Monsieur le Président, mes chers collègues, vous nous demandez d’approuver aujourd’hui la modification n° 11 du plan local d’urbanisme (PLU) du Grand Lyon ainsi que la modification de périmètres de protection des monuments historiques.

Les six modifications apportées en concertation avec l’Architecte des bâtiments de France (ABF) au périmètre de protection des monuments historiques n’appellent, comme la majorité des 205 points de modification au PLU, pas de remarque particulière de notre part. 99 % de ces modifications ne sont en effet que des ajustements mineurs et localisés, correspondant à des évolutions le plus souvent demandées par les Maires des Communes de la Métropole.

Pour autant, quelques modifications projetées méritent qu’on s’y arrête : il s’agit de celles -vous l’aurez compris qui concernent le quartier de la Part-Dieu. Nous avions émis, lors de l’ouverture de l’enquête publique, des réserves notamment quant à la procédure utilisée. Les modifications envisagées sur ce quartier ne constituent pas, à nos yeux, les ajustements mineurs et localisés propres à une modification du PLU mais une réelle évolution de fond des règles d’urbanisme de ce quartier, évolution qui aurait eu toute sa place dans les débats que nous aurons dans quelques mois lors de la révision générale. Et, manifestement, nous ne sommes pas les seuls à le penser puisque sur les 233 avis formulés au commissaire-enquêteur, près de la moitié concernent les points du quartier Part-Dieu.

De la même façon, nous ne pouvons cautionner votre méthode quand vous levez une des trois réserves émises par le commissaire-enquêteur et que vous demandez à notre assemblée de passer outre les deux autres. A ce titre, la levée de la réserve sur le point 6 ne peut qu’amener, si besoin, de l’eau à notre moulin. Je cite votre projet de délibération : “La réalisation de ce projet peut être différée et sera réétudiée”. CQFD ! De même, votre passage en force sur les deux autres atteste, si besoin, que la prise en compte d’avis divergents du vôtre n’est pas votre fort. Ce n’est pas la première fois que nous vous le faisons remarquer, trop souvent, pour vous, les concertations que vous organisez n’ont d’autre but que de faire passer votre vérité.

Compte tenu de ces éléments, les membres du groupe Les Républicains et apparentés voteront ce dossier en fonction des intérêts propres à leurs Communes respectives. Vous l’aurez compris, les élus lyonnais ne sauraient cautionner votre passage en force sur la Part-Dieu et s’abstiendront donc.

Je vous remercie.

Plan local d’urbanisme : du bon et du moins bon…
Taggé sur :