Retrouvez l’intervention d’Alexandre VINCENDET

(seul le prononcé fait foi)

Monsieur le Président, Au moment où nous nous préparons à subir nos premières vagues de froid, nous ne pouvons que nous réjouir de ce rapport que notre groupe votera car il va permettre une baisse de 15% du coût du chauffage urbain pour les habitants de Rillieux-la-Pape, et bien au-delà, pour ceux du plateau nord. Au moment, où les termes du débat national sont souvent entre la fin du monde et la fin du mois, force est de constater que nous pouvons collectivement trouver des solutions qui concilient les deux. Car en effet, la précarité énergétique pèse de plus en plus sur nos concitoyens de la périphérie déjà assommés par un cout de la vie qui s’envole et un éloignement géographique qui nous tient écartés des grands équipements de la Métropole et des transports en commun en particulier. Si nous nous félicitons du dossier sur le fond, tout en restant sceptiques sur la pérennité de cette énergie pour le futur, il n’en est pas de même sur la forme. En effet, une nouvelle fois la Métropole a perdu un temps précieux en n’associant pas les élus locaux, et les Maires en particulier, au déroulement de ce dossier lors de son lancement. À quoi bon créer une conférence territoriale des Maires du Plateau Nord si c’est pour surtout les rencontrer séparément sur un dossier stratégique qui nous est commun ? Franchement, à part faire perdre du temps aux habitants, quel était votre objectif sur ce sujet ? Nous isoler ? Nous monter les uns contre les autres ? Fort heureusement, le tracé a été discuté entre Philippe Cochet et moi-même et à force de vous interpeller, nous avons finalement rejoint les discussions initiées par la Métropole, mais disons-le, nous aurions gagné tellement de temps si vous nous aviez tout de suite associés. Une nouvelle fois, ce mépris des élus de proximité, ce mépris du terrain ralentit les choses alors qu’il suffirait parfois simplement de prêter l’oreille à ce qu’il se dit ici et là, ce n’est pas la première fois que ce genre de choses vous arrive pourtant… Pour en revenir sur ce dossier, nous avions plusieurs exigences majeures qui sont ici satisfaites : la modération du coût de l’énergie, l’assurance que les habitants du chemin du Chêne ne soient pas impactés par la présence d’une unité qui aurait perturbé leur qualité de vie et le respect du tracé que nous avions proposé avec Philippe Cochet pour la traversée de Caluire par le futur réseau du chauffage urbain rejoignant la Croix Rousse. Ces exigences semblent respectées et nous ne pouvons que nous en satisfaire en votant ce rapport. Nous nous réjouissons pour l’ensemble des habitants du plateau Nord, que l’exigence que nous avions formulée, Philippe Cochet et moi-même, à savoir que le prix du chauffage urbain à Rillieux-la-Pape ne serve pas de variable d’ajustement à la hausse et que les habitants de Caluire et de Sathonay Camp, puissent eux aussi bénéficier, tout comme l’ensemble des Rilliards connectés au réseau de chauffage urbain, de ce nouveau tarif, l’un des plus bas de France. Notre groupe, veillera à l’application des termes de ce rapport par le délégataire choisi et aux engagements de la Métropole sur ce dossier qui est un vrai défi pour tout le plateau nord et ses habitants. Aussi, nous vous demandons la mise en place d’un comité de suivi du contrat où les Maires seront associés en permanence. Nous vous demandons également qu’un agent de la Métropole soit délégué sur nos communes pour suivre au quotidien ces travaux. Un prix bas de l’énergie ne doit pas signifier un moindre investissement dans l’entretien des réseaux et nous y seront particulièrement vigilants. En effet, la vétusté du réseau engage le délégataire à un investissement soutenu pour éviter les coupures en période de chauffe notamment. De même, si d’éventuelles coupures non programmées devaient avoir lieu, nous comptons sur vous pour vous assurer que le délégataire en informe impérativement les habitants en amont et en cas de défaut sur ce point, que des pénalités soient strictement appliquées. Je vous rappelle qu’en cas de désagrément, ce sont toujours les Maires qui sont en première ligne et au contact des habitants. En outre, il est primordial que la Métropole s’assure qu’en cas de problème sur le réseau, les réponses apportées par le délégataire soient efficaces et effectuées dans les délais les plus courts. Enfin, nous serons extrêmement vigilants quant à l’avenir de l’UTVE de Rillieux-la-Pape et aux éventuelles alternatives qui pourraient s’y substituer dans le temps.
Chauffage urbain Plateau Nord