Création de la Métropole : évaluation des charges

Création de la Métropole : évaluation des charges

Monsieur le Président, décidément, vous avez décidé de faire votre Métropole tout seul ou, en tout cas, sans les élus. Je ne reviendrai pas sur les épisodes précédents, dont le premier en date avait été l’annonce de la création de cette Métropole faite aux journalistes avant de la faire aux élus. C’est une habitude assez générale chez vous puisque nous l’avons vu encore hier pour la présentation de la réforme sur les rythmes scolaires à Lyon qui a été faite devant la presse avant d’être faite devant les élus.  Bref, aujourd’hui, nous avons toujours aussi peu d’informations sur cette Métropole. J’en prendrai deux exemples rapidement. Le premier : vous organisez des réunions thématiques dans cette enceinte sur le thème « Comprendre la Métropole”, nous avions reçu une invitation par mail, il y a même des affiches dans l’ascenseur. Nous étions vraiment intéressés d’y participer et nous avons reçu un mail hier

Conseil d’administration de l’ADERLY

Conseil d’administration de l’ADERLY

Oui, j’ai une petite  intervention à faire, je vous remercie de me donner la parole. Dans un moment où il n’échappera à personne que la crise  économique fait rage, où tant de Grands Lyonnais sont frappés par le chômage, où la compétition internationale au niveau économique est plus que jamais exacerbée, il nous aurait semblé utile que les forces de tous les groupes soient unies pour défendre notre région au niveau économique et son développement économique via l’ADERLY. C’est pourquoi, notre groupe n’étant pas représenté, nous voterons contre cette représentation.

Création de la métropole : pour une information égale de tous

Création de la métropole : pour une information égale de tous

Je vous remercie, monsieur le Président. En complément de ce que vient de dire madame Balas,  cette assemblée a été renouvelée très profondément. Il y a des degrés de connaissance concernant cette Métropole qui sont très différents dans cette assemblée et, vu l’importance que cela représente, il me semblerait utile que nous ayons une commission générale de manière à avoir un point précis de l’état d’avancement et je pense tout à fait utile d’associer également, dans ce cadre-là, le Conseil général. Nous sommes à quelques mois de cette transition, monsieur le Président, et  je verrais de très bon augure que tout le monde ait le même niveau d’information ; et c’était certainement la teneur du propos  de madame Balas.