Mohamed Rabehi – Tri des déchets ménagers

Mohamed Rabehi – Tri des déchets ménagers

Monsieur le Président, Mon intervention portera sur plusieurs rapports concernant la gestion des déchets au sein de notre Métropole. J’évoquerai également des éléments du rapport annuel 2017 sur la gestion des dechets ménagers et assimilés contenus dans le rapport 3211, ainsi que les propositions du rapport 3221 concernant le tri. Cette délibération n°3257 présente la démarche portée par la Commission Consultative d’Elaboration et de Suivi, la CCES, qui a pour mission d’élaborer le Plan Local de Prévention des Déchets Ménager et Assimilés (PLPDMA) rendu obligatoire par la loi de juin 2015. Ce plan est un outil de planification destiné à coordonner la prévention, la gestion et le traitement des déchets non dangereux pour la période 2019/2024. Politique au demeurant très ambitieuse, dont vous avez confié le portage à la conseillere déléguée Emeline BAUME, Ecologiste qui a rejoint votre executif comme elle l’avait déjà fait à la ville de Lyon en

Xavier ODO – Investissement, on en est-où ?

Xavier ODO – Investissement, on en est-où ?

Monsieur le président, mes chers collègues, Monsieur le vice-président Brumm je vais commencer par faire amende honorable envers vous. Lors de la commission finance j’ai dit que la PPI de Grigny était de zéro euro. Or il n’en est rien puisqu’aujourd’hui nous votons la somme de 720 000 € à la PPI de Grigny. 720 000 € c’est une somme importante, mais bon en 2019, c’est simplement 38 400€. Mais évidemment comme beaucoup d’habitants de la métropole, l’investissement dans les égouts ce n’est pas ce qui motive le plus. Alors on oublie facilement que la métropole investit. En fait à Grigny on oublie facilement que la métropole investit puisque la totalité de la PPI lancée sera dans les égouts et dans une station de relevage. 5 300 000 euros dans une station de relevage c’est important mais là encore ça ne fait pas rêver les gens. Les habitants de la seconde couronne,

Michel Rantonnet – Rapport annuel développement durable

Michel Rantonnet – Rapport annuel développement durable

Monsieur le Président, mes chers collègues, Le Président de la COP 24 déclarait lundi 3 Décembre 2018 « Nous n’allons pas dans la bonne direction. Le dérèglement climatique va plus vite que nous ». Compte tenu du retard pris, une ambition métropolitaine aurait mérité un plan d’actions d’urgence. Nous nous contenterons, aujourd’hui, d’un rapport sur le développement durable, assorti d’un diagnostic et de bonnes intentions. Le titre du document de synthèse remis en commission est sobre comme notre défi environnemental: « Où en est le territoire de la Métropole de Lyon ? ». À défaut d’accélérer le développement durable de la Métropole pour une urgence climatique, nous actons votre constat et nous mesurons avec vous, les marges de progression de la Métropole sur le développement durable. Les métropolitains seront certainement rassurés, avec la création d’un « nouvel observatoire d’un développement durable ». C’est mieux qu’une commission et mieux vaut tard

Alexandre Vincendet – Déontologie ?

Alexandre Vincendet – Déontologie ?

Monsieur le Président, mes chers collègues, Le présent rapport porte sur la désignation d’un référent déontologue. Comme cela est fort bien rappelé, la déontologie est un ensemble de principes et de règles éthiques qu’un agent public doit suivre. Nous complèterons cette définition par un rappel de ce qu’est l’éthique ou plutôt de sa caractéristique essentielle. L’éthique est universelle, autrement dit c’est quelque chose qui rassemble en théorie tous les humains. On ne peut donc pas la décliner localement : il n’existe donc pas une éthique lyonnaise, ou une éthique métropolitaine qui permettrait de prendre quelques libertés avec les principes. Alors, nous n’aimerions pas être à la place du référent déontologue qui va devoir s’interroger sur certains comportements. Prenons l’exemple d’un de nos collègues qui après s’être battu à Paris pour que les communes soient représentées le moins possible dans cette Assemblée et qui promet aujourd’hui un “Sénat des Maires” auquel

Nadia El Faloussi – Collège public de Saint-Priest

Nadia El Faloussi – Collège public de Saint-Priest

Monsieur le Président, mes chers collègues, Dès notre élection en 2014, et suite aux nombreuses ZAC signées en 2010, nous avons dû anticiper la livraison de plusieurs milliers de nouveaux logements et l’arrivée de nouvelles familles dont beaucoup avec enfants. À ce titre, le temps où des programmes immobiliers étaient imaginés sans penser à la vie qui va avec, notamment en ce qui concerne l’offre en services publics, est désormais révolu. Immédiatement, nous nous sommes rapprochés d’un cabinet spécialisé qui a réalisé une prospective scolaire. Le resultat était sans appel : 5 des 16 groupes scolaires de la Ville devaient être agrandis tandis qu’il était déjà envisagé la création d’un nouveau groupe scolaire. Plus d’enfants en primaire entraine forcément plus d’enfants au secondaire. Par conséquent, c’est donc bien dans le prolongement de cette prospective scolaire de la Ville de Saint-Priest que la Métropole s’est penchée sur la création d’un nouveau

Dominique Nachury – Cantine collège Vendôme

Dominique Nachury – Cantine collège Vendôme

Monsieur le Président, Il est un collège de l’agglomération qui ne fera pas l’objet d’une délégation, n’ayant pas de restauration propre. C’est une “affaire” qui date et qui n’est pas le seul manque ou la seule difficulté du collège Vendôme :  double site pénalisant en termes de moyens humains et de relations  exiguïté des locaux  dans un espace contraint, difficulté à adapter les équipements à la pédagogie actuelle,  petite cour… Et pourtant il y a du potentiel dans l’environnement de l’établissement : présence des écoles Jean Racine avec immeuble de logements dits d’instituteurs vides aujourd’hui et le parking de cet immeuble. Tout cela dans un périmètre rapproché. Mais la Métropole persiste dans son projet de création d’un restaurant sur le second site du collège. Et la Ville de Lyon avance dans son projet de confier l’immeuble de logements à un opérateur de logement social privant et

Michel Forissier – Lutte contre la pauvreté

Michel Forissier – Lutte contre la pauvreté

Monsieur le Président, Chers collègues, Le rapport que vous nous soumettez porte sur la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. Un plan national que vous souhaitez mettre en œuvre sur le territoire de la Métropole. Toutefois nos inquiétudes sont nombreuses, cette stratégie nationale n’apporte rien de nouveau vis-à-vis de ce que les communes pratiquent déjà au niveau local. Les Maires de notre groupe seraient prêts à vous présenter en détail les actions qu’ils mènent dans leurs villes. Plusieurs réunions ont eu lieu sur ce sujet, nombre d’entre nous ont eu l’opportunité d’y participer. En 2006, la loi sur l’égalité des chances promettait déjà de belles avancées, les objectifs ne sont pas encore atteints aujourd’hui et vous encouragez le gouvernement à imposer aux collectivités un nouveau programme sans tenir compte des réalités du terrain. Nous ne voyons ici qu’une manœuvre de communication de votre part visant à

Doriane Corsale – Subventions publiques

Doriane Corsale – Subventions publiques

Monsieur le Président, mes chers collègues, J’ai lu avec attention cette délibération et je dois avouer que je suis encore un peu subjuguée par l’émotion. Dans le monde merveilleux de la Métropole de Lyon, on forme des citoyens pendant deux heures et on arrive à en faire des « ambassadeurs du changement », des « ambassadeurs de bonnes pratiques » pour porter la bonne parole, celle d’une société plus « durable, écologique et solidaire » afin qu’au quotidien ils « donnent envie d’agir » à leurs concitoyens. Portée par tant de bonnes volontés, j’étais certaine qu’en votant cette délibération nous allions tous marcher sur les sentiers merveilleux du nouveau monde et abandonner nos clopes et nos diésels qui insupportent tant nos collègues de La République en Marche. Mais dimanche matin, en allumant ma télévision, j’ai malheureusement été heurté par la réalité ! En fait, il s’agit encore d’une délibération Téléshopping.

Gilles Gascon – Mode doux

Gilles Gascon – Mode doux

Monsieur le Président, mes chers collègues, La réalisation du chemin de Saint Bonnet est attendue depuis plus de 30 ans par tout Saint-Priest ! Immédiatement après mon élection en 2014, j’ai fait inscrire à la PPI ce beau projet comme étant une priorité. Cette voie verte va venir compléter les différentes réalisations déjà menées en faveur des déplacements mode doux. Avec ce chemin de Saint Bonnet, nous continuons ainsi le maillage du territoire et offrons encore plus d’itinéraires disponibles pour les véhicules mode doux. Mais Monsieur le Président, je n’oublie pas non plus que ce chemin va traverser des zones de PENAP. Je ne doute pas un seul instant que la protection des PENAP est autant une priorité pour la Métropole qu’elle ne l’est pour la Ville de Saint-Priest. Nous sommes tous d’accord que c’est un excellent outil de gestion et de protection des espaces naturels. Nous avons la chance

Christophe Quiniou – Mobilités

Christophe Quiniou – Mobilités

Monsieur le Président, mes chers collègues, Ce rapport traite du boulevard périphérique nord de Lyon. C’est l’occasion d’évoquer, au-delà de cet équipement précis, la thématique de la mobilité dans notre Métropole. La mobilité au sens large et notre rôle d’élus. Les évènements nationaux en cours, illustrent le décalage énorme qu’il peut exister entre les orientations politiques qui faut prendre en conscience sur la base de constats d’experts, et la réalité de l’acceptation et de la mise en place par la population de ces orientations politiques. Depuis plusieurs dizaines d’année, il est un dogme, inscrit dans la loi : il faut réduire la place de la voiture en ville. Et pourquoi ? Parce qu’elle pollue, elle prend de l’espace public, et qu’elle consomme beaucoup trop d’énergie pour déplacer quelques personnes. Cela est-il vrai ? Oui sans aucun doute. Quelles solutions ? La plus simple : favoriser les déplacements en transport en

Michel Forissier – Délégation à la commission permanente

Michel Forissier – Délégation à la commission permanente

Monsieur le Président, Chers collègues, Le rapport que vous nous soumettez porte sur l’attribution de subventions à des projets d’échanges artistiques internationaux. Cette intention est louable et ces projets sont des vecteurs de rayonnement pour la Métropole de Lyon. Nous ne pouvons que nous associer à cette démarche. Toutetois, c’est sur la forme que le bât blesse. Vous nous demandez de déléguer à la Commission Permanente le soin d’attribuer ces subventions. Dès lors que la commission permanente n’est qu’un prolongement de l’exécutif métropolitain et non, une représentation paritaire de notre assemblée, nous ne pouvons accepter de lui déléguer un tel pouvoir. Nous avons à plusieurs reprises souhaité ouvrir, avec vous, le dialogue sur ce sujet mais vous avez gardé la même position anti-démocratique que votre prédécesseur. Nous souhaitons que les subventions soient soumises au vote de l’ensemble du Conseil de la Métropole, c’est pourquoi nous vous demandons de procéder à

Philippe Cochet – Une gouvernance à bout de souffle

Philippe Cochet – Une gouvernance à bout de souffle

Monsieur le Président Mesdames Messieurs les conseillers, Alors que notre pays traverse une grave crise sociétale, la Métropole de Lyon a continué à vivre dans sa bulle, bien tranquillement, surtout comme si de rien n’était. Et miracle, ce matin, on apprend par la presse que le Président Kimelfeld est attentif aux revendications des Gilets Jaunes et qu’il est prêt à agir aussi en faveur du pouvoir d’achat. On était tout émoustillés de lire les mesures d’ampleur qui attendaient les grands lyonnais. Finalement, il n’y a pas de mesure, tout au plus on recycle des politiques déjà vues comme l’éco-rénovation. Vous vous dites favorable à la péréquation, mais comme c’est obligatoire ça ne vous coûte pas trop cher. Vous proposez de ne pas augmenter les tarifs des entrées aux musées, une vraie proposition hors-sol digne des grandes heures macronistes ! Quand on ne peut plus payer son loyer et s’acheter à manger on

Philippe Cochet – Rapport sur l’égalité Femmes Hommes

Philippe Cochet – Rapport sur l’égalité Femmes Hommes

Monsieur le Président, mes chers collègues, La présentation du rapport sur l’égalité homme-femme est une obligation légale, mais il n’en perd pas moins de son intérêt pour assurer une société plus juste. Le rapport fait comme chaque année un état des lieux de la situation dans notre collectivité en étudiant le rapport homme-femmes de nos agents. Cette année, le rapport nous demande aussi de valider la participation de l’appel à projet « Promouvoir et favoriser l’égalité et la mixité professionnelle entre les femmes et les hommes » et là nous nous sommes dit : « ouf ! » on n’est pas passé loin de la correctionnelle. Imaginez un peu si l’appel à projet avait été intitulé : « promouvoir et favoriser l’égalité et la mixité de votre structure entre les femmes et les hommes », et bien là nous n’aurions pas pu répondre ! Oui car notre collectivité est loin

Laurence Balas – Débats d’orientations budgétaires 2019

Laurence Balas – Débats d’orientations budgétaires 2019

Monsieur le Président, Mon intervention va être assez concise. En effet il n’y a quasiment rien à dire sur ce DOB car il ne contient rien ! En tout cas pas d’information nouvelle par rapport au contrat de maitrise des dépenses de fonctionnement signé il y a 6 mois avec l’Etat ni par rapport au budget primitif actualisé. Nous sommes à 20 jours de la fin de votre exercice budgétaire 2018 et vous n’avez pas d’éléments plus concrets à nous donner sur le Compte Administratif 2018 ni sur votre projet de budget 2019. Toujours cette impression de navigation à vue… Même la Ville de Lyon (dont l’adjoint aux finances connaît bien le vice-président de la Métropole) apporte pour une fois, plus d’informations. Mais c’est vrai qu’il y a quelques temps la Chambre régionale des comptes lui avait quelque peu tapé sur les doigts pour rappeler certains impératifs d’un rapport d’orientations budgétaires.