Suite à son annonce de donner un avis favorable à un futur déclassement des autoroutes A6 et A7, le groupe Les Républicains et Apparentés de la Métropole se félicite de la clairvoyance du gouvernement de s’intéresser enfin à la situation du réseau routier dans l’agglomération lyonnaise.

 

Alors que l’aménagement du trafic de transit est au point mort depuis 2001, cette annonce va obliger Gérard COLLOMB à ouvrir le débat sur le financement des infrastructures nécessaires à absorber un trafic en croissance continue.

 

Si chacun a compris les enjeux électoralistes de la majorité socialiste de Lyon de faire déclasser la partie hyper-centre pour assurer un début de transformation des quais du Rhône en boulevard urbain « pour la fin du mandat » (sic), l’aménagement présente des enjeux pour l’ensemble des communes de la Métropole et plus largement pour le pôle métropolitain.

 

Le groupe rappelle donc son attachement à un traitement de ce dossier particulier dans une réflexion large et d’ampleur sur l’aménagement complet des flux de transit Nord–Sud sur l’agglomération lyonnaise.

 

Le groupe demande notamment que soient discutés avec l’ensemble des acteurs locaux les projets routiers structurants et notamment :

  • La relance indispensable du projet ex « Tronçon Ouest du Périphérique » rebaptisé « Anneau des Sciences » qui comprend le bouclage du périphérique Ouest de Lyon, promis par Gérard COLLOMB mais vite oublié après la campagne électorale
  • Une position définitive sur le Contournement Ouest de L’agglomération (COL) pour en finir avec ce serpent de mer que plus personne n’attend !

L’étude d’une option à l’Est, pour relier l’A7 et l’A432, comme notre groupe l’a proposé à la métropole ;

  • Un débat ouvert et transparent au sein du pôle métropolitain, avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département du Rhône sur le projet d’A45 et son débouché sur notre agglomération.

 

De plus, le groupe rappelle son attachement à ce que la restriction du trafic au sein de l’agglomération soit compensée par le développement des transports en commun en faveur des communes de l’Ouest et du Sud-Est lyonnais qui ont été délaissées depuis 2001.

 

C’est à ces conditions d’une vision globale et stratégique du territoire de la Métropole que l’on pourra relever le défi de l’amélioration des conditions de vie des habitants

 

Pour un déclassement des autoroutes A6/A7 utile à l’ensemble des territoires de la Métropole