Pascal Charmot intervient sur l’aide métropolitaine aux investissements sportifs

Intervention de Pascal Charmot lors du conseil de la Métropole de Lyon du 27 avril 2018 à propos de l’aide métropolitaine aux investissements sportifs Par cette enveloppe financière d’un montant moyen de subvention de 1913 € par dossier retenu, la Métropole souhaite, entre autre, inciter les clubs sportifs de bassin de vie à une plus forte mutualisation des moyens et équipements. C’est une orientation louable et je crois admise désormais par tous les acteurs publics et associatifs locaux, tant il est vrai que de nouvelles coopérations sont nécessaires pour éviter de disperser les ressources, en particulier financières, devenues de plus en plus contraintes. Cependant, pour louable qu’elle soit, cette orientation aurait besoin d’un engagement plus volontariste et plus conséquent de la Métropole tant auprès des clubs locaux qui animent le territoire et offrent une diversité de pratiques, que des communes dont dépend exclusivement en définitive la réalisation de ces équipements

Jean Wilfried Martin intervient sur la délégation de signature du président de la Métropole

Intervention de Jean-Wilfried Martin lors du conseil de la Métropole de Lyon du 27 avril 2018 à propos de la délégation donnée au Président Monsieur le Président, mes chers collègues, Vous proposez aujourd’hui au vote de notre Assemblée une extension des pouvoirs de signature du Président de la Métropole pour les dépenses inscrites dans la section d’investissement afin d’accélérer les procédures actuelles des marchés publics. Nous savons bien que de nombreuses communes ici représentées ont déjà délégué ce pouvoir au Maire. D’un point de vue de gestion pure, nous comprenons l’efficacité technique de cette disposition. Cela limite les procédures administrative qui sont longues… soit. C’est bien de s’en préoccuper maintenant. On ne sait pas si l’approche des élections de 2020 a un rapport avec cette volonté de sortir plus vite les dossiers de la programmation pluriannuelle d’investissement et ainsi faire plaisir à certains maires. Mais non ! Cela n’est pas

Clotilde Pouzergue intervient sur le bilan de la concertation de la ZAC de La Saulaie

Intervention de Clotilde Pouzergue lors du conseil de la Métropole de Lyon du 27 avril 2018 à propos du bilan de la concertation de la ZAC de La Saulaie Monsieur le Président, mes chers collègues, Notre satisfaction de voir aujourd’hui présenter cette délibération en Conseil de la Métropole est proportionnelle au nombre d’années où nous l’avons attendue. En effet, la Métropole maîtrise les principaux fonciers de cette opération depuis plus de 10 ans. C’est en effet la communauté urbaine qui les a acquis pour partie en 2007. La nouvelle station gare d’Oullins du métro B dont la fonction est, entre autres, de desservir ce nouveau quartier a quant à elle été inaugurée en décembre 2013, il y a presque 5 ans ! C’est donc vraiment aujourd’hui un soulagement de créer cette ZAC et de lancer la consultation d’un aménageur que l’on espère voir désigné pour le premier trimestre de l’année

Alexandre Vincendet intervient sur la fin programmée du plan 3A

Intervention d’Alexandre Vincendet lors du conseil de la Métropole de Lyon du 27 avril 2018 à propos de la fin programmée du plan 3A Si la convention de partenariat avec l’Agence Nationale de l’Habitat semble pertinente pour venir en aide aux copropriétés les plus fragiles, il apparaît qu’elle ne poursuivra pas les mêmes objectifs que le Plan 3A que la Métropole s’apprête à arrêter. Le Plan 3A est un dispositif visant à aider les ménages à revenus modestes et moyens à devenir propriétaires d’un appartement neuf dans la Métropole. Il s’applique aussi bien aux logements collectifs qu’aux logements individuels groupés développés dans les ZAC métropolitaines. Ce Plan repose sur deux actions. D’une part, la Métropole verse une prime de 2000 à 4000 euros à l’acquéreur en fonction de ses revenus, de sa situation familiale et du prix au mètre carré du bien. De l’autre, la collectivité encourage le développement de

Pascal Charmot intervient sur l’évolution de la PPI

Intervention de Pascal Charmot lors du conseil de la Métropole de Lyon du 27 avril 2018 à propos de l’évolution de la programmation pluriannuelle des investissements (PPI) La première égalité, c’est l’équité disait Victor Hugo. Dans la presse il y a ce que l’on appelle les marronniers. Ces sujets qui reviennent année après année pour meubler les pages des journaux. Nous, le nôtre, c’est la Programmation Pluriannuelle des Investissements qui ce jour vient de quitter le stade de l’indigence pour une Programmation Presque… Inactive Presque, car j’observe un frissonnement avec ce rapport et cette proposition de 750.000 € de crédits de paiement en vue d’aménager la rue Mermet à Tassin la Demi-Lune. J’ai en souvenir cette délibération qui concernait une petite commune de la métropole qui s’est à cette occasion enrichie d’une jolie chaussée et d’un trottoir magnifique où quelques très rares passants accompagnés de toutous peuvent exprimer leur satisfaction

Gilles Gascon intervient sur la Prime Vélos Electriques

Intervention de Gilles Gascon lors du conseil de la Métropole de Lyon du 27 avril 2018 à propos de la prime vélo électrique et le développement du réseau cyclable Nous sommes aujourd’hui amenés à nous prononcer sur un dispositif d’incitation financière à l’acquisition de vélos à assistance électrique (VAE), de vélos cargos et de vélos pliants. Le groupe « Les Républicains et Apparentés » va voter POUR, puisque nous avons nous-mêmes sollicité cette politique lors d’une précèdent conseil. Ce dispositif est d’autant plus le bienvenu que le Gouvernement vient de restreindre drastiquement l’aide pour les VAE depuis le 31 janvier de cette année. Ce n’est clairement pas un signal positif en faveur des modes doux et des mobilités actives. Monsieur le Président, si nous vous suivons sur ce dispositif, cela ne nous empêche pas de rester vigilants concernant votre Plan d’action sur les mobilités actives. D’abord ce dispositif est temporaire,

Laurence Balas intervient sur le GIP

Intervention de Laurence Balas lors du conseil de la Métropole de Lyon du 27 avril 2018 à propos du GIP Maison métropolitaine de l’emploi Monsieur le Président, mes chers collègues, Vous nous demandez d’approuver la modification du GIP Maison Lyon pour l’Emploi en GIP Grand Lyon insertion pour l’emploi. Quelques remarques sur ce GIP qui s’insère dans le PTI qui fait lui-même partie du PMI’e. Avec en parallèle la gestion du RSA. Il faut presqu’un lexique métropolitain pour comprendre de quoi il s’agit et ce document est très technocratique, malgré toute la bonne volonté mise certainement à sa rédaction. Cette proposition arrive après 2 ans de discussion, la reprise de la gestion du FSE par la Métropole et la fin en décembre 2018 des conventions pluriannuelles des 3 PLIE existants à ce jour. Vous souhaitez donc créer une structure métropolitaine coordonnant les acteurs de l’insertion sur le territoire au service