Rapport développement durable

Rapport développement durable

Monsieur le Président, vous nous présentez ce jour le rapport développement durable 2016. En pas moins de 16 pages, il nous présente un catalogue de différentes actions dont certaines importantes, d’autres qui demanderaient à être étoffées comme par exemple les dix classes de collèges dans le Rhône et la Métropole participant au projet de lutte contre le gaspillage alimentaire -c’est peu-. Le développement, c’est l’économie, l’emploi et la recherche, nous en convenons. Ce rapport nous apprend aussi que le développement durable, c’est le Conseil de développement -cité quatre fois dans ce rapport- mais aussi les différentes formes d’expressions et de pratiques culturelles. Cet inventaire me donne l’impression de faire du développement durable sans le savoir. Mais le développement durable ne serait-ce pas aussi le développement harmonieux et respectueux de l’ensemble des territoires de la Métropole et la qualité de vie pour tous ses habitants et pas seulement ceux de la

Prix et qualité du service public d’élimination des déchets

Prix et qualité du service public d’élimination des déchets

Monsieur le Président et chers collègues, le titre de cette délibération nous propose de voter un rapport traitant à la fois du prix et de la qualité du service public de l’élimination des déchets. A la lecture de ce rapport, nous retrouvons des chiffres indicateurs concernant les éléments quantitatifs et qualitatifs de ce service. Sur certains d’entre eux, nous sommes en attente d’explications, et tout particulièrement sur le taux de refus de tri qui reste globalement stagnant depuis plusieurs années. Mais j’ai eu beau chercher, rien -mais quand je dis rien, c’est absolument rien- sur les éléments de prix annoncés en titre du rapport et particulièrement sur la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, comme si cette partie du rapport avait été oubliée. Nous aurions souhaité lire que le coût net global de ce service était de 112 M€ pour 2015, avec une proportion trois quart/un quart entre la collecte et

Chauffage urbain à Rillieux-la-Pape

Chauffage urbain à Rillieux-la-Pape

Monsieur le Président, mes chers collègues, le présent rapport nous demande de prendre acte du rapport du délégataire exploitant l’usine d’incinération des déchets de Rillieux la Pape qui est la société Valorly. Cette usine, d’un aspect esthétique très particulier, marque pour l’instant l’entrée nord de la Métropole de Lyon mais je ne doute pas que cette porte d’entrée sera bientôt la zone économique d’Osterode, si vous me permettez cette petite digression. Elle produit et commercialise de l’électricité et de la chaleur qui permet aux Rilliards reliés à ce réseau de bénéficier de prix très compétitifs, parmi les plus bas au niveau national en matière de chauffage, ce dont nous nous réjouissons tous. Je suis maintenant Maire depuis 2014 et nous attaquons notre troisième hiver à Rillieux la Pape. Tous les ans, aux mois d’octobre, novembre, les températures baissent et personne ici ne pourra me contredire.Tous les ans, à cette période,

Recherche sur les particules fines

Recherche sur les particules fines

Monsieur le Président, chers collègues, le plan oxygène de la Métropole que nous évoquons aujourd’hui porte un projet ambitieux avec ses actions orientées sur les déplacements, l’habitat et les activités économiques. Son objectif est de mieux protéger les populations des risques de pollution en oxydes d’azote, ozone et particules fines. Il vise à agir essentiellement dans la prévention en amont pour diminuer le risque. Mais depuis longtemps déjà des médecins s’intéressaient aux conséquences d’aval sur la santé publique, au dépistage et à la prise en charge de ces pathologies. Ainsi, en particulier, une petite équipe lyonnaise de chercheurs indépendants travaillait sur les risques de l’amiante et des particules fines sur la santé humaine au-delà des maladies classiques, s’intéressant à des pathologies non reconnues jusqu’à présent pour être en relation avec ces pollutions. Elle appuyait son expertise en réalisant des examens, avec son propre matériel implanté au sein du laboratoire de

orientations budgétaires 2017

orientations budgétaires 2017

Monsieur le Président, chers collègues, quelques remarques à notre tour sur ce que l’on peut retenir à l’occasion de ce rapport sur les orientations budgétaires. Sur le contexte national et international qui influe sur la gestion de notre collectivité, nous voudrions nous aussi vous donner quelques indicateurs; Notre dette publique approche les 100 % du produit intérieur brut. Nos dépenses publiques représentent 57 % du PIB contre 44 % en Allemagne et 43 % en Grande-Bretagne. Le déficit budgétaire annuel est de l’ordre de 70 milliards d’euros. Les intérêts de la dette sont de 40 milliards d’euros, soit supérieurs au budget de la défense ; si les taux remontent demain, ce sera une catastrophe. Le nombre de fonctionnaires territoriaux a augmenté de 25 % sur dix ans ; il y a en moyenne 80 fonctionnaires pour 1 000 habitants dans notre pays, pour une moyenne de 50 à 60 en

Programmation des investissements

Programmation des investissements

Merci, monsieur le Président. Tout d’abord, bravo pour votre plaidoyer ! J’ai cru que vous alliez terminer les bras en croix en hurlant et en regardant le ciel mais votre expérience ne vous le permet pas. (…) D’autant plus avec Lyon et Sainte Blandine. (Rires dans la salle). Donc, dans cette approche-là, vous me permettrez, monsieur le Président, mes chers collègues -et je remercie également les collègues d’un certain nombre d’autres groupes qui ont déjà entériné le fait que ce soit un Président Les Républicains qui va gérer notre pays en 2017, dont acte-, de dire simplement que ce dossier qui est évoqué va nous permettre d’intervenir sur la PPI de la Métropole qui est tout de même un sujet qui nous concerne tous. Cette PPI, elle tourne à plein régime si on se réfère au joli powerpoint dont on nous fait lecture. Sur les 1 175 lignes identifiées, 954

Parkings Part-Dieu

Parkings Part-Dieu

Monsieur le Président, mes chers collègues, il est assez paradoxal, voire incohérent, de vouloir faire de la Part-Dieu un quartier d’affaires dynamique et, dans le même temps, de tout faire pour en empêcher son accès routier. Comment qualifier ce rapport, si ce n’est de complètement imprévoyant car fermer simultanément au grand public deux parkings importants à proximité de la gare relève de la décision irréfléchie. Je rappelle que nous allons voter juste après un rapport sur la fermeture pour travaux du parking du centre commercial, qui était prévu de longue date celui-là. Cette décision est en revanche dans la lignée des décisions prises par votre majorité écolo-bobo depuis quinze ans qui vise à culpabiliser les automobilistes, à leur rendre la vie impossible, en les rendant responsables de tous les maux de notre société ; cela a encore été dit ce soir par les bancs d’en face. C’est à croire que

Aéroport Lyon St Exupéry

Aéroport Lyon St Exupéry

Monsieur le Président et chers collègues, voici l’aboutissement d’une longue procédure administrative qui en dit trop sur les pratiques politiques locales et qui n’en dit pas assez sur votre vision du développement territorial. D’abord, je rappelle que tout est parti de la volonté de l’Etat d’assurer la cession de 60 % de ses parts dans l’aéroport Lyon Saint-Exupéry. Cette cession ne répondait pas à une vision concertée du développement territorial mais à une recherche de recettes financières, dont acte. Autant dire que la privatisation de cet aéroport ne répondait pas à une volonté d’apporter les leviers utiles à un accroissement de l’économie et du tourisme local. A cette fin, le gouvernement a initié un processus de consultation en direction de potentiels repreneurs. L’Etat a alors marqué sa volonté d’associer les acteurs locaux au processus de choix des candidats. Mais, au moment réel du choix du candidat, la concertation locale a

Insertion professionnelle et gestion du FSE

Insertion professionnelle et gestion du FSE

Monsieur le Président, mes chers collègues, aujourd’hui, nous arrivons à la compétence insertion, un sujet qui a fait l’objet de nombreuses discussions et de nombreux échanges avec notre Vice-Président à l’économie, David Kimelfeld et madame Bouzerda, Conseillère déléguée en charge de l’insertion par l’activité économique. C’est vrai que ce rapport n’arrive pas comme cela du jour au lendemain. Il y a eu de nombreux échanges et c’est pourquoi aujourd’hui je crois que l’on va se retrouver très nombreux à voter ce rapport, compte tenu de la qualité du travail réciproque qui a été fourni et des échanges. Moi, je voudrais évoquer la nécessité de réussir cette compétence. Alors, cette compétence, j’ai entendu dire à plusieurs reprises au cours de la soirée que le Grand Lyon avait absorbé les compétences du Département. Excusez-moi mais ce n’est pas ma perception. Aujourd’hui, la Métropole est une nouvelle collectivité, dotée à la fois des

Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT)

Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT)

Monsieur le Président, mes chers collègues, le schéma de cohérence territoriale fixe les grandes orientations d’un territoire supérieur à celui de notre Métropole. Ce territoire est à mi-chemin d’ailleurs de l’aire urbaine de Lyon et il détient en son sein toutes les conditions de la réussite. Face à l’obligation admise par tous d’accueillir 150 000 habitants de plus à l’horizon de 2030, nous avons collectivement fait le choix d’une organisation multipolaire. Cette organisation multipolaire de notre développement urbain doit nous permettre de répondre aux besoins de construire mais aussi à la volonté de préserver nos ressources et nos espaces naturels ainsi que d’assurer un développement économique cohérent. Ces choix nécessitent évidemment une politique d’organisation des déplacements qui soit ambitieuse. Ce soir, la Métropole est tenue de donner au Syndicat mixte d’études et de programmation de l’agglomération lyonnaise (SEPAL) un avis sur des modifications de ce SCOT afin de l’adapter au

Droit de réponse

Droit de réponse

Monsieur le Président… (…) Monsieur le Président… (…) Si vous ne me donnez pas la parole, je demande une suspension de séance maintenant. (…) Non, c’est de droit ! (…) Je demande une suspension de séance. (…) Non, je demande un quart d’heure. (…) Monsieur le Président, il y a un règlement intérieur qui stipule le temps des suspensions de séance et on vous demande un quart d’heure de suspension de séance. (…) Ce n’est pas acceptable ! C’est inacceptable, monsieur le Président ! Vous avez peur du débat ! (…) Je demande une suspension de séance, c’est de droit. Si vous me laissez répondre, je ne demande pas de suspension de séance. (…) Merci beaucoup, monsieur le Président. Il est une tradition, quand on a besoin de parler à un Président de groupe, que l’on s’adresse directement à lui. Monsieur Quiniou était tout à fait en capacité de me

Politique nationale du logement

Politique nationale du logement

Monsieur le Président et chers collègues, avec près de 38 M€ investis chaque année par la Métropole, les aides à la pierre constituent dans leur ensemble un axe fort de la politique globale de notre collectivité en matière de logement. Et, d’une manière générale, vous êtes plutôt satisfait de votre action dans ce domaine, monsieur le Président. Nous avons déjà eu l’occasion de le dire, vous oubliez que la bonne santé du logement dans la Métropole est avant tout le résultat de l’attractivité de la région. Vous oubliez également que le dynamisme de ce secteur est en très grande partie porté par des acteurs privés (investisseurs, promoteurs, entreprises) et que ces acteurs aiment à inscrire leurs actions sur le long terme, dans un contexte réglementaire stable. Monsieur le Président, vous nous rappelez souvent que votre mandat de Parlementaire vous permet de défendre à Paris les intérêts de Lyon et de

Patrimoine et investissement

Patrimoine et investissement

Monsieur le Président, mes chers collègues, je tiens à rassurer immédiatement monsieur le Président : il n’est pas dans mes intentions de vous annoncer la création d’une nouvelle association à l’instar de Grand Est Métropole, dont vous connaissez d’ailleurs tous l’existence et qui voit son nombre d’adhérents augmenter jour après jour. Non, le déclassement de l’A6-A7 n’est pas à l’ordre du jour, même si cela me démange d’en parler. Nous sommes amenés aujourd’hui à nous prononcer sur l’individualisation complémentaire d’une autorisation de programme relative à la protection du patrimoine lyonnais et ici, en l’occurrence, la place des Terreaux. Il est bien évident que notre groupe se prononcera favorablement. La conservation de notre patrimoine, qu’il soit matériel ou immatériel, est une priorité tout simplement parce qu’elle est plus qu’une conservation, elle est une transmission. Et vous, monsieur le Président, qui avez été, à vos heures de gloire, professeur de lettres classiques,

Incitation au tri des déchets

Incitation au tri des déchets

Monsieur le Président et chers collègues, grands naïfs que nous sommes, nous pensions que l’argent public était devenu rare dans notre pays et qu’il fallait l’utiliser avec justesse. Grands naïfs que nous sommes, nous pensions que la Métropole de Lyon traitait avec des entreprises et associations ayant fait leurs preuves et non pas avec des structures ayant à peine six mois d’existence et comptant à peine plus d’un salarié. Puisque l’on nage dans la candeur, nous pensions, à tort, que l’incitation au tri des déchets relevait des services de la Métropole, qui sont suffisamment structurés pour s’en occuper. Nous aurions même pu penser -soyons fous !- que le futur marché de collecte aurait pu intégrer un genre de prestations similaires chez l’habitant, marché de collecte que nous allons voter tout à l’heure. Au lieu de cela, nous allons contribuer à la déresponsabilisation de la population, à qui l’on dit en

Subventions aux clubs sportifs

Subventions aux clubs sportifs

  Monsieur le Président et chers collègues, simplement une explication de vote puisqu’en janvier dernier, je rappelle que nous avons voté contre le rapport de principe censé fonder les orientations de la politique sportive de la Métropole. Nous regrettons en effet le flou entourant vos intentions à la matière et les explications de ce jour sont encore bien suffisantes. Où vont vos priorités ? Développer le sport de haut niveau pour les clubs professionnels ou favoriser le sport pour tous ? Concernant les manifestations sportives, vous évacuez toute définition de critère, ce qui vous permet de soutenir telle ou telle manifestation de façon discrétionnaire. Par ailleurs, encore une fois -je vous l’avais déjà dit en juillet-, pourquoi le sport ne fait-il pas partie de vos moyens d’actions en matière de politique de la ville, lui qui est pourtant porteur de valeurs d’effort, de respect et de dépassement de soi, de

Collecte des déchets ménagers

Collecte des déchets ménagers

Mes chers collègues, monsieur le Président Collomb, comme je suis d’un naturel curieux, j’ai tout de même regardé ce que voulait dire les nudges. Effectivement, c’est une méthode douce pour inspirer la bonne décision, le bon sens, les valeurs civiques, environnementales, la santé et le paternalisme libéral. (…) Voilà ! Je comprends mieux pourquoi vous avez utilisé un anglicisme pour m’en parler. Monsieur le Président, mes chers collègues, ce rapport acte l’attribution des marchés de collecte des déchets ménagers pour les sept prochaines années et appelle quelques commentaires sur la forme et sur le fond. Sur la forme d’abord, notre groupe tient à souligner l’intérêt d’avoir été impliqué dans le groupe de travail qui s’est réuni plusieurs fois pour échanger sur ce dossier. Nous avons été informés au fur et à mesure des discussions avec les syndicats, des évolutions géographiques envisagées, des contraintes budgétaires que cela engendrait et des modalités

Décision modificative budgétaire

Décision modificative budgétaire

Monsieur le Président, chers collègues, quelques mots rapides sur cette décision modificative, la dernière avant la clôture de l’exercice 2016, qui n’apporte pas de grandes modifications par rapport à la décision modificative précédente ni dans les montants engagés et qui ne modifie pas non plus notre vision de votre gestion. En fonctionnement, comme souvent, on peut constater que les rentrées fiscales augmentent plus que cela était prévu : au final, sur l’année 2016, cela fera tout de même + 55 M€ par rapport au compte administratif 2015 et + 18 M€ par rapport au budget primitif. Il s’agit ici de rentrées fiscales supérieures aux estimations en ce qui concerne notamment la cotisation foncière des entreprises et d’autres taxes pour plus de 6 M€. Heureusement que vous pouvez compter sur le dynamisme de notre territoire pour compenser des efforts trop insuffisants sur la rationalisation de vos dépenses ! Il y a

Statut de la commission permanente

Statut de la commission permanente

Monsieur le Président, chers collègues, la démocratie, c’est le combat des idées et des engagements politiques que le peuple peut trancher. Mais quand une majorité et surtout un chef d’exécutif détourne les systèmes institutionnels pour s’assurer du pouvoir de décision sans partage, qu’il nous soit permis de réagir. C’est ce qui s’est passé avec la Commission permanente. Une commission dont la composition se limite à vos seuls soutiens. Cette composition -tout le monde en convient ici car c’est un constat- est à l’opposé des Départements et des Régions dans lesquels les Commissions permanentes sont composées par des élus représentatifs de toutes les sensibilités politiques. Alors bien sûr, vous nous direz que si que vous confisquez le droit de siéger à vos opposants, c’est que vous profitez que la loi vous l’autorise. Et c’est vrai que cet argument de la loi vous a bien servi dernièrement. Alors que la Commission permanente

Motion de soutien aux forces de sécurité

Motion de soutien aux forces de sécurité

J’en viens maintenant à la motion de soutien aux forces de sécurité, aux agents métropolitains et personnels de la communauté éducative des collèges. Notre groupe Les Républicains et apparentés souhaite donc soumettre cette motion de soutien : Le Conseil de la Métropole de Lyon apporte son soutien à l’ensemble des forces de l’ordre et de sécurité (policiers nationaux et municipaux, gendarmes, sapeurs-pompiers et sécurité civile, agents pénitentiaires), aux agents métropolitains, particulièrement dans les services sociaux, ainsi qu’aux personnels de la communauté éducative des collèges qui doivent assurer l’exercice de leurs fonctions dans des conditions de sécurité dégradées. On assiste à un délitement de l’autorité de l’Etat qui a pour conséquences : la montée des violences à l’égard de tout agent dépositaire d’une forme d’autorité publique, le développement du sentiment d’impunité des délinquants avec l’augmentation des refus d’obtempérer, de respecter la règle et la montée des violences verbales et physiques à

Pacte PME : quels critères pour les aides ?

Pacte PME : quels critères pour les aides ?

  Monsieur le Président, mes chers collègues, ce n’est pas le sujet de fond qui nous interpelle aujourd’hui : cette délibération ne nous pose aucune difficulté mais suscite quelques interrogations plus globales sur le choix des aides économiques. Nous soutenons en effet le pacte PME par lequel la Métropole a voulu garantir le développement économique de son territoire. Les PME et ETI de notre Métropole, nombreuses et dynamiques, méritent d’être accompagnées dans leur développement par l’instauration d’un environnement et d’un écosystème favorables. Avec la baisse de 57 M€ des dotations de l’Etat en 2016, décidée par le Gouvernement dont vous étiez l’un des plus loyaux soutiens en 2012 -un peu moins aujourd’hui et c’est vrai qu’on vous comprend-, il était assez ardu d’imaginer que ce chiffre ne soit pas répercuté pour notre Métropole. Vous avez ainsi décidé la baisse généralisée des subventions à hauteur de 6 % et tenté d’obtenir