En 2019 la Métropole de Lyon débute sa 5e année d’existence. Créée pour simplifier la structure administrative et favoriser les économies de fonctionnement en supprimant le département, malheureusement, cette métropole n’avait pas été pensée pour améliorer la qualité de vie des Grands Lyonnais, et le bilan actuel démontre que les habitants en sont les grands oubliés.

Il suffit de vivre dans la Métropole pour s’en apercevoir :

  • La circulation est infernale : bouchons pour les voitures et transports en commun bondés. La Métropole n’a pas réussi à résorber le retard pris dans le développement d’infrastructures et de nouveaux modes de transports.
  • Les logements sont devenus hors de prix. Parmi les 17 agglomérations de province, de 11e ville la plus chère de France en 1997, la Métropole de Lyon est passée à la 3e position en 2018!
  • Les équipements publics sont insuffisants. Il suffit de constater des parents pour trouver un mode de garde adapté, obtenir un créneau horaire pour une activité associative, aller dans une piscine non surpeuplée, s’assurer que tous les collèges sont bien équipés notamment en restauration collective…
  • Les loisirs sont devenus trop chers, alors que la Métropole n’a pas su développer une culture pour tous ni une pratique sportive équitablement répartie sur le territoire.

Ce constat partagé par tous les habitants, a été fortement dénoncé dans la crise sociale que traverse notre pays. C’est la conséquence des choix d’une majorité politique fondée sur des arrangements partisans entre les élus socialistes, macronistes, écologistes et Synergies-Avenir pour diriger la Métropole plutôt que défendre une vision métropolitaine de projet.

La Métropole s’est éloignée des habitants, et elle le sera encore plus après les élections de 2020 puisque les élus de cette même majorité ont fait le choix d’exclure les représentants d’un grand nombre de communes et leurs habitants n’auront plus de lien direct avec la Métropole.

Il est temps de sortir la Métropole de ces arrangements pour lui permettre de redevenir efficace au service des habitants des 59 communes.

Pour cela, nous devons faire de la Métropole la 1e collectivité de France après le Grand Paris. Notre ambition doit être à la mesure des potentialités des Grands Lyonnais.

  • 1e Métropole en mobilité : construisons le réseau de transport en commun « étoile 2050 » qui assurera l’équilibre entre les voitures, les modes doux et le réseau ferré en assurant la continuité des voyages pour tous.
  • 1e Métropole en qualité de vie : développons un plan d’aides aux communes pour des équipements publics et de loisirs permettant à chaque habitant de trouver des activités proches de chez lui.
  • 1e Métropole en action économique : repensons l’aménagement du territoire pour favoriser l’implantation des entreprises moyennes en dehors de l’hyper-centre et permettre à chacun de trouver un emploi à proximité et favoriser l’insertion par l’emploi par un accompagnement local et individualisé.
  • 1e Métropole en développement durable : par une aide massive à la rénovation des logements, une action d’envergure avec les acteurs économiques sur les activités polluantes et une vraie offre alternative de transport en commun

L’avenir de la Métropole se construit avec vous et pour vous.

Créons ensemble une métropole au service de ses habitants