Monsieur le Président, chers collègues, ce rapport d’exploitation du boulevard  périphérique nord de Lyon conclut à la légère dégradation des indicateurs de performance. En fait, on constate  qu’il y a plus de charges d’entretien pour moins de trafic. Mais ce trafic n’a pas diminué pour autant, il s’est  déporté sur d’autres voiries, elles-mêmes déjà saturées. Et il est déjà prévu que 2015 connaîtra a priori une  hausse du trafic par rapport au niveau de 2014, comme le relève la commission consultative des services publics  locaux.

 

Nous ne doutons pas que la saturation des axes routiers vous interpelle tout comme nous. Cette délibération est  donc l’occasion de vous interroger sur l’avancée des projets structurants de voirie qui concernent notre territoire.  Ce que nous souhaiterions connaître, ce sont les réponses que vous apportez aux Grands Lyonnais car les  projets existent. Que l’on évoque chaque point cardinal, on trouvera un dossier ici : le COL, l’Anneau des  sciences, l’A 45, les liaisons vers les grands équipements comme l’aéroport Saint-Exupéry. Mais où en sont ces  dossiers ? Comment les faites-vous avancer ? En fait, ils n’avancent pas et, à chaque fois, ce n’est pas de votre  fait.

 

Sur certains dossiers, c’est à cause de l’Europe qui ne donne pas de subvention pour lancer les études. Mais  n’est-ce pas vous qui avez rempli la demande de subvention ? Nous nous étonnons que vous n’ayez pas trouvé  de relais et d’appui auprès de monsieur Vincent Peillon et madame Sylvie Guillaume, Députés européens  socialistes, pour soutenir notre territoire.

 

Sur d’autres, c’est l’Etat qui n’apporte pas les financements. Mais n’est-ce pas vous l’interlocuteur privilégié de  l’Etat sur notre territoire ? Avez-vous perdu de votre influence ?

 

Enfin, pour d’autres, c’est à cause de la Région qui refuse de financer ces infrastructures. Mais n’est-ce pas vous  qui avez négocié le CPER et accepté que les projets de voirie ne soient pas inscrits ? Cela sous la pression  funeste des élus écologistes de la Région, ceux avec lesquels les alliances de circonstances font l’actualité  pendant qu’ici, les profondes divergences sur le pacte s’affichent mais qui sont redevenus, en une nuit, les  nouveaux alliés de votre ami retrouvé Jean-Jack Queyranne.

 

Et pendant ce temps, le trafic routier continue à augmenter et à saturer toutes nos Communes. Parlerai-je de  Tassin la Demi Lune et d’Ecully avec le boulevard du Valvert mais il y en a bien d’autres.

 

On ne pourra pas dire  que l’on ne savait pas mais on pourra vraisemblablement dire que vous n’avez pas pris en charge cette  problématique.

Grandes infrastructures
Taggé sur :