Le 16 novembre 2018 lors du comité syndical du SYTRAL, seuls 4 élus de la Métropole se sont opposés à la hausse des tarifs des transports en commune lyonnais (TCL) : François-Noël BUFFET, Philippe COCHET, Stéphane GUILLAND et Michel RANTONNET.

Le 10 décembre 2018 lors du conseil de la Métropole, le groupe Les Républicains et apparentés a présenté un voeu pour que le Président de la Métropole de Lyon demande au SYTRAL de revenir sur sa hausse tarifaire choquante.Hausse tarifaire choquante car :

  • elle répond à une commande politique évidente : 2 années de hausse (2019 et 2020) en un seul vote fin 2018 afin de ne pas assumer une décision électoralement difficile à la veille des élections de 2020.

  • elle est contraire à tous les engagements de favoriser les transports en commun en imposant des hausses de tarif à tous les publics à l’exception de 3 abonnements*.

  • elle est la conséquence directe du choix des présidents successifs, Gérard COLLOMB et David KIMELFELD, de diminuer le montant de la contribution de la Métropole au SYTRAL : 64 242 953 € de subventions en moins de 2016 à 2020 pour le SYTRAL, et donc autant d’investissement en moins pour le développement du transport collectif.

  • elle va directement diminuer le pouvoir d’achat des usagers des transports en commun que ce soit par le paiement direct de leur titre de transport ou que ce soit par l’aide de leur employeur.
    Plein de confiance à l’endroit de sa majorité, le Président de la Métropole a refusé de mettre ce voeu au vote…

Aujourd’hui, le Président du groupe Europe Ecologie Les Verts de la Métropole, membre de l’exécutif, qui a voté cette hausse de tarifs au comité syndical du SYTRAL où il siège, lance une pétition pour revenir sur cette hausse.

Comment redonner confiance à nos concitoyens en la parole politique quand certains se comportent comme des girouettes ?

Communiqué – Hausse des tarifs TCL : l’incroyable revirement de certains