Monsieur le Président, mes chers collègues, ce projet de rapport acte le lancement de l’expérimentation et la première phase de déploiement de guichets numériques dans six Communes pilotes de la Métropole. Plus largement, il participe de la réflexion globale relative à l’organisation des services à la population, qu’ils soient publics ou privés et de l’intégration et l’accès à ces services dans un cadre dématérialisé.

Je ne peux que me réjouir que ce rapport nous soit proposé ce soir car il se situe dans la droite ligne de mon intervention en question orale lors du dernier Conseil ‑je me rappelle d’ailleurs que vous aviez bien souri, Monsieur le Président, et cela m’avait ravie à ce moment-là‑ ; comme quoi, de bonnes idées ou des points de vue intéressants peuvent tout à fait être émis par chacun, élus de la majorité ou de l’opposition.

Le guichet numérique permettra à chacun l’accès aux services par le numérique au moyen d’une application mobile ou d’un portail web. C’est évidemment une bonne chose, même si nous aurions apprécié avoir davantage de lisibilité sur le choix des Communes pilotes.

Mais, en tant que telle, la technologie n’est pas une fin en soi. L’enjeu réel se trouve en ce qu’elle permet d’appréhender une autre manière de vivre sa ville au quotidien, plus fluide et plus accessible. Il s’agit donc d’accompagner l’outil numérique, ne pas le réserver aux seuls initiés mais bien de l’inscrire dans une ouverture, une évolution.

Et j’appelle à nouveau votre attention sur les points de vigilance que j’avais exprimés lors du dernier Conseil de Métropole en prenant pour illustration le service postal au sens large : certains publics sont encore aujourd’hui éloignés de l’accès aux technologies de l’information et de la communication et de l’usage même des informations issues de ces outils. La mise en place des guichets numériques devra, à mon sens, tenir compte de ces inégalités pour ne pas creuser davantage ce fossé.

Plus encore, je crois que le numérique doit recréer du lien entre les habitants, entre les usagers de services, avec les acteurs et les personnes publiques. Il doit permettre la rencontre et favoriser les usages collectifs et les interactions. Il doit être l’outil de tous et permettre l’implication de chacun.

Je vous remercie.

 

 

Guichet numérique