Rapprochement des antennes sociales de Lyon avec les Maisons de la Métropole

Rapprochement des antennes sociales de Lyon avec les Maisons de la Métropole

  Monsieur le Président, chers collègues, En préambule, je souhaite affirmer que le rapport 2420 ne peut être considéré comme simplement lyonnais et le rapport 2421 comme simplement feyzinois. Ces expérimentations ne se veulent ni imposables ni même modélisables mais elles affecteront le fonctionnement de la Métropole, aujourd’hui certes mais aussi demain, dans l’évolution nécessaire des relations aux habitants, aux bénéficiaires. En ce sens, ces rapports concernent tous les élus métropolitains. Le contrat territorial Métropole/Ville de Lyon, issu du pacte de cohérence métropolitain porte l’expérimentation qui associe le CCAS de la Ville de Lyon et la Métropole pour partager les lieux et surtout associer les équipes des antennes Solidarités lyonnaises et des Maisons de la Métropole situées sur le territoire de la Ville. La convention entre le CCAS lyonnais et la Métropole crée l’espace d’accueil et d’accompagnement social. Elle liste les missions déléguées, précise les modalités de mise à disposition,

Substitution de la Métropole au CCAS de Feyzin

Substitution de la Métropole au CCAS de Feyzin

  Très rapidement, monsieur le Président, Puisque cela a été évoqué, je renvoie au préambule de mon intervention précédente sur le fait que ce dossier n’est pas simplement feyzinois mais qu’il est bien métropolitain, d’autant que là, il y a aussi une dimension différente qui a été soulignée par madame Marie-Christine Burricand et dont nous avons pu débattre lors de la commission développement solidaire, qui est le fait qu’un territoire, celui de la Conférence territoriale des Maires, est concerné aussi dans le cadre de la mise en œuvre de ce qui a été décidé. La municipalité de Feyzin bien sûr décide librement mais, néanmoins, les conséquences pourront être sur la Maison métropolitaine de ce territoire et je pense qu’il aurait été important d’informer les Communes concernées : Vénissieux, Saint Fons, Solaize et Corbas, je crois. Il sera important d’évaluer parce que dire “on comprend les inquiétudes qui ont pu s’exprimer”,

Protection de l’enfance

Protection de l’enfance

  Merci, monsieur le Président. Monsieur le Président, mes chers collègues, nous examinons les propositions de subventions aux structures et associations agissant en protection de l’enfance, en accompagnement des familles et en prévention. Il s’agit de participer aux actions visant à l’accès aux vacances, de soutenir des associations œuvrant dans le champ de l’adoption ou du soutien aux personnes accueillies en protection de l’enfance et d’apporter un concours au financement des centres sociaux et MJC de la Métropole. Cette délibération est récurrente dans cette collectivité depuis peu mais aussi au Conseil général qui l’a précédée depuis des années, sans d’ailleurs beaucoup d’évolution. Lors de la Commission développement solidaire et action sociale du 13 juillet, ont été plus particulièrement interrogées les subventions aux centres sociaux, MJC, des interrogations sur les critères et sur l’application de la baisse de 6 % applicable chaque année. Les objectifs sont ceux de la prévention dans

Programmation FSE 2017

Programmation FSE 2017

  Monsieur le Président, chers collègues, ce rapport -comme vient de le souligner madame la Vice-Présidente- était prévu fin juin. Il a été retardé suite à l’annulation du Conseil du 26 juin. Il ne pouvait souffrir d’être renvoyé à une date ultérieure sans mettre en danger les structures. Vous l’avez rappelé également, monsieur le Président, en début de séance et nous vous remercions d’avoir accepté qu’il soit présenté en procédure d’urgence. Pour cette raison, notre groupe votera ce rapport. Cette délibération nous interpelle sur le mode de gestion des fonds européens pour les politiques de l’emploi, de l’insertion et de la formation et sur la nouvelle organisation qui se met en place pour le portage de ces politiques. Permettez-moi, monsieur le Président, de faire un aparté puisque nous parlons d’organisation et de revenir sur l’attribution des délégations. Pour ma part, j’ai beaucoup de mal à m’y retrouver et, malgré la

Devenir du centre médico-psychologique de Caluire

Devenir du centre médico-psychologique de Caluire

  Merci, monsieur le Président, monsieur le Ministre. Mes chers collègues, puisque nous parlons du Centre hospitalier Le Vinatier, je souhaite évoquer le projet de suppression des centres médico- psychologiques, des centres d’activités et thérapeutiques à temps partiel et de l’hôpital de jour adultes et enfants de Caluire et Cuire, de Neuville sur Saône mais également, je crois, de Lyon.   Installé depuis plus de trente-cinq ans à Caluire et Cuire et fort de son équipe pluridisciplinaire, le CMP (centre médico-psychologique) accueille gratuitement plus de 250 jeunes patients et leurs familles. Or, le projet du Centre hospitalier Le Vinatier qui a présenté, le 19 décembre dernier, une fermeture des CMP dès le mois d’avril 2017 va à l’encontre des objectifs d’amélioration de la qualité de l’accès aux soins ainsi que de la réduction des inégalités territoriales pourtant garanties par l’Etat et l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes.   Si ce transfert

Financement du PLIE UNI-Est

Financement du PLIE UNI-Est

Monsieur le Président, mes chers collègues, j’interviens aujourd’hui en complément de mes interventions des 19 septembre et 12 décembre derniers, qui doivent être toujours présentes dans les mémoires de mes chers collègues et du courrier que je vous ai adressé le 3 février dernier pour lequel je n’ai pas reçu de réponse à ce jour. Je me félicite cependant de l’attribution de subventions de fonctionnement aux organismes œuvrant pour l’accompagnement vers l’activité des bénéficiaires du RSA. Notre groupe votera ce rapport. Mais je m’interroge néanmoins sur la mise en œuvre d’actions en faveur des autres publics fragilisés et en insertion, publics qu’il ne faudrait pas oublier. Depuis ce début d’année, la Métropole, conformément à la loi, gère seule, en lieu et place des trois associations porteuses de PLIE, la subvention globale allouée dans le cadre du fonds social européen, le fameux FSE. Cette subvention doit servir pour agir en faveur

Insertion professionnelle et gestion du FSE

Insertion professionnelle et gestion du FSE

Monsieur le Président, mes chers collègues, aujourd’hui, nous arrivons à la compétence insertion, un sujet qui a fait l’objet de nombreuses discussions et de nombreux échanges avec notre Vice-Président à l’économie, David Kimelfeld et madame Bouzerda, Conseillère déléguée en charge de l’insertion par l’activité économique. C’est vrai que ce rapport n’arrive pas comme cela du jour au lendemain. Il y a eu de nombreux échanges et c’est pourquoi aujourd’hui je crois que l’on va se retrouver très nombreux à voter ce rapport, compte tenu de la qualité du travail réciproque qui a été fourni et des échanges. Moi, je voudrais évoquer la nécessité de réussir cette compétence. Alors, cette compétence, j’ai entendu dire à plusieurs reprises au cours de la soirée que le Grand Lyon avait absorbé les compétences du Département. Excusez-moi mais ce n’est pas ma perception. Aujourd’hui, la Métropole est une nouvelle collectivité, dotée à la fois des

Pour une politique d’insertion équilibrée géographiquement

Pour une politique d’insertion équilibrée géographiquement

  Monsieur le Président et chers collègues, les trois rapports qui nous sont présentés portent sur le projet ambitieux de votre programme d’insertion métropolitain pour l’emploi, autrement appelé PMI’e. Ce dernier a été voté, je vous le rappelle, il y a plus de neuf mois, avec une période de gestation de presque un an puisque la prise de compétence par la Métropole du volet insertion date du 1er janvier 2015. Voilà donc bientôt deux années passées et nous en sommes encore aux balbutiements de sa mise en œuvre. J’en prends pour exemple la mise en place des chargés de liaison entreprise emploi, les fameux CLEE, qui devaient être un pivot du dispositif du PMI’e, ce lien indispensable pour -je vous cite- “rapprocher l’insertion et le développement économique”. Nous n’en sommes aujourd’hui qu’à voter les subventions pour les expérimentations sur certains territoires choisis, expérimentations qui, comme la plupart des projets innovants

Uni-Est

Uni-Est

  Merci, monsieur le Président. Monsieur le Président, mesdames et messieurs, mes chers collègues, notre groupe votera ce rapport. Nous sommes en effet favorables à l’attribution de la subvention de fonctionnement de 75 000 € au profit de l’association Uni-Est dans le cadre de la plateforme mobilité emploi insertion pour l’année 2016, comme nous avons été favorables à l’ensemble des subventions au sujet de l’insertion. L’attribution n’est pas contestable sur le fond car, en effet, comme le montrent différentes études et notamment celle de l’Agence d’urbanisme, la mobilité est une condition majeure pour accéder au travail. Etre mobile est un impératif en matière de parcours professionnel, un impératif difficile pour les personnes les plus fragiles qui voient là un frein important à leur insertion dans le monde du travail. C’est donc pour lever ces freins et développer les actions de mobilité sur le territoire de l’agglomération lyonnaise que la plateforme

Aide à domicile

Aide à domicile

  Monsieur le Président, chers collègues, cette délibération a été étudiée par la commission finances, institutions, ressources et organisation territoriale car elle a pour objet la convention avec la Caisse nationale de solidarité et d’autonomie. Certes, il y a indéniablement un aspect financier mais il eût été opportun de traiter ce sujet en commission développement solidaire et action sociale pour en étudier le contenu. Finalement, ce n’est que la énième répétition du dédain pour le travail en commission -comme cela a été dénoncé par madame Dominique Nachury lors du Conseil métropolitain- concernant l’élaboration du schéma métropolitain des solidarités. Sur la politique des SAAD, notre groupe, par ma voix, vous avait déjà interpellé en décembre sans que cela ait le moindre impact. Nous nous interrogions d’ailleurs sur la limite de l’agrément actuel des structures et nous proposions de travailler sur leur taille, leur capacité à travailler en partenariat pour améliorer leur

Schéma des solidarités

Schéma des solidarités

  Monsieur le Président, chers collègues, à l’occasion de ce dernier dossier de la commission développement solidaire et action sociale, le groupe Les Républicains et apparentés souhaite faire en séance publique des observations sur le futur projet de schéma métropolitain des solidarités. Un point d’étape a été présenté lors de la commission du 25 mai et a permis des expressions qu’il semble utile de faire entendre et partager à l’ensemble des élus métropolitains et singulièrement aux membres de l’exécutif. Une observation liminaire : élaborer un schéma unique des politiques sociales et médico-sociales de la Métropole en prenant en considération les documents directeurs en matière d’urbanisme et d’habitat, d’insertion et d’emploi, de service aux familles et le pacte de cohérence métropolitain est une démarche utile mais dont il faut admettre et mesurer la complexité et l’exigence. Première observation : dans le diagnostic sont discrètement évoqués des entretiens avec les élus individuels

Protection de l’enfance

Protection de l’enfance

    Monsieur le Président, chers collègues, à propos de ce rapport numéro 2016‑1188 proposant les subventions aux internats expérimentaux, je souhaite faire, au nom de mon groupe, quelques observations organisées en trois points. Premier point : l’internat La Farge à Propières, géré par l’Association départementale des pupilles de l’enseignement public, cessera tout accueil à compter de la prochaine rentrée. Qu’il ne soit pas situé sur le territoire de la Métropole ne le disqualifie pas d’emblée. Nous savons tous que les familles d’accueil, par exemple, sont en nombre sur le territoire du Nouveau Rhône et prennent en charge des enfants de la Métropole. Pourtant, il ne pourrait être question de se priver de leurs compétences et dévouement. Néanmoins, l’éloignement géographique peut poser difficulté pour le nécessaire travail avec ou à côté des familles des enfants faisant l’objet de mesures éducatives et qui sont accueillis en internat. Le personnel de La Farge a, pendant de

Service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD)

Service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD)

  Merci, monsieur le Président. Monsieur le Président, mes chers  collègues, vous proposez ce jour au Conseil de délibérer sur la tarification des services d’aide et d’accompagnement  à domicile (SAAD) tarifés. C’est l’occasion pour nous d’élargir le champ de notre réflexion et d’aborder plus généralement la question du  maintien à domicile des personnes âgées et des personnes handicapées. Cette politique touche de nombreux  métropolitains et beaucoup parmi nous d’ailleurs sont touchés dans leur vie personnelle par cette question. Le  maintien à domicile est la solution privilégiée par les personnes concernées et leurs proches car il permet de  garder ses repères, ses habitudes, son environnement. Mais dans le contexte budgétaire qui est le nôtre, l’avenir de ces services nous interroge. Attachés à la liberté de  choix des personnes aidées, nous nous interrogeons sur l’inégalité de traitement qui est faite actuellement, pour  des raisons “historiques” ou autres, entre les services associatifs et

Soutien au fonctionnement des MJC et centres sociaux

Soutien au fonctionnement des MJC et centres sociaux

    Monsieur le Président, mes chers collègues, je ne peux résister à la tentation d’évoquer un moment politique étrange et délicieux, vécu pendant la commission développement solidaire et action sociale lors de l’examen de ce rapport 2015-0555, et singulièrement dans sa partie MJC, centres sociaux. Au Conseil général, chaque année, lors des examens des subventions des MJC et des centres sociaux en commission d’études des critères et des projets -parce qu’il y avait une commission dédiée-, en commission spécialisée et en séance publique, j’ai entendu les élus du groupe Socialiste appeler de leur vœu une augmentation des subventions départementales et dénoncer la faible part prise par le Conseil général dans les recettes des MJC et des centres sociaux. A la Métropole de Lyon qui prend la suite du Conseil général, mercredi, les élus du même groupe Socialiste ont présenté des subventions inférieures à celles de l’année précédente et ont justifié ou

Aide aux Roms de Roumanie : quel effet sur les campements ici ?

Aide aux Roms de Roumanie : quel effet sur les campements ici ?

Monsieur le Président, chers collègues. Merci pour cette présentation détaillée. Si les bienfaits de cette coopération avec la ville de Tinca semblent évidents…. à Tinca, son efficacité semble plus discutable au niveau de notre Métropole. En effet, si le premier objectif consistant à améliorer les conditions d’hébergement, d’équipement et de vie en Roumanie pour les populations concernée semble prendre forme, et c’est tant mieux, leur inclusion sur leur propre territoire n’est toujours par une réussite. Nous l’avons constaté cet hiver : les campements illicites se sont multipliés un peu partout dans le Grand Lyon : à Lyon, à Saint-Priest, à Bron… Ces campements de fortune, parfois construits au centre même des villes, ne présentent pas une solution humainement acceptable pour leurs habitants, ni une situation vivable au quotidien pour les riverains. D’un côté des enfants qui vivent dans des conditions déplorables que ce soit en terme de sécurité que sur un plan