Monsieur le Président,

Mon intervention va être assez concise.

En effet il n’y a quasiment rien à dire sur ce DOB car il ne contient rien ! En tout cas pas d’information nouvelle par rapport au contrat de maitrise des dépenses de fonctionnement signé il y a 6 mois avec l’Etat ni par rapport au budget primitif actualisé. Nous sommes à 20 jours de la fin de votre exercice budgétaire 2018 et vous n’avez pas d’éléments plus concrets à nous donner sur le Compte Administratif 2018 ni sur votre projet de budget 2019. Toujours cette impression de navigation à vue…

Même la Ville de Lyon (dont l’adjoint aux finances connaît bien le vice-président de la Métropole) apporte pour une fois, plus d’informations. Mais c’est vrai qu’il y a quelques temps la Chambre régionale des comptes lui avait quelque peu tapé sur les doigts pour rappeler certains impératifs d’un rapport d’orientations budgétaires. Et je sais que les nombreux maires ici présents, sont plus diserts lors de la présentation du DOB dans leurs communes.

Vous ne respectez pas les membres de cette assemblée en leur soumettant ce document de 25 pages de généralités et de blabla

Vous ne la respectez pas non plus en annonçant lors d’une conférence de presse des gels de tarifs et même une baisse des taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (et ce avant la remise du rapport du groupe de travail), signe d’une révélation soudaine ou plutôt d’un réalisme qui vous amènerait à être condamné à rembourser les trop-perçus à compter du 1er janvier prochain du fait du changement de la loi.

Ah si, une révélation intéressante de cette conférence de presse : une légère prise de distance (à confirmer, en espérant qu’elle ne soit pas juste de circonstance) avec la méthode Collomb -du nom de votre prédécesseur- qui consistait à augmenter systématiquement les impôts à chaque début de mandat.

Mais comment démêler le vrai du faux puisqu’il y a 3 semaines encore vous avez voté l’augmentation des tarifs des TCL non pas pour 2019 mais pour 2019 et 2020 ?

Revenons à vos orientations budgétaires. En réponse à nos questions légitimes en commission :

  • allez-vous tenir vos engagements de maitrise des dépenses et si oui comment ? En 2018 et en 2019 ?
  • où avez-vous fait des économies et où allez-vous en faire ?
  • est-ce qu’il y aura renégociation de certaines dépenses supplémentaires comme celles concernant les mineurs non accompagnés (MNA) ?
  • qu’est-ce qui a changé dans votre gestion depuis la signature du pacte ?

Aucune réponse, seulement votre assurance que tout va bien et que le contrat sera respecté.

Il faut vous croire sur parole. Excusez-nous, Monsieur le Président, mais nous ne croyons plus au Père Noël depuis longtemps !

On a même l’impression que ce serait presque facile de respecter ce pacte. D’où notre question récurrente : pourquoi ne pas l’avoir fait avant et ainsi dégager d’avantage d’autofinancement pour préserver la capacité d’investissement de notre collectivité mise à mal depuis la création de la Métropole ?

En conclusion,  nous aurions donc pu nous épargner le temps passé à cette présentation dans un conseil qui sera comme toujours très long.

En ce qui nous concerne, nous attendons donc votre projet de budget pour 2019 avec impatience espérant trouver quelques réponses à nos interrogations et y voir éventuellement plus clair dans votre stratégie.

Laurence Balas – Débats d’orientations budgétaires 2019