Monsieur le Président et chers collègues, l’organisation de l’Euro 2016 est un événement majeur pour tous les fans européens de football, pour la France qui est le pays hôte et plus particulièrement pour les villes qui ont été choisies pour accueillir des matchs.

Chacun a le souhait que cette belle fête soit une réussite pour notre territoire et tout le monde va œuvrer en ce sens. Pour autant, et quel que soit l’événement, nous sommes des élus en responsabilité et nous devons faire face à nos obligations. Vous avez souhaité ajouter au dispositif des bénévoles initié par la SAS Euro 2016 un programme de bénévolat Métropole indépendant. Ce dernier vise à renforcer la qualité de l’accueil des spectateurs et favoriser leur bien-être sur notre territoire, un objectif qui ne peut être que partagé.

Néanmoins, dans le cadre de cette assemblée et s’agissant d’une action portée par la Métropole, cette dernière suscite des interrogations.

Tout d’abord, il a été précisé en commission que le coût de ce dispositif formation et prise en charge des repas et des transports serait de 40 000 €. Toutefois, l’état de déploiement prioritaire et majoritaire sera pour la Ville de Lyon. Ce point amène donc deux questions : quels sont précisément les endroits où seront positionnés les bénévoles et dans quelles proportions ? Puisque la Ville de Lyon a été désignée ville hôte et a obtenu, par ce statut, une aide financière importante de la part de l’Euro 2016 ainsi que des aides logistiques substantielles de l’Etat, avez-vous établi une contribution spécifique sur ce sujet de la Ville de Lyon à destination de la Métropole ?

S’agissant maintenant de la qualité de l’accueil des personnes et de leur bon acheminement en sécurité vers le stade situé à Décines Charpieu et de la Commune limitrophe de ce même stade à Meyzieu, des mesures de jalonnement et de filtrage doivent être prises et mises en place. Le coût de telles mesures revient aux Communes et j’informe l’assemblée que, pour chacun des matchs, il est de 10 000 € par match pour la Ville de Décines Charpieu, soit une somme de 60 000 € pour les six matchs et 4 000 € par match pour la Ville de Meyzieu, soit pour six matchs un montant de 24 000 €.

A ce cofinancement s’ajoute la mobilisation des agents de police municipaux qui seront dédiés à cette seule mission et donc ne rempliront pas les missions de police courante pour la Commune. Après les matchs, des périodes de récupération devront être données également aux fonctionnaires, ce qui impactera la continuité du service communal. Aucune recette ne viendra compenser ces coûts pour les deux villes alors que l’exploitation économique de la fans zone et des achats qui y sont liés rapportera directement à la Ville de Lyon et à la Métropole, notamment pour cette dernière, par la taxe de séjour.

Nous demandons donc, monsieur le Président, la prise en charge intégrale de ces coûts par la Métropole puisqu’il est évident qu’un tel événement a une nature métropolitaine : la mise à disposition de personnels bénévoles ou non afin de renforcer le dispositif de sécurité, d’accueil, d’information pour ces deux Communes.

Enfin, concernant le Grand stade, ce dernier ne peut fonctionner que sur la base d’un schéma d’accessibilité. Donc la clé réside sur la mobilisation des transports en commun, des parkings déportés, dont celui des Panettes.

Monsieur le Sénateur-Maire Forissier, monsieur le Préfet et moi-même avons découvert, ces derniers jours, que vous ne mettiez pas en place le schéma d’accessibilité permettant aux spectateurs de se rendre au Grand stade alors que, dans quinze jours, ce ne sont pas moins de 90 000 spectateurs qui viendront assister à deux matchs européens de rugby. A noter, là encore, que la Ville de Lyon a bénéficié de retombées financières importantes et a attiré à elle seule la gloire de l’événement. Cette absence de mise en place des schémas d’accessibilité serait à ce jour amenée à se répéter pour toutes compétitions de cette nature ou concerts et autres.

Monsieur Collomb, Sénateur-Maire de Lyon et Président de la Métropole, pouvez-vous faire en sorte qu’il soit possible de tout mettre en œuvre pour obtenir la venue d’événements et, alors que ceci est dans votre compétence, ne pas mettre en œuvre les moyens pour s’y rendre ? Monsieur le Président, pouvez-vous promouvoir la construction du stade et son schéma d’accessibilité et le retirer dans 40 % des cas ?

Nous vous demandons donc, monsieur le Président, de mettre en place ce schéma d’accessibilité pour tous types d’événements concernant le Grand stade.

Je vous remercie.

 

Euro 2016 et déplacements
Taggé sur :