Véronique SARSELLI – Aqueduc du Gier

Véronique SARSELLI – Aqueduc du Gier

Véronique Sarselli est intervenue en Conseil de la Métropole du 9 juillet 2018 sur l’aqueduc du Gier Monsieur le Président, Mes chers collègues, Ce rapport de PPI concerne l’avenue de Limburg dans le quartier de la Gravière, artère sud d’entrée de ville à Sainte-Foy-lès-Lyon. Cette avenue est reliée à un axe majeur de l’ouest lyonnais, la route départementale 342, axe de transit pour les habitants d’Oullins, de Sainte Foy- lès-Lyon, Francheville, Tassin, Brignais, Chaponost et au-delà. Les travaux actuels (et ceux d’ores et déjà programmés) de requalification de la route départementale 342 en boulevard urbain ne pouvaient s’envisager sans intervention sur la voirie au niveau de l’avenue de Limburg. C’est bien la sécurisation de tous les déplacements qui est ici en jeu, notamment par la création de trottoirs aux normes et cheminements piétons, l’aménagement d’itinéraires cyclables, le recalibrage de la voirie, et le maintien d’une offre de stationnement. Pour Sainte-Foy-lès-Lyon,

Philippe COCHET – Plan Pluriannuel d’Investissement

Philippe COCHET – Plan Pluriannuel d’Investissement

Philippe Cochet est intervenu en Conseil de la Métropole du 9 juillet 2018 au sujet du plan pluriannuel d’investissement Monsieur le Président, mes chers collègues, Je commencerai mon intervention par un bravo. En effet, nous avons souvent questionné l’exécutif sur l’avancée de la PPI. Or depuis quelques mois, nous voyons avec intérêt l’avancement de nombreux dossiers, sur tout le territoire de la Métropole. La preuve en est encore aujourd’hui lors de ce conseil. Ce qui amène à un résultat honorable. Sur 28 conseils métropolitains depuis le 6 juillet 2015, ce sont plus de 800 délibérations et 1,5 milliards d’euros individualisés. Je ne compte pas les commissions permanentes puisque vous avez fait le choix avec votre majorité de nous en exclure, le suivi est donc plus difficile. Donc, bravo Monsieur le Président pour cette accélération des dossiers. Si vous êtes dans de si bonnes dispositions pour la PPI, je vous propose

Mohamed RABEHI – Cité internationale de la Gastronomie

Mohamed RABEHI – Cité internationale de la Gastronomie

Mohamed Rabehi est intervenu en Conseil de la Métropole du 9 juillet 2018 au sujet de la Cité de la Gastronomie Monsieur le Président, mes chers collègues, En octobre 2010, l’Hôtel-Dieu a cessé d’être un hôpital mettant fin à des siècles d’histoire de la médecine et de soins médicaux pour tous et renonçant à la promesse faite en 2008 par Gérard Collomb du maintien d’une activité sanitaire de proximité. Pour perpétuer cette tradition lyonnaise envers les nécessiteux dans une vision macron-compatible, le maire de Lyon de l’époque a proposé la réhabilitation du bâtiment pour accueillir un hôtel 5 étoiles, un centre commercial avec des boutiques de luxe et des restaurants, un centre de convention et surtout une « Cité de la Gastronomie ». Pour devenir cité de la gastronomie, encore fallait-il obtenir le label gouvernemental. D’une facilité enfantine nous expliquait alors Gérard Collomb : « puisque notre ville est la

Philippe COCHET – Taxe d’enlèvement des ordures ménagères

Philippe COCHET – Taxe d’enlèvement des ordures ménagères

Philippe COCHET est intervenu en Conseil de la Métropole du 9 juillet 2018 sur la TEOM Monsieur le Président, mes chers collègues, Cette prise de parole en début de Conseil porte sur la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) et plus particulièrement sur notre demande de constituer une mission d’information et d’évaluation sur ce sujet prévue par l’article 74 de notre règlement intérieur. Par courrier parvenu le 14 juin 2018, nous vous avons sollicité pour constituer cette mission, soit 24 jours francs avant la tenue de notre conseil. Pour mémoire le délai réglementaire est seulement de 20 jours. Le règlement précise que vous devez présenter cette demande à la plus prochaine séance du Conseil de la Métropole. Par courrier du 2 juillet dernier, vous avez tenté d’écarter la mise en place de la mission d’information et d’évaluation en proposant un système bancal d’aménagement d’un groupe de travail déjà existant mais