La Métropole de Lyon ou l’incapacité démocratique

Philippe Cochet

Philippe COCHET Député – Maire de Caluire et Cuire
Président du groupe “les Républicains et Apparentés”

En dotant la Métropole de Lyon d’un statut particulier, le Gouvernement de Manuel Valls voulait créer une tête de pont de la future organisation territoriale française. Il pensait que la suppression du Conseil général du Rhône sur le territoire urbain allait provoquer des économies de structure et une meilleure efficacité des politiques publiques. C’était un objectif partagé, mais c’était sans compter sur la gouvernance de Gérard Collomb dont la vision de l’intérêt général se transforme en la mise en place d’une baronnie personnelle dans laquelle ne trouvent grâce que ceux qui se soumettent à ses désirs.

Notre groupe avait dès l’origine alerté l’exécutif contre plusieurs travers de la réforme gouvernementale. Malheureusement, la construction de la Métropole démontre que ces éléments négatifs prennent l’ascendant sur les effets bénéfiques car la gouvernance met à mal la démocratie locale.