Monsieur le Président, Mes Chers Collègues,

Lors de notre Conseil du 26 janvier 2015, dont vous nous demandez l’approbation du procès-verbal, nous avons procédé aux désignations des membres à la Commission Consultative des Services Publics Locaux qui s’est par la suite réunie en Assemblée Générale le jeudi 9 avril dernier.

Lors de cette Assemblée Générale, les membres de la CCSPL ont procédé à l’élection du bureau. Depuis plus d’un an, l’opposition à la Métropole, votre opposition était représentée au sein du bureau, ce qui donnait au fonctionnement de la CCSPL un gage de transparence et d’indépendance. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. La candidature de votre Vice-président Pierre Abadie ayant été préférée à celle de Mohamed Rabehi, ce que le groupe UMP et apparentés regrette.

A titre liminaire, il convient de rappeler que la CCSPL a pour objet d’émettre des avis sur la qualité des services rendus dans le cadre des Délégations de Services Publics consenties par notre collectivité. Je ne vous ferai pas injure de rappeler que les DSP sont par nature dans leur attribution comme dans leur exécution, sujettes à discussion…

Dans ce contexte, il ne nous semblait pas anormal au contraire que la transparence puisse jouer, la présence d’un représentant de votre opposition au sein du bureau en était le gage. En imposant votre Vice-président Abadie en lieu et place du représentant de l’opposition, vous avez fait un choix inverse.

Ce choix est en effet le votre : les confessions tant des représentants des associations d’usagers que de certains élus de votre majorité nous confiant à la sortie « c’est dommage pour le fonctionnement de la CCSPL mais nous avons eu des ordres » … ne laissent que peu de doute sur l’origine de la manœuvre.

Cette manœuvre comme son résultat démontre que derrière votre discours d’ouverture vous ne voulez pas d’un fonctionnement démocratique de la Métropole. Rappelons-nous encore une fois la mascarade qu’a constitué l’élection des membres de la Commission permanente. Une mascarade démocratique que le Président Hollande n’hésiterait sans doute pas à comparer au fonctionnement du Parti Communiste Français des années 70 ! Cette composition de la commission permanente fait aujourd’hui de la Métropole la seule collectivité locale de France où plus de la moitié des décisions se prennent hors du champ de contrôle de l’opposition.

Ces exemples, Monsieur le Président, relèvent certainement de votre modèle lyonnais, modèle dont vous n’avez sans doute pas omis de faire l’article au Premier Ministre en visite à Lyon aujourd’hui. Je doute pourtant que vous vous ayez mis en avant ce mode de fonctionnement relevant plus de l’autocratie que de la démocratie.

 (Seul le prononcé fait foi)

CCSPL : un effort de démocratie svp
Taggé sur :