Gaël Petit

Gaël PETIT
Conseiller municipal de Caluire-et-Cuire
Conseilller métropolitain

Monsieur le Président, Mes Chers collègues,

Ce rapport est l’occasion de nous interroger sur le pilotage des budgets dans notre nouvelle métropole. Vous avez souvent argumenté la création de la Métropole en mettant en avant les économies d’échelles en prenant régulièrement comme exemple la voirie.

Aujourd’hui, vos déclarations sont beaucoup plus mesurées sur les économies en général et sur la voirie, c’est carrément le flou complet. Le pire est que plus nous multiplions les réunions de travail entre élus en commission, ou avec les services concernés de la Métropole, plus on nous donne des informations totalement contradictoires.

Pour que chacun comprenne bien l’enjeu je replace la question dans son contexte. Comme chaque année les maires ont échangé avec les services de la voirie de la Métropole pour fixer les travaux annuels qui relèvent des enveloppes « proximité ». À leur grande surprise certains maires se sont vus répondre que leur commune n’avait plus aucun crédit proximité pour l’année 2015, leur enveloppe étant réduite à zéro. D’autres ont été informés que leur enveloppe était réduite. D’autres encore ont appris que l’enveloppe toute entière était consacrée aux suites à permis de construire qui sont intégrées dans ce budget.

Suite à l’émoi provoqué par cette nouvelle, nous nous sommes naturellement tournés vers les élus responsables de cette compétence pour avoir quelques éléments d’explication. Pas de chance, M. Pierre ABADIE, 6e Vice-Président chargé de la voirie n’était pas informé ! Il nous a demandé de voir avec le cabinet du Président. Nous voilà donc en route, mais coup du sort, le cabinet non plus ne savait pas de quoi il retournait !

En commission la semaine dernière, nous avons donc demandé des explications. On nous a rappelé que le budget de voirie de proximité avait été voté avec une baisse de 13% si on le compare avec le budget 2014 périmètre Communauté urbaine et qu’il faut donc trouver des économies. Seule difficulté dans les documents budgétaires cette ligne n’apparait pas distinctement !

On apprend aussi que finalement les services de voirie de l’ex-Conseil Général vont rester indépendants encore 2 ans au niveau fonctionnel, mais avec un financement métropole.

En matière de clarté, d’efficacité et d’économie d’échelle, on a fait mieux !

Plusieurs questions se posent donc :

  • Quel est réellement le budget voirie sur le périmètre Métropole décomposé entre communauté urbaine et département ?
  • Sur quels critères sont affectés les budgets de voirie par commune ?
  • Certaines ont beaucoup plus de routes ex-départementales que d’autres, comment cela est-il pris en compte ?

Pour répondre de manière transparente à ces questions nous avons demandé la communication de documents assez simples. Un bilan des crédits proximités par commune sur les 2 à 3 dernières années.

En commission les services nous ont bien confirmé qu’ils possédaient ces chiffres qui sont utilisés pour les maquettes budgétaires. C’est d’ailleurs évident !

On n’imagine pas la 2e métropole de France ne pas faire un suivi de ses dépenses dans le cadre d’une comptabilité analytique.

Ces chiffres existent mais ils sont secrets ! Et voilà encore le même vice-président s’emberlificoter dans une explication pour nous dire que donner les chiffres serait ouvrir les choix de répartition à la critique car toutes les communes ne sont pas traitées de la même manière.

Voilà qui est intéressant !

Nous pensons bien que ces différences de traitement se basent sur des critères techniques, car personne ici n’oserait imaginer que des enjeux financiers puissent être guidés par de simples considérations politiques.

Nous comprenons parfaitement que les coûts ne soient pas linéaires d’une année sur l’autre. Mais cela doit s’équilibrer sur le long terme puisqu’il s’agit de critères techniques. C’est bien la raison pour laquelle nous avons demandé ces chiffres sur plusieurs années. Les contribuables de nos communes ont le droit de savoir si leur impôt est aussi utilisé près de chez eux, et dans quelles proportions ! Aussi, nous vous réitérons, Monsieur le Président, très officiellement notre demande pour obtenir ces chiffres.

Pour l’année 2015 on nous indique que les services travaillent à une nouvelle répartition des enveloppes par commune. Lorsque celle-ci aura fait l’objet d’une validation politique de l’exécutif, nous vous demandons une présentation en commission des crédits pour chaque commune, justifiés par les critères de répartition et les opérations retenues.

Monsieur le Président, nous ne lâcherons rien sur ce sujet qui touche à la proximité. Rarement on aura senti votre exécutif aussi mal à l’aise dans une commission de travail, tellement celui-ci semblait ne pas maîtriser son destin.

Votre devoir est de répondre à ces interrogations, et de ne plus naviguer à vue, comme c’est le cas manifestement sur ce sujet.

N’ayant pas obtenu les réponses élémentaires concernant la répartition des budgets de voirie de proximité, notre groupe votera contre ce rapport.

 

(Seul le prononcé fait foi)

Marché de travaux et de petits investissements / Voirie