Merci, monsieur le Président. Mes chers collègues, j’ai envie de dire enfin, tout le monde prend conscience des difficultés que cela va engendrer dans le secteur de l’est lyonnais. Ce déclasse- ment est en marche. La seule chose, je crois que malheureusement les présentations qui ont été faites depuis ces derniers temps ne vont pas répondre à la problématique du report de trafic que nous allons avoir sur l’A46.
Vous l’avez dit vous-même, monsieur le Président, ce sont des murs de camions qui sont sur notre rocade et le report de trafic qui va venir se rajouter à ces murs de camions va poser d’énormes soucis, sans parler des enjeux environnementaux qui sont aussi en jeu dans ce secteur ; parce que -juste pour information et pour avoir rencontré le Préfet il y a quelques jours-, le petit shunt vers le nœud de Manissieux passe en pleine zone verte et zone réservée en programme national d’atténuation des catastrophes (PNAC) ; donc il va falloir étudier cela de très près
Mes collègues ont déjà évoqué beaucoup d’éléments. J’ai envie de dire -comme vous le savez- que le développement de la Métropole, aussi bien en résidentiel qu’en matière de développement économique, se fait à l’est et qu’aujourd’hui, on travaille des contournements, des petits aménagements à la petite semaine. Nous ne prenons pas en compte sérieusement l’avenir de l’est lyonnais par rapport à ce développement qui aujourd’hui est très important. Je tenais aussi à souligner que les autres Maires de l’est lyonnais sont tout de même très inquiets malgré ce qui vient d’être présenté.
Merci.

Intervention de Gilles GASCON sur le déclassement des autoroutes A6/A7