œuvre et je crois que nous tous qui sommes réunis ici autour de cet hémicycle, nous souhaitons bien sûr la réussite de la France.

 

Je crois qu’également, il y a un élément qui est important, c’est que l’histoire de France n’a pas commencé il y a 15 jours. En cela, je crois que, dans la recomposition de notre pays, les familles de pensées existent toujours et elles sont toujours présentes et qu’il faut en tenir compte, notamment dans la gestion de notre pays et également sur le fait que, lorsqu’on est un élu de proximité, un élu municipal, vous l’avez été, vous êtes maintenant Président d’une Métropole, vous avez une sensibilité qui est particulière.

 

C’est la première fois, à l’occasion des élections législatives, où finalement il n’y aura plus aucun Maire qui siégera à l’Assemblée nationale et je pense que c’est un élément qui va fragiliser un certain nombre de choses.

 

Hormis ce point-là, ce que nous souhaitions connaître, de manière à éclairer l’ensemble de l’assemblée, le fait que vous ayez décidé ou peut-être imposé de quitter la présidence va bien sûr entraîner un changement au sein de cette institution et il nous intéresserait de savoir quelle est la procédure qui sera adoptée, de manière à ce qu’on puisse avoir une vision de ce qui va se passer dans les semaines à venir.

 

Vous l’avez indiqué à juste titre, il faut laisser passer les élections législatives, ce qui est tout à fait logique et normal, mais vu l’importance de cette institution, il nous apparaît également nécessaire que vous puissiez nous indiquer quelle marche à suivre sera tenue.

 

Je vous remercie.

Réaction à la nomination du Président de la Métropole au gouvernement