Heureusement que je siège dans cette assemblée, je vois que je vous redonne à tous le sourire, c’est déjà bon signe.

Monsieur le Président, chers collègues, enfin on parle de nous, de Décines-Charpieu ! Je ne peux que me féliciter de cette délibération concernant la friche de la Mutualité et du PUP qui lui est associé. En effet, cette friche a fait l’objet de nombreux projets, assortis très souvent de rebondissements et bien plus rarement d’aboutissements. Le médiapôle, pour rappel, y était annoncé, le projet acté avec photos à l’appui, puis ce projet a muté vers une autre Commune ; comme quoi on peut faire partie de la même famille politique et se faire voler les projets.

A notre arrivée, nous avons remis les compteurs à zéro et retravaillé ce projet. Je suis très fière pour ma Commune car le résultat est ambitieux et vertueux. Ce sera un lieu de vie où la vie va être accompagnée. Un EHPAD, l’EHPAD Morlot, avec une unité Alzheimer et une unité Parkinson qui ne sera, malheureusement, que la troisième sur la région -donc pas suffisamment à mon goût : pour répondre aux besoins de cette maladie, il en faudrait plus, une structure d’accueil pour jeunes autistes OVE, une résidence intergénérationnelle (étudiants, jeunes actifs, seniors, personnes souffrant de handicap et quelques familles) pour que la mixité et la diversité puissent prendre tout leur sens, une crèche privée, une école de formation aux soins, des professions libérales et une zone tertiaire avec des unités qui seront choisies dans le respect de la philosophie de ce lieu. Ce site sera pourvoyeur d’emplois et nous signerons des conventions avec les différents partenaires pour valoriser ce bassin d’activités sur le territoire.

Sur le plan esthétique, le végétal évidemment aura toute sa place pour agrémenter ce lieu de vie avec une large coulée verte.

La Métropole va créer une voirie et nous accompagner dans l’aménagement urbain. Pour desservir ce lieu, il est nécessaire, dans un premier temps, que le SYTRAL renforce la desserte en bus sur cette zone puis, dans un second temps, crée l’arrêt du T3 tel que prévu dans le prochain PLU.

Un PUP présente un avantage certain : il permet aux Communes d’obtenir une participation aux équipements collectifs mais il n’y a pas de PUP tous les jours et pour tous les projets. Ainsi, pour les programmes diffus, la taxe d’aménagement n’est pas suffisante pour abonder aux créations d’équipements publics, places de crèche ou écoles.

Je le répète, c’est là qu’on attend la Métropole pour accompagner ce développement sur tous les plans, y compris financier. Au moment où le territoire, et surtout l’est lyonnais, est en plein essor, c’est ce qui permettrait de donner corps à une idée d’une personne quelque peu célèbre : mettre de l’humain dans l’urbain.

Monsieur le Président, comme vous commencez à l’apprendre, Décines n’est pas qu’une terre de football, Décines est une terre d’initiatives, d’ambitions et de projets vertueux.

Je vous remercie.

PUP, quelles ambitions pour Décines ?