Logement : Collomb et Kimelfeld veulent réparer leurs erreurs

Logement : Collomb et Kimelfeld veulent réparer leurs erreurs

Alors qu’ils sont aux responsabilités depuis 18 ans, Qu’ils ont imposé la hausse des loyers des logements privés par leur politique d’aménagement urbain, Qu’ils ont négocié toutes les aides gouvernementales au logement pour les répartir sans tenir compte des besoins, Qu’ils ont passé sous silence les disparités territoriales des logements sociaux pour s’acheter des soutiens politiques et conserver leurs postes, Messieurs Collomb et Kimelfeld découvrent avec désolation la conséquence de leurs politiques. Ils s’inquiètent aujourd’hui du caractère excluant de notre agglomération dans laquelle les classes moyennes et populaires n’ont plus la capacité de loger dignement leur famille. Cette situation est malheureusement connue depuis longtemps : le 21 mars 2016, Gilles GASCON, maire de Saint-Priest rappelait au moment où la Métropole faisait le choix d’un plan 3A à la baisse après l’avoir arrêté en juin 2015, qu’il ne fallait pas diminuer l’aide aux familles modestes et renouvelait la demande de notre groupe du

Dominique NACHURY : Aide à domicile : formation et fidélisation

Dominique NACHURY : Aide à domicile : formation et fidélisation

Monsieur le Président, mes chers collègues, Quelques mots à propos de cette délibération proposant de subventionner à hauteur de 100 000 euros l’expérimentation d’une plateforme métropolitaine de l’aide à domicile par la Maison de l’emploi et de la formation. Cette plateforme a pour objet d’aider les employeurs dans la gestion des ressources humaines et de proposer aux demandeurs d’emploi des métiers et des formations. Trois constats : le secteur de l’aide et de l’accompagnement des personnes âgées et des personnes handicapées à leur domicile est un vivier d’emplois actuellement et plus encore dans l’avenir. le maintien à domicile est une orientation affirmée par les autorités sanitaires et sociales, voir le programme régional de santé examiné ici récemment. Vieillir à domicile est une orientation souhaitée par 83% des seniors ainsi que l’indique la récente enquête CSA. les métiers de l’aide à domicile sont accessibles sans diplômes ou sélection mais avec une évidence de

Alexandre VINCENDET : Retenue sur indemnités : tous à la même enseigne ?

Alexandre VINCENDET : Retenue sur indemnités : tous à la même enseigne ?

 Monsieur le Président, mes chers collègues, Ce rapport nous donne l’occasion d’évoquer un sujet beaucoup plus large et qui concerne le pouvoir d’achat des retraités. Je ne vous ferai pas la longue liste des critiques envers la politique gouvernementale sur la baisse du pouvoir d’achat du fait de l’augmentation de la CSG, des taxes sur le fuel et l’essence, la non revalorisation des petites retraites… Pour ne pas aborder ici des choix de politique nationale, je me concentrerai sur la situation des retraités dans notre territoire et plus particulièrement sur le régime indemnitaire de notre Assemblée. Imaginons, c’est un cas d’école, un simple citoyen retraité de la fonction publique, issu du ministère de l’éducation nationale, et dont l’intérêt pour la chose publique l’amène à assurer des responsabilités électives locales et même nationale en qualité de parlementaire. Imaginons aussi que par son investissement total pour l’intérêt général il accède à

Agnès GARDON-CHEMAIN – ZFE & Périphérique à 70 km/h

Agnès GARDON-CHEMAIN – ZFE & Périphérique à 70 km/h

  Monsieur le Président, mes chers collègues, L’observatoire pour la surveillance et l’information sur la qualité de l’air en Auvergne Rhône-Alpes (ATMO) a une importance toute particulière. Il est utile et nécessaire de se doter d’outils pour mener une politique efficace de lutte contre la pollution et le changement climatique. Nous la soutiendrons d’autant plus que cet organisme dont la compétence n’est pas remise en cause, aurait pu nous être très utile dans le débat démocratique de notre Assemblée, si toutefois vous aviez souhaité un vrai débat démocratique. Nous évoquerons ici deux exemples. D’abord la mise en place de la zone à faible émission. Nous approuvons le principe de la mise en place de telles zones qui peuvent en partie répondre à l’urgence de réduction de la pollution de l’air, particulièrement dans la quinzaine de territoires visés par le contentieux européen sur les particules fines (PM10) et le dioxyde d’azote

Gaël PETIT – Tri des déchets

Gaël PETIT – Tri des déchets

  Monsieur le Président, mes chers collègues, Un constat malheureux s’impose, la qualité du tri se détériore ces dernières années dans l’agglomération, avec un refus de tri tournant toujours autour de 30%, et des zones clairement identifiées comme étant à problème. Faut-il pour autant se lancer, comme le fait la Métropole, dans des actions tous azimuts, sans ligne directrice et sans grande cohérence, pour améliorer la situation ? Les grands ensembles locatifs de l’agglomération sont ainsi fléchés comme étant une des sources du problème de qualité de tri. Autant la délibération 3107 portant sur une subvention envers un bailleur social Dynacité nous semble pertinente, car les actions en faveur du tri sont concrètes et bien détaillées, autant cette délibération 3108 pour subventionner la société YOYO nous semble très légère. Pas d’objectifs chiffrés pour la société YOYO, mais des distributions de récompenses pour les meilleurs habitants trieurs et pour leurs coachs, sous

Jean Wilfried MARTIN s’exprime à propos de la lutte contre le cannabis

Jean Wilfried MARTIN s’exprime à propos de la lutte contre le cannabis

Lors du conseil de la Métropole du lundi 5 novembre 2018, Jean-Wilfried MARTIN, conseiller métropolitain de Villeurbanne s’est exprimé à propos de la lutte contre le cannabis.     Monsieur le Président, mes chers collègues, Cette délibération a pour objet de permettre à la Métropole de Lyon de requalifier la rue Bonneterre à Villeurbanne. Cette opération est nécessaire depuis de nombreuses années et nous la voterons. Elle nous donne l’occasion de mettre en lumière des choix politiques. Cette rue, ainsi que d’autres endroits de la ville de Villeurbanne, est connue comme un lieu où l’insécurité est grandissante et les trafics de drogue nombreux et visibles de tous. Requalifier l’espace public, et la délibération est claire sur ce sujet, est donc une avancée majeure permettant de sécuriser le public lors de ses déplacements. C’est aussi un gage d’une volonté politique de prendre à bras le corps les problèmes de trafics de

Vote du vœu sur les libertés locales

Vote du vœu sur les libertés locales

Le groupe Les Républicains et Apparentés de la Métropole se félicite d’avoir fait adopter un vœu déposé en commun avec le groupe UDI et Apparentés en faveur des libertés locales. Malgré le refus du Président David Kimelfeld et d’une partie des membres de son exécutif qui ont voté contre ce vœu, nous avons su créer une majorité au-delà des partis politiques et des clivages partisans. Ces élus responsables et soucieux des territoires et des habitants qui ont voté pour ce vœu contre la posture politique de l’exécutif, ont fait le choix de lancer un appel solennel pour une relance de la décentralisation et affirmer leur attachement à la France des territoires et à la décentralisation qui est le modèle qui permet de rapprocher décisions et investissements des vrais besoins. Mercredi 26 septembre 2018, lors du Premier Rassemblement des élus pour les libertés locales, les maires, les présidents de région et

Philippe COCHET s’exprime sur le retour du fils prodigue

Philippe COCHET s’exprime sur le retour du fils prodigue

Lors du conseil de la Métropole du 5 novembre 2018, Philippe COCHET s’est exprimé à propos du retour du fils prodigue, Gérard Collomb. Monsieur le Président, mes chers collègues, En premier lieu, notre Groupe LR et apparentés souhaite la bienvenue au nouveau Maire de Lyon qui a été élu ce matin avec 41 voix, c’est nettement moins bien mais ça passe encore ! C’est donc le retour du fils prodige. Enfin le fils retrouvé mais pas exactement le même car. Ce n’est pas celui qui a été socialiste pendant des années. Ce n’est pas celui qui est devenu macroniste le temps d’un aller retour au Ministère de l’Intérieur. Ce n’est pas celui qui a fait voter des lois contre lesquelles il s’était battu pendant des années les rares fois où il était présent au Sénat. C’est plutôt celui qui sentant le retournement de l’opinion et l’amateurisme du macronisme, a choisi

Philippe COCHET – Mission d’information et d’évaluation sur la TEOM

Philippe COCHET – Mission d’information et d’évaluation sur la TEOM

Philippe COCHET est intervenu en conseil de la Métropole du 17 septembre 2018 au sujet de notre demande de mission d’information et d’évaluation sur la TEOM. Monsieur le Président, mes chers collègues, Au moment de voter la mise en place de cette mission d’information et d’évaluation qui est une première dans l’histoire de notre jeune collectivité, nous souhaiterions rappeler quelques éléments de contexte et aussi notre vision de l’utilité de cette mission. Notre groupe est à l’initiative de cette mission, nous ne pouvons que nous féliciter du vote de son installation mais nous ne voyons pas cela comme une victoire politique. En effet, cette demande n’est que l’aboutissement d’années passées à vouloir travailler avec vous sur le sujet de cette taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) sans n’avoir jamais pu obtenir un vrai échange. Sans même n’avoir jamais pu obtenir les vraies informations, les vrais chiffres, les vrais enjeux budgétaires.

Philippe COCHET – Taxe d’enlèvement des ordures ménagères

Philippe COCHET – Taxe d’enlèvement des ordures ménagères

Philippe COCHET est intervenu en Conseil de la Métropole du 9 juillet 2018 sur la TEOM Monsieur le Président, mes chers collègues, Cette prise de parole en début de Conseil porte sur la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) et plus particulièrement sur notre demande de constituer une mission d’information et d’évaluation sur ce sujet prévue par l’article 74 de notre règlement intérieur. Par courrier parvenu le 14 juin 2018, nous vous avons sollicité pour constituer cette mission, soit 24 jours francs avant la tenue de notre conseil. Pour mémoire le délai réglementaire est seulement de 20 jours. Le règlement précise que vous devez présenter cette demande à la plus prochaine séance du Conseil de la Métropole. Par courrier du 2 juillet dernier, vous avez tenté d’écarter la mise en place de la mission d’information et d’évaluation en proposant un système bancal d’aménagement d’un groupe de travail déjà existant mais

Philippe COCHET demande à David KIMELFELD de clarifier sa position sur le changement de scrutin

Philippe COCHET demande à David KIMELFELD de clarifier sa position sur le changement de scrutin

Lors de la conférence Métropolitaine des Maires, notre président de groupe Philippe COCHET est intervenu pour demander à David KIMELFELD de prendre position sur le changement de scrutin en 2020 des conseillers métropolitains Philippe Cochet: Monsieur le Président, nous avons pu lire dans la presse que vous entretenez avec certains maires du groupe Synergies-Avenir des échanges sur le mode de scrutin, sous la présidence du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. Nous ne sommes que spectateurs malgré nous car nous n’avons pas d’information particulière sinon celles que vous voulez bien faire «fuiter» à la presse. Mais c’est toutefois un sujet qui concerne tous les habitants et pas seulement les représentants des communes qui assurent votre majorité. Qui plus est nous sommes particulièrement concernés par ce sujet, outre nos qualités d’électeur et de représentant au Conseil de la Métropole, notre groupe est maintes fois intervenu sur ce sujet. Juste un

Le groupe Les Républicains et Apparentés de la Métropole de Lyon se félicite de la main tendue de Laurent Wauquiez

Le groupe Les Républicains et Apparentés de la Métropole de Lyon se félicite de la main tendue de Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes pour travailler en bonne intelligence avec l’exécutif de la Métropole de Lyon. Les thématiques communes sont nombreuses : transport, aménagement du territoire, politique de la ville, agriculture, enseignement supérieur, sport, développement économique, culture, numérique… Alors que la Métropole de Lyon a souvent refusé de contribuer au développement du territoire par choix politicien, comme c’est toujours le cas pour le Musée des tissus, nous souhaitons qu’elle s’engage dans un travail commun pour saisir l’opportunité de faire profiter les habitants de la dynamique régionale.

Michel Forissier évoque les difficultés d’accès et de stationnement du musée des Confluences

Michel Forissier évoque les difficultés d’accès et de stationnement du musée des Confluences

Michel Forissier s’est félicité publiquement du succès que connaît le musée des Confluences mais s’interroge sur l’avenir de celui-ci à court terme si le problème du stationnement n’est pas réglé. En effet, le parking actuel est un parking provisoire voué à disparaitre et la construction d’un parking définitif n’est pas envisagée à l’heure actuelle. Monsieur le Président, Chers collègues, Le Musée des Confluences est une réussite avec plus de 2 millions de visiteurs entre son inauguration fin décembre 2014 et mai 2017.   Cependant, force est de constater que si l’attractivité du Musée des Confluences ne fait plus de doute, l’accessibilité de ce dernier reste un problème. En effet, les chiffres démontrent que plus de la moitié des visiteurs viennent en voiture. Actuellement, des solutions de parking provisoires sont en place mais ne vont pas perdurer, les terrains étant affectés à des constructions futures. Nous pouvons craindre, pour cette raison,

Rapport développement durable

Rapport développement durable

Monsieur le Président, vous nous présentez ce jour le rapport développement durable 2016. En pas moins de 16 pages, il nous présente un catalogue de différentes actions dont certaines importantes, d’autres qui demanderaient à être étoffées comme par exemple les dix classes de collèges dans le Rhône et la Métropole participant au projet de lutte contre le gaspillage alimentaire -c’est peu-. Le développement, c’est l’économie, l’emploi et la recherche, nous en convenons. Ce rapport nous apprend aussi que le développement durable, c’est le Conseil de développement -cité quatre fois dans ce rapport- mais aussi les différentes formes d’expressions et de pratiques culturelles. Cet inventaire me donne l’impression de faire du développement durable sans le savoir. Mais le développement durable ne serait-ce pas aussi le développement harmonieux et respectueux de l’ensemble des territoires de la Métropole et la qualité de vie pour tous ses habitants et pas seulement ceux de la

Procédure d’urgence-Cité de la gastronomie

Procédure d’urgence-Cité de la gastronomie

Merci, monsieur le Président. Vous nous demandez aujourd’hui d’accepter, sans avoir pu en débattre en commission, une procédure de vote en urgence pour un dossier majeur de la Métropole : la création d’un fonds de dotation destiné au financement de la Cité de la gastronomie à Lyon. Il y a plus de trois ans que ce projet est dans les cartons. Il aurait mérité un débat en commission au minimum, voire plus. Finalement, vous vous créez votre propre urgence et vous voulez l’imposer à notre assemblée. Ce n’est pas acceptable quand on parle d’un tel budget. Or, voilà que vous nous le présentez “entre la poire et le fromage”, en confondant vitesse et précipitation. De quoi avaler de travers ! Autant le dire clairement, la méthode nous semble totalement injustifiée pour un dossier de cette importance. Décidément, ce projet de Cité de la gastronomie, mal ficelé dès le départ, dans