Dans ce dossier qui est un dossier de longue haleine et dont tout le monde sait qu’il est assez difficile, c’est finalement à la faveur du déclassement de l’autoroute A6-A7 que vous avez lancé que nous finissons par discuter des grands objectifs de contournement de cette Métropole.
Si, sur le principe, nous sommes d’accord -en tout cas à titre personnel mais le groupe également – sur les grands enjeux et la façon de faire, reste malgré tout, dans la manière de faire et dans les délais dans lesquels nous allons nous inscrire, à avoir un calendrier un peu plus précis car il est bien évident que notre interrogation porte sur le fait qu’il faut gérer les reports de flux après le déclassement de l’autoroute A6-A7.
L’autoroute A6-A7 c’est 110 000 véhicules par jour, soit finalement que 10 % du trafic national ou international. Nous le savons tous, cela reste majoritairement du trafic d’agglomération ou métropolitain aujourd’hui. Or, si les capacités finales de l’autoroute A6-A7 déclassée sont de l’ordre de 50 000 véhicules par jour, de ce que j’ai pu comprendre, de ce qui a été dit, il y en a 50 000 autres qui se promènent. Il va bien falloir savoir où les mettre. Dans les transports en commun ? Quels sont les reports de flux, notamment dans notre secteur grand sud-ouest pour faire simple mais il n’y a pas que cela. Quelles sont toutes les conséquences de cela ?
Or, à ce stade, dans tous les cas, dans les semaines qui viennent, dans les mois qui viennent, nous aurions véritablement besoin d’avoir une vision plus fine de ces reports de flux et de la manière dont les choses vont s’organiser. Singulièrement, pour ces reports de flux, que se passe-t-il en cohérence avec les délais d’aménagement des différents projets qui sont présentés et qui va financer tout cela ? Moi, je suis ouvert à tout sur la manière d’envisager les choses mais il est vrai que si on veut convaincre ceux qui ne sont pas convaincus et si on veut que ce projet-là et ces idées avancent et se réalisent -je pense sincèrement que c’est une bonne chose-, il faut avoir l’ensemble des éléments pour pouvoir expliquer et dire comment les choses vont se faire.
Ma demande à l’instant c’est plus une demande de connaître exactement comment les reports de flux sont traités et avec quelle cohérence par rapport aux différents moments de programmation des projets d’aménagements.
Merci.

Intervention de François-Noël BUFFET sur le déclassement des autoroutes A6/A7