Monsieur le Président, mes chers collègues,

Quelques mots à propos de cette délibération proposant de subventionner à hauteur de 100 000 euros l’expérimentation d’une plateforme métropolitaine de l’aide à domicile par la Maison de l’emploi et de la formation.

Cette plateforme a pour objet d’aider les employeurs dans la gestion des ressources humaines et de proposer aux demandeurs d’emploi des métiers et des formations.

Trois constats :

  • le secteur de l’aide et de l’accompagnement des personnes âgées et des personnes handicapées à leur domicile est un vivier d’emplois actuellement et plus encore dans l’avenir.
  • le maintien à domicile est une orientation affirmée par les autorités sanitaires et sociales, voir le programme régional de santé examiné ici récemment. Vieillir à domicile est une orientation souhaitée par 83% des seniors ainsi que l’indique la récente enquête CSA.
  • les métiers de l’aide à domicile sont accessibles sans diplômes ou sélection mais avec une évidence de formation et de suivi.

Cependant deux observations :

  • l’aide et l’accompagnement des personnes âgées et des personnes handicapées à leur domicile ne sont pas sans exigences particulières. La formation initiale et continue est indispensable mais n’est pas suffisante. Des dispositions personnelles sont nécessaires : bienveillance, respect, adaptation à chaque situation…
  • l’écueil pour attirer et fidéliser des professionnels dans ce secteur de l’aide à domicile est souvent le faible niveau de rémunération comme de la difficile évolution dans l’emploi.

Nous aurions aimé que la Métropole se saisisse de ces problématiques. Avec ses réserves, nous soutiendrons cette expérimentation.​

Je vous remercie.

Dominique NACHURY : Aide à domicile : formation et fidélisation