Intervention de Clotilde Pouzergue lors du conseil de la Métropole de Lyon du 27 avril 2018 à propos du bilan de la concertation de la ZAC de La Saulaie

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Notre satisfaction de voir aujourd’hui présenter cette délibération en Conseil de la Métropole est proportionnelle au nombre d’années où nous l’avons attendue.

En effet, la Métropole maîtrise les principaux fonciers de cette opération depuis plus de 10 ans. C’est en effet la communauté urbaine qui les a acquis pour partie en 2007.

La nouvelle station gare d’Oullins du métro B dont la fonction est, entre autres, de desservir ce nouveau quartier a quant à elle été inaugurée en décembre 2013, il y a presque 5 ans !

C’est donc vraiment aujourd’hui un soulagement de créer cette ZAC et de lancer la consultation d’un aménageur que l’on espère voir désigné pour le premier trimestre de l’année prochaine.

Le temps administratif, mais aussi politique dans certains cas, n’est pas celui des citoyens et aujourd’hui beaucoup d’habitants et commerçants du quartier désespèrent du démarrage opérationnel de ce projet urbain.

Nous n’en sommes pas encore aux premières grues et les premiers permis de construire ne seront sans doute pas signés avant 2021-2022 mais cette délibération est un signe fort.

Aujourd’hui, cette opération est attendue par l’ensemble des habitants du quartier historique de la Saulaie, ils sont plus de 1000, car elle représente un véritable enjeu pour leur quotidien à moyen et long terme. Cependant, leur impatience va sur le court terme. Sur ce point nous espérons que les réhabilitations annoncées depuis longtemps sur certaines résidences, de la part notamment des bailleurs sociaux qui possèdent du patrimoine à réhabiliter dans le secteur, permettront de donner des premiers signes significatifs.

Le projet de la Saulaie est également attendu plus largement par tous les Oullinois auxquels j’associe également mon collègue de La Mulatière Guy BARRET qui est concerné car une partie du périmètre se situe sur sa commune, le long des berges de l’Yzeron.

Les ambitions ne se sont pas pour autant étiolées et nous nous réjouissons que les objectifs de la Métropole et de la ville d’Oullins pour ce projet urbain soient partagés.

Au niveau de l’habitat. Ce sont environ 650 nouveaux logements qui sont attendus et qui devraient permettre, à terme, d’attirer près de 2 000 nouveaux habitants. Tout l’enjeu de cette opération est de trouver de la cohérence entre le moderne et le contemporain à construire et le bâti plus ancien. L’objectif n’est pas de juxtaposer les quartiers mais bien de construire une nouvelle histoire commune.

L’enjeu également est de réussir la mixité des usages avec des espaces publics à réaménager, et à repenser, sans compter l’opportunité offerte par le déclassement de l’A6/A7 qui va nous permettre de travailler sur des pénétrantes dans le quartier et même, demain, de regarder de l’autre côté du Rhône avec des connexions attendues en mode doux pour relier directement Oullins au parc de Gerland par exemple.

Ce projet urbain de la Saulaie constitue également, à l’échelle du Sud Ouest lyonnais, mais également au niveau métropolitain une formidable opportunité de développement économique.

Là aussi, une cohérence est à regarder avec le Biodistrict de Gerland ou le pôle d’excellence de la vallée de la chimie plus au sud. Ce sont surtout 50 000 m² de surface de bureaux tertiaire formidablement bien desservis par le métro qui vont sortir de terre.

Pour notre commune, c’est une vraie opportunité de pouvoir construire une tranche de ville, les 40 ha du projet représentent presque 10 % du territoire communal. Ce sont également des défis à relever avec l’obligation d’être exemplaire.

Exemplaire sur la qualité écologique des constructions, plus qu’un éco-quartier nous avons une volonté commune avec la Métropole d’être à la pointe de l’innovation en matière de quartier durable.

Un récent article du Progrès titrait Oullins, la campagne à la ville à quelques arrêts de métro de Lyon. La nature en ville est en effet une de nos préoccupations majeures.

Exemplaires, nous devons aussi l’être sur les schémas de mobilité que nous proposerons, avec évidemment une part prépondérante données aux modes doux.

Exemplaires, nous le sommes également sur la concertation avec l’ensemble des Oullinois, car ces grands enjeux, que j’ai évoqués, correspondent aux attentes relevées au cours des premières concertations.

Plus de 300 personnes ont d’ailleurs participés aux différentes réunions organisées depuis le mois de septembre : habitants de la saulaie, des autres quartiers d’Oullins, représentants du monde économique, avec également une mention spéciale pour le Conseil citoyen qui fonctionne bien à la saulaie et qui constitue un très bon relais.

Plus de 35 contributions, pour certaines très argumentées, ont également été déposées dans le cahier de concertation directement en mairie ou par voie électronique.

Tous ces éléments montrent l’attente et l’intérêt de notre population pour ce projet urbain.

Tant qu’on n’espère pas, on ne s’impatiente pas. Nous avons été patients, nous avons maintenant beaucoup d’espérances pour réussir ce projet urbain de La Saulaie qui marque véritablement l’entrée sud de la Métropole.

Bien évidemment, nous voterons favorablement pour cette délibération.

Clotilde Pouzergue intervient sur le bilan de la concertation de la ZAC de La Saulaie