Emmanuel Hamelin

Emmanuel HAMELIN
Conseiller municipal Lyon 4e
Conseiller métropolitain

Merci, monsieur le Président. La Villa Gillet est une institution bien connue dans notre agglomération. Depuis 1986, elle accueille et anime toute forme de pensée. Le festival des idées Mode d’emploi dont nous parlons avec cette délibération permet, depuis 2012, de créer des rencontres entre des spécialistes en sciences humaines et sciences sociales et des publics très variés.
Mais ce n’est pas tant sur le travail de la Villa Gillet qui est reconnu par tous ni même sur le festival Mode d’emploi qui est un bon festival que je souhaite intervenir mais plutôt sur la vision que vous avez, monsieur le Président, de la politique culturelle dans notre agglomération, à la veille de la mise en place de la Métropole.
Pour cette manifestation de caractère régional puisqu’elle se déroule sur les territoires des agglomérations de Lyon, de Saint-Etienne et de Grenoble -elle reçoit d’ailleurs une subvention de 400 000 € du Conseil régional Rhône-Alpes-, vous nous sollicitez pour une subvention de la Communauté urbaine de 100 000 €.

En même temps, un des trois objectifs que vous recherchez -et je vous cite dans votre rapport- est de “faire naître un sentiment d’appartenance communautaire et, à terme, d’appartenance au Pôle métropolitain”. J’avoue ma perplexité car, en termes de visibilité, je vois plus la Région que la Métropole.

En complément donc de notre débat de tout à l’heure se pose alors la question de la subsidiarité.

Quelle place souhaitez-vous, monsieur le Président, donner à la culture dans la future Métropole ?

Est-ce qu’elle va prendre cette compétence et, dans ce cas, il est urgent d’en informer les autres collectivités qui n’ont pas forcément envie de s’en séparer.

Est-ce qu’elle va se limiter aux manifestations issues du Conseil général ?

Quid des nombreux équipements culturels, dont certains sont issus du même Conseil général voire de la Ville de Lyon ?

Ou bien va-t-elle se contenter -comme dans cette délibération- de jouer un rôle d’accompagnement financier dans le but de favoriser l’équilibre du budget de la Ville de Lyon.

Dans ce cas, votre objectif de faire naître un sentiment d’appartenance au Pôle métropolitain ne me semble pas du tout approprié.

Je vous remercie, monsieur le Président, d’éclairer notre assemblée sur vos réelles intentions en la matière.

Dans l’attente de ces éléments de réponse, le groupe Union pour un mouvement populaire, divers droite et apparentés s’abstiendra sur ce rapport.

Une politique culturelle métropolitaine ?