Monsieur le Président et chers collègues, grands naïfs que nous sommes, nous pensions que l’argent public était devenu rare dans notre pays et qu’il fallait l’utiliser avec justesse. Grands naïfs que nous sommes, nous pensions que la Métropole de Lyon traitait avec des entreprises et associations ayant fait leurs preuves et non pas avec des structures ayant à peine six mois d’existence et comptant à peine plus d’un salarié.

Puisque l’on nage dans la candeur, nous pensions, à tort, que l’incitation au tri des déchets relevait des services de la Métropole, qui sont suffisamment structurés pour s’en occuper. Nous aurions même pu penser -soyons fous !- que le futur marché de collecte aurait pu intégrer un genre de prestations similaires chez l’habitant, marché de collecte que nous allons voter tout à l’heure.

Au lieu de cela, nous allons contribuer à la déresponsabilisation de la population, à qui l’on dit en gros : “Vous n’avez pas été capable de faire le tri dans vos poubelles vertes, on va vous donner des sacs pour mettre juste vos bouteilles plastiques et cela sera déjà pas mal et si vous faites bien votre tri, on vous offrira des places de cinéma”.

On a rarement vu aussi démago dans une délibération de la Métropole. Il fallait un cerveau à la fois boboïsé et lui aussi bien naïf pour penser un truc pareil. Nous avons d’ailleurs du mal à voir ce qu’il y a “d’innovant” dans cette délibération, terme utilisé pour sa présentation et qui, en l’espèce, nous semble complètement hors sujet.

Il nous semble que l’argent public pourrait être utilisé à des fins plus utiles. Notre groupe votera contre ce rapport.
Je vous remercie.

Incitation au tri des déchets