Monsieur le Président, Mes chers collègues,

Du goudron et des plumes… c’est à Icare que me fait penser ce rapport.

Aujourd’hui vous nous soumettez une convention entre la Métropole et l’association Pégase que vous nous demandez d’adopter…

L’objet de l’Association Pégase est de favoriser la création de valeur et développer l’emploi sur le territoire du pôle Safe et de son réseau, premier pôle européen dédié au domaine de la sécurité globale et aux services liés, etc.

Le Pole Safe est basé à Aix en Provence et concentre l’essentiel de ces activités en PACA. Cette ville me semble assez éloignée de la Métropole.

Plus bas vous nous dites que l’Association Pégase propose d’héberger, de porter et mettre en œuvre le projet de Pôle européen pour la Sécurité Globale (PESG) avec un objectif de créer une « Plateforme nationale à vocation européenne dédiée à la sécurité globale » dont le cœur serait situé sur le territoire de la Métropole de LyonSerait… conditionnel.»

Sinon que trouve-ton dans cette convention ? Rien de précis ou de clair, beaucoup d’approximations, des ambitions, on voudrait, ce serait bien…

130 K€ qui reposent sur l’article 3 … pêle-mêle …sur l’année…

Mise en place de la gouvernance ;

Identifier des guichets de financements,

Peut-être quelques jours de formation ;

Réalisation d’une charte graphique 

Je n’ai pas compris comment vous comptiez intéresser les entreprises, comment les motiver, rien n’est écrit…

Je n’ai pas compris, comment vous alliez articuler tout cela sachant que sur les questions de sécurité économique, etc…les forces de sécurité déjà interviennent et que des structures, des organisations existent.

La charte graphique une fois déterminée et arrêtée ne suffira pas.

C’est un projet qui manifestement n’est pas abouti en tous les cas, dans la version papier qui nous est présentée.

Je m’interroge encore comment la région PACA va laisser cette ambition vue l’avance qu’elle a …

La lutte interne à votre majorité face à une ambition initiée et portée en son temps par votre prédécesseur Gérard Collomb en serait-elle le prétexte ou la conséquence ?

En matière de sécurité nous serions avisés de soutenir le déploiement de la vidéo surveillance sur le périmètre de la Métropole, en accompagnement des villes qui sont nombreuses à s’engager pour la sécurité de leur population, de développer les CSU, couteux pour une commune, voire inaccessible, enfin d’avoir un programme qui parle à nos concitoyens et soit utile à nos forces de sécurité. 130 000 euros serait un début, sans doute insuffisant, mais un début.

Du goudron et des plumes disais-je en préambule… c‘est à cela que me fait penser ce rapport… des intentions… Ça peut voler, mais pas haut…

Nous aurions préféré pouvoir entendre l’association Pégase venir exposer plus clairement le projet et sa contribution à cette ambition, assez floue à ce stade.

Pascal CHARMOT – Sécurité