Pacte PME : quels critères pour les aides ?

Pacte PME : quels critères pour les aides ?

  Monsieur le Président, mes chers collègues, ce n’est pas le sujet de fond qui nous interpelle aujourd’hui : cette délibération ne nous pose aucune difficulté mais suscite quelques interrogations plus globales sur le choix des aides économiques. Nous soutenons en effet le pacte PME par lequel la Métropole a voulu garantir le développement économique de son territoire. Les PME et ETI de notre Métropole, nombreuses et dynamiques, méritent d’être accompagnées dans leur développement par l’instauration d’un environnement et d’un écosystème favorables. Avec la baisse de 57 M€ des dotations de l’Etat en 2016, décidée par le Gouvernement dont vous étiez l’un des plus loyaux soutiens en 2012 -un peu moins aujourd’hui et c’est vrai qu’on vous comprend-, il était assez ardu d’imaginer que ce chiffre ne soit pas répercuté pour notre Métropole. Vous avez ainsi décidé la baisse généralisée des subventions à hauteur de 6 % et tenté d’obtenir

Pour une politique d’insertion équilibrée géographiquement

Pour une politique d’insertion équilibrée géographiquement

  Monsieur le Président et chers collègues, les trois rapports qui nous sont présentés portent sur le projet ambitieux de votre programme d’insertion métropolitain pour l’emploi, autrement appelé PMI’e. Ce dernier a été voté, je vous le rappelle, il y a plus de neuf mois, avec une période de gestation de presque un an puisque la prise de compétence par la Métropole du volet insertion date du 1er janvier 2015. Voilà donc bientôt deux années passées et nous en sommes encore aux balbutiements de sa mise en œuvre. J’en prends pour exemple la mise en place des chargés de liaison entreprise emploi, les fameux CLEE, qui devaient être un pivot du dispositif du PMI’e, ce lien indispensable pour -je vous cite- “rapprocher l’insertion et le développement économique”. Nous n’en sommes aujourd’hui qu’à voter les subventions pour les expérimentations sur certains territoires choisis, expérimentations qui, comme la plupart des projets innovants

Uni-Est

Uni-Est

  Merci, monsieur le Président. Monsieur le Président, mesdames et messieurs, mes chers collègues, notre groupe votera ce rapport. Nous sommes en effet favorables à l’attribution de la subvention de fonctionnement de 75 000 € au profit de l’association Uni-Est dans le cadre de la plateforme mobilité emploi insertion pour l’année 2016, comme nous avons été favorables à l’ensemble des subventions au sujet de l’insertion. L’attribution n’est pas contestable sur le fond car, en effet, comme le montrent différentes études et notamment celle de l’Agence d’urbanisme, la mobilité est une condition majeure pour accéder au travail. Etre mobile est un impératif en matière de parcours professionnel, un impératif difficile pour les personnes les plus fragiles qui voient là un frein important à leur insertion dans le monde du travail. C’est donc pour lever ces freins et développer les actions de mobilité sur le territoire de l’agglomération lyonnaise que la plateforme

Schéma de développement économique

Schéma de développement économique

  Monsieur le Président, mes chers collègues, la Métropole de Lyon s’est engagée depuis début 2016 dans la formalisation de sa nouvelle stratégie économique. Le document programme de développement économique de la Métropole de Lyon 2016-2021 constitue l’aboutissement des travaux. La Métropole évoque une stratégie économique qui touche les champs de l’action économique territoriale, l’accompagnement d’entreprises, la stratégie sectorielle, l’international et son activité, son attractivité, le foncier économique, l’économie de proximité, etc. Il y a des analyses qui sont pertinentes : priorité à l’industrie, accompagnement global des entreprises, couple innovation internationale, effort à faire porter sur la mise à disposition des compétences pour les entreprises, notamment sur le recrutement, la formation continue et l’enseignement supérieur, l’intégration entre l’écosystème d’enseignement supérieur recherche des entreprises à renforcer, entre autres. Mais ce schéma présente aussi des lacunes. Ce schéma est une continuité sans véritable originalité et ne tenant pas assez compte des projections

Explication de vote sur le schéma de développement économique

Explication de vote sur le schéma de développement économique

  Si, elle est inconvenante, monsieur le Président, sur la forme et sur le fond. Si, sur la forme, cela ne gêne aucun élu ici présent de voter sur un document qui est déjà imprimé et distribué, notamment à la presse, je vous laisse rêveur quant au rôle d’un élu, c’est-à-dire avaliser quelque chose qui a déjà été décidé. Deuxièmement,… (…) Monsieur le Président, je ne vous ai pas interrompu, vous avez beau avoir beaucoup d’énervement. Parce qu’un certain nombre de choses ont été évoquées, pour pouvoir justement lever un certain nombre d’imprécisions, monsieur le Président, monsieur Blache vous avait demandé s’il était possible de reporter ce vote. Parce que, lorsque j’entends par exemple que le Maire de Satolas et Bonce estime que “ce n’est pas à la Métropole de décider des projets économiques à notre place”, lorsque je vois que des élus de l’Ain, de l’Isère et du Rhône

Marché de l’immobilier métropolitain

Marché de l’immobilier métropolitain

  Monsieur le Président, si le rapport soumis à notre approbation concerne en théorie seulement les bilans des ZAC concédées, il fut l’occasion pour votre majorité de nous présenter en commission une synthèse globale du marché immobilier sur la Métropole. C’est donc -vous l’aurez compris- sur cette synthèse globale que portera notre intervention. Oui, effectivement, mes chers collègues, le marché immobilier de la Métropole en 2015 reflète, tant en immobilier tertiaire qu’en logement, un dynamisme qu’il convient de saluer. Vous ne manquez d’ailleurs pas une occasion de le faire, monsieur le Président, et de vous en attribuer le mérite, faisant vôtre le vieux slogan publicitaire un peu désuet “Ça vous plaît, c’est moi qui l’ai fait”. Mais, si vous le permettez, rendons à César ce qui appartient à César. La bonne santé du marché immobilier est avant tout la conséquence de l’attractivité de la Métropole, attractivité sur laquelle les politiques

Nouveau programme national de renouvellement urbain

Nouveau programme national de renouvellement urbain

  Merci, monsieur le Président. Mes chers collègues, le protocole de préfiguration que nous nous apprêtons à voter marque le lancement concret de cette phase de la rénovation urbaine. Son adoption a une triple portée : évidemment concrète d’abord puisqu’il autorise le lancement d’opérations, politique ensuite car il définit les priorités du renouvellement urbain en termes d’action publique mais aussi symbolique puisqu’il permet de parler publiquement de nos quartiers populaires où vit une partie importante des habitants de notre Métropole ; ces quartiers populaires qui sont beaucoup montrés du doigt par les médias, qui font l’objet de tous les fantasmes et dont les habitants ont souvent le sentiment -loin d’être inexact- d’être abandonnés. Nous avons la chance d’être au cœur d’une Métropole dynamique, accessible, innovante en matière culturelle, performante sur de nombreux points et nous constatons que les événements importants, les équipements d’envergure, les financements majeurs sont parfois trop centralisés.

Rénovation du quartier St Jean (Villeurbanne)

Rénovation du quartier St Jean (Villeurbanne)

  Monsieur le Président, mes chers collègues, vous nous proposez cet après-midi d’approuver les objectifs poursuivis et les modalités de concertation du projet de renouvellement urbain du quartier Saint Jean à Villeurbanne. Pour nos collègues élus qui ne connaîtraient pas ce quartier un peu particulier de Villeurbanne, il est situé entre le boulevard Laurent Bonnevay, le canal de Jonage et à proximité de Vaulx en Velin. Nous ne pouvons d’ailleurs que partager le contexte rappelé dans la délibération : enclavement, sentiment d’abandon, manque flagrant de lien avec la ville centre, perte des services publics avec la fermeture récente du bureau de Poste, densité très importante du logement social. Nous allons d’ailleurs évoquer dans quelques minutes ce quartier, au travers d’une autre délibération, avec la rénovation de l’ancien collège Vilar, collège désaffecté depuis 2009 et qui sera rénové afin de prendre en compte la démographie augmentant à Vaulx en Velin, le

Rénovation du quartier Bellevue (St Priest)

Rénovation du quartier Bellevue (St Priest)

  Monsieur le Président, mes chers collègues, il m’arrive d’être critique sur certains rapports qui nous sont proposés. En revanche, lorsqu’un projet est bien préparé et lorsqu’il a été l’objet d’un bon travail de concertation préalable tant entre élus qu’entre techniciens de nos collectivités, j’exprime ma satisfaction et celle de notre groupe. Et tel est le cas pour ce rapport. Comme il est indiqué dans la note de synthèse, le quartier de Bellevue, face à l’hôtel de ville de Saint Priest, est composé de copropriétés extrêmement fragiles ou dégradées. On a à faire, c’est vrai, à un parc social en voie de dégradation. Les conditions de vie de nos concitoyens y sont proprement inadmissibles et je pèse mes mots. C’était un devoir moral, pour nous, d’accompagner les habitants concernés pour qu’ils puissent trouver ou retrouver un cadre de vie décent. Lorsque la décision a été prise de retenir ce quartier

Halte ferroviaire d’Yvours et RER lyonnais

Halte ferroviaire d’Yvours et RER lyonnais

  Monsieur le Président et chers collègues, je vais rejoindre ce qu’a dit monsieur Jean-Luc Da Passano : la création de la halte ferroviaire et du pôle multimodal d’Yvours est une excellente nouvelle pour tous les habitants du sud de l’agglomération lyonnaise. Notre groupe votera donc cette délibération. Mais, au-delà de ce projet, nous sommes tous convaincus que les déplacements sont des enjeux majeurs pour le développement de la Métropole, pour son attractivité. Monsieur le Président, vous et nous voulons que Lyon devienne une capitale européenne, c’est louable, elle en a les qualités dans de nombreux domaines. Mais qu’en est-il au niveau des déplacements et des infrastructures de transports en commun ? A Barcelone, la quasi-totalité des villes à moins d’une heure du centre sont desservie s avec un fort cadencement. Il en est de même pour Francfort, pour Stuttgart ou encore Berlin. Toutes les Métropoles au rayonnement européen bénéficient

Délégation de service public chaud et froid urbain

Délégation de service public chaud et froid urbain

  Monsieur le Président et chers collègues, dans son édition du 3 octobre 2013, La Gazette des Communes titrait : “Grand Lyon : Dalkia décroche à nouveau la DSP chauffage urbain”. Ce titre pourra être utilisé à l’identique lors de la prochaine parution de ce magazine. Pour autant, espérons pour la Métropole que l’histoire ne se répète pas. Je ne ferai pas de retour en arrière sur les contentieux en série qui nous valent de voter encore une fois sur ce dossier. Mais ces antécédents nous obligent à regarder ce dossier avec une vigilance particulière. Justement, le rapport qui nous est proposé ne peut que nous étonner. D’abord, on s’interroge sur le peu d’appétit de la concurrence : seulement deux candidats qui postulent ! Le contrat n’est-il pas attractif pour un gestionnaire ? Le risque trop important ? Ce serait étonnant puisque l’entreprise Dalkia qui gère actuellement le réseau est

Etre à l’écoute des élus

Etre à l’écoute des élus

  Monsieur le Président, quelques mots sur ce rapport pour vous dire que notre groupe s’est ému du manque d’écoute de la Métropole pour des attentes légitimes formulées par un membre de l’exécutif. Lors de la réunion proximité et environnement, effectivement, monsieur Charles a montré une certaine inquiétude quant à la mise en place de cette méthanisation sur les boues… (…) Il est rassuré, nous le sommes aussi. Je dois dire qu’on note aussi que les plaintes du camarade Millet, sur l’équipement de Vénissieux nous ont également particulièrement touché. Donc, lors de cette commission, nous voulions lui apporter, tout notre groupe, notre soutien sur l’étude des techniques. Plus au-delà, dans ce rapport, ce que nous voulions pointer, c’était peut-être le manque d’écoute des élus de notre Métropole que nous voulions souligner ce soir. Cet accroc dans le déroulement bien huilé des organes de la Métropole met en lumière que vous

Création d’un collège dans le 8° arrondissement de Lyon

Création d’un collège dans le 8° arrondissement de Lyon

  Monsieur le Président, le rapport que vous nous proposez d’adopter lance les études de faisabilité de deux collèges, un à Villeurbanne Saint Jean et l’autre à Lyon 8°. Le groupe Les Républicains et apparentés, conscient de la nécessité d’offrir des places supplémentaires dans ces secteurs, en approuvera bien évidemment le principe. Pour autant, concernant Lyon 8°, les éléments portés à notre connaissance en commission, recoupés avec l’autorisation votée en Commission permanente de déposer un permis de construire à cette fin, nous en apprennent un peu plus sur ce projet de collège mais suscitent des interrogations nombreuses. Pour rappel, le 15 février dernier, votre Vice-Président Michel Le Faou, accompagné du Conseiller délégué Eric Desbos, annonçait non sans fierté devant les habitants réunis par le Conseil de quartier du Grand Trou-Moulin à vent-Petite Guille que le collège que vous promettez à leur quartier à chaque élection depuis quinze ans va enfin