TRIBUNE – Une vraie mobilité pour l’agglomération : un engagement qui ne peut plus attendre

TRIBUNE – Une vraie mobilité pour l’agglomération : un engagement qui ne peut plus attendre

La modernisation de l’intermodalité et des mobilités de l’aire métropolitaine lyonnaise est un élément essentiel, mais depuis le temps que la Métropole en parle nous avons toujours un train de retard pour améliorer les déplacements de chacun. Que de temps d’études, de discussions, de tergiversation, d’instruction de dossiers… Les Grands Lyonnais peuvent-ils encore attendre ?Un développement durable compatible avec un développement économique cohérent, nous oblige à mettre en oeuvre une stratégie volontariste avec des modes de transport complémentaires et hiérarchisés, sans opposer les uns aux autres. Si nous voulons faciliter les déplacements alors allons plus loin et donnons vraiment la priorité aux transports en commun !Nous saluons l’extension de la ligne B qui permettra aux habitants du Sud-Ouest de rejoindre le cœur de Lyon par le métro, mais après 20 ans d’études et d’inertie la ligne ne va pas assez loin !Dans le cœur de la Métropole, même si le

Tarifs TCL: Kimelfeld s’inquiète des conséquences néfastes de sa propre politique

Tarifs TCL: Kimelfeld s’inquiète des conséquences néfastes de sa propre politique

Le président de la Métropole de Lyon David Kimelfeld vient d’annoncer qu’il souhaite baisser de 20% le prix des abonnements TCL et d’étudier la gratuité pour les usagers de moins de 11 ans. Nous nous étonnons de cette annonce car :- Depuis 2016 la majorité a décidé une baisse annuelle des subventions de la Métropole en faveur du SYTRAL de 3% soit un manque à gagner pour cette structure qui gère les transports publics de 64 242 953 € entre 2016 et 2020. Une baisse contre laquelle notre groupe s’est toujours opposé en votant contre les budgets métropolitains.- Depuis 2014, la majorité Collomb – Kimelfeld a voté toutes les hausses de tarifs dont la dernière lors du conseil syndical du 16 novembre 2018, qui porte sur les années 2019 et 2020 afin de masquer aux Grands Lyonnais la hausse réelle des tarifs, l’année des élections à la Métropole. Notre groupe

TRIBUNE – Vite une alternative pour libérer les habitants de la Métropole !

TRIBUNE – Vite une alternative pour libérer les habitants de la Métropole !

Tribune de notre groupe à découvir dans le magazine de la Métropole le Met’ de printemps Les dernières décisions prises par la majorité La République en Marche, Socialiste et Synergies-Avenir ont encore aggravé le fossé entre les attentes des habitants et les réponses de notre collectivité.   Dans leur lutte contre les automobilistes, ces élus avaient déjà acté l’abaissement de la vitesse du périphérique de Lyon à 70 km/h par dogmatisme sans même avoir lancé une étude sur les conséquences d’un tel choix. Nous avions exprimé notre opposition. Depuis lors, même le maire de Lyon Gérard Collomb s’est rangé à notre argumentation, il aurait dû y penser avant d’apporter son soutien à David Kimelfeld ! Ces mêmes élus soutiennent les députés La République en Marche qui ont voté une disposition législative qui donne à la Métropole de Lyon la possibilité de créer un péage urbain. Si ce projet va jusqu’à

Au secours, les députés La République En Marche du Rhône et de la Métropole de Lyon ont encore eu une idée !

Au secours, les députés La République En Marche du Rhône et de la Métropole de Lyon ont encore eu une idée !

Pour résoudre les problèmes liés au transit routier dans l’agglomération lyonnaise les députés de la République en Marche ont repris leurs vieilles habitudes socialistes : La contrainte, La taxation, La condamnation morale de l’automobiliste.Ils proposent dans un amendement à la loi d’orientation des mobilités d’instaurer un trafic de transit que la Métropole de Lyon pourrait mettre en place par un simple vote.Cela reviendrait à faire payer une taxe d’environ 10 euros pour traverser l’hyper centre de la Métropole de Lyon.Notre groupe réaffirme aujourd’hui son opposition à cette taxe de transit en l’absence d’une véritable alternative.Le 24 janvier dernier nous nous opposions au passage à 70 Km/h du périphérique routier et nous anticipions déjà sur cette idée d’une taxe transit : « la majorité macroniste poursuit ainsi une vision dogmatique excluant les habitants de la périphérie. Aujourd’hui est décidé l’abaissement de la vitesse, et demain ces élus déracinés de la vie

Logement : Collomb et Kimelfeld veulent réparer leurs erreurs

Logement : Collomb et Kimelfeld veulent réparer leurs erreurs

Alors qu’ils sont aux responsabilités depuis 18 ans, Qu’ils ont imposé la hausse des loyers des logements privés par leur politique d’aménagement urbain, Qu’ils ont négocié toutes les aides gouvernementales au logement pour les répartir sans tenir compte des besoins, Qu’ils ont passé sous silence les disparités territoriales des logements sociaux pour s’acheter des soutiens politiques et conserver leurs postes, Messieurs Collomb et Kimelfeld découvrent avec désolation la conséquence de leurs politiques. Ils s’inquiètent aujourd’hui du caractère excluant de notre agglomération dans laquelle les classes moyennes et populaires n’ont plus la capacité de loger dignement leur famille. Cette situation est malheureusement connue depuis longtemps : le 21 mars 2016, Gilles GASCON, maire de Saint-Priest rappelait au moment où la Métropole faisait le choix d’un plan 3A à la baisse après l’avoir arrêté en juin 2015, qu’il ne fallait pas diminuer l’aide aux familles modestes et renouvelait la demande de notre groupe du

Communiqué – Hausse des tarifs TCL : l’incroyable revirement de certains

Communiqué – Hausse des tarifs TCL : l’incroyable revirement de certains

Le 16 novembre 2018 lors du comité syndical du SYTRAL, seuls 4 élus de la Métropole se sont opposés à la hausse des tarifs des transports en commune lyonnais (TCL) : François-Noël BUFFET, Philippe COCHET, Stéphane GUILLAND et Michel RANTONNET. Le 10 décembre 2018 lors du conseil de la Métropole, le groupe Les Républicains et apparentés a présenté un voeu pour que le Président de la Métropole de Lyon demande au SYTRAL de revenir sur sa hausse tarifaire choquante.Hausse tarifaire choquante car : elle répond à une commande politique évidente : 2 années de hausse (2019 et 2020) en un seul vote fin 2018 afin de ne pas assumer une décision électoralement difficile à la veille des élections de 2020. elle est contraire à tous les engagements de favoriser les transports en commun en imposant des hausses de tarif à tous les publics à l’exception de 3 abonnements*. elle est

STOP A L’ACHARNEMENT PERMANENT CONTRE LES AUTOMOBILISTES

STOP A L’ACHARNEMENT PERMANENT CONTRE LES AUTOMOBILISTES

Le Président de la Métropole de Lyon vient d’annoncer par voie de presse une mesure prise d’autorité, sans concertation, de l’abaissement de la vitesse du périphérique de Lyon depuis l’autoroute A7 jusqu’à la porte du Valvert. Notre groupe s’étonne de cette annonce officielle alors même que le débat est prévu en conseil de la Métropole pour la fin de l’année 2018 ! Si David Kimelfeld s’oppose politiquement à Gérard Collomb pour lui ravir sa place, on ne peut que constater qu’il en a conservé les méthodes dictatoriales. Notre groupe s’oppose fermement à l’abaissement permanent de la vitesse à 70 km : la majorité macroniste de la Métropole utilise encore une fois la contrainte, en ciblant des coupables à la pollution qui sont pour elle, les automobilistes. Pourtant, c’est bien la politique de cette majorité qui est à l’origine de la situation catastrophique de la pollution de l’air. En refusant d’engager

Le groupe Les Républicains de la Métropole de Lyon obtient la création d’une mission d’information et d’évaluation sur la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM)

Le groupe Les Républicains de la Métropole de Lyon obtient la création d’une mission d’information et d’évaluation sur la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) Alors que la Métropole de Lyon est condamnée depuis plusieurs années par le tribunal administratif à l’annulation des taux de la TEOM, notre groupe a demandé par courrier du 11 juin 2018, la constitution d’une mission d’information et d’évaluation. Cette commission sera instituée par le vote du Conseil métropolitain du 17 septembre 2018. L’actualité est grave sur ce dossier : – Le tribunal administratif de Lyon a dernièrement annulé les taux 2016 de la TEOM ; – Les taux 2017 et 2018 de la TEOM font l’objet de recours devant les tribunaux administratifs ; – Les habitants du Grand Lyon paient par leurs impôts les remboursements des contribuables qui ont obtenu l’annulation de leur taxe ; – 53% des habitants de Lyon et Villeurbanne paient

Tribune : Fin du plan d’aide à l’accession à la propriété : la métropole abandonne les classes moyennes

Tribune : Fin du plan d’aide à l’accession à la propriété : la métropole abandonne les classes moyennes

Fin du plan d’aide à l’accession à la propriété : la métropole abandonne les classes moyennes Le Plan 3A est un dispositif visant à aider les ménages à revenus modestes et moyens à devenir propriétaires d’un appartement neuf dans la Métropole. Il s’applique aussi bien aux logements collectifs qu’aux logements individuels groupés développés dans les zones d’aménagement métropolitaines. Ce Plan repose sur deux actions. D’une part, la Métropole verse une prime de 2 000 à 5 000 euros à l’acquéreur en fonction de ses revenus, de sa situation familiale et du prix au mètre carré du bien. D’autre part, la collectivité encourage le développement de logements à prix abordable en apportant un label Plan 3A aux opérations qui respectent des prix de vente plafonnés. Notre groupe avait voté ces aides avec enthousiasme puisqu’il en avait été un promoteur lors des élections métropolitaines de 2014. D’ailleurs, certaines communes représentées dans notre

Meublés de tourisme : il était temps !

Meublés de tourisme : il était temps !

Régulièrement évoquée au fil des conseils métropolitains depuis plus de deux ans, la question des meublés de tourisme n’avait jamais trouvé jusqu’à maintenant une traduction politique de la part de l’exécutif de la Métropole et de celui de la Ville de Lyon. Avec les délibérations présentées vendredi au conseil de la Métropole et lundi au conseil municipal de Lyon, Philippe COCHET, Président du groupe Les Républicains et apparentés de la Métropole de Lyon, et Stéphane GUILLAND, Président du groupe Les Républicains & Apparentés – Ensemble pour Lyon de la Ville de Lyon, se réjouissent de la prise en compte même tardivement de cette problématique. Ils avaient d’ailleurs rencontrés les représentants de l’UMIH le 15 septembre dernier puis interpellé le Président de la Métropole lors du conseil métropolitain du 18 septembre par la voix de Philippe COCHET. Cette demande fut confirmée par un courrier le 2 octobre. Les meublés de tourisme

Tribune novembre 2017

Musée des tissus, un abandon coupable de la Métropole Notre groupe se félicite de l’annonce par le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) Emmanuel Imberton, d’un projet ambitieux pour le Musée des Tissus grâce à l’engagement très important de la Région Auvergne Rhône-Alpes et de l’Etat. C’est le seul projet qui permette de préserver les 2,5 millions de pièces, témoins de 4 500 ans d’histoire et qui en font la plus belle collection universelle d’étoffe. Le recours à un cabinet de conseil extérieur a permis l’élaboration d’un projet viable et ambitieux auquel tous les acteurs se sont associés… à l’exception de la Ville de Lyon et de la Métropole. Ces dernières ont proposé l’inacceptable : la dispersion et le désossement des collections, financés par une opération immobilière consistant à vendre une partie du musée. La Ville et la Métropole ont fait preuve d’un mépris, pour les partenaires

Agir en faveur du développement de l’hôtellerie et du tourisme

La Métropole de Lyon qui exerce la compétence tourisme perçoit la taxe de séjour dont elle fixe les tarifs par délibération du Conseil de la Métropole. Cette taxe permet de financer les dépenses liées à la fréquentation touristique ou à la protection des espaces naturels dans un but touristique. Elle a assuré un produit de 6,6 M€ en 2016, en évolution forte depuis plusieurs années. (5,9 M€ en 2015 et 5,2 M€ en 2014). Sur la Métropole de Lyon, on dénombre 18 000 lits d’hôtel. À côté de ce service hôtelier classique s’est développée une offre de nuitées de particulier à particulier en réservation par l’intermédiaire de sites internet du type “Airbnb” ou “Le bon coin”. Lors d’une rencontre avec Stéphane GUILLAND Conseiller métropolitain, Président du groupe Les Républicains à la Ville de Lyon et Philippe COCHET, Maire de Caluire-et-Cuire, Président du groupe Les Républicains et Apparentés à la Métropole

Imperator Davidus Kimelfeldix à la tête de la “Maison qui rend fou”

Imperator Davidus Kimelfeldix à la tête de la “Maison qui rend fou”

  A la Métropole de Lyon, depuis l’attribution des délégations aux membres de l’exécutif, trouver le bon interlocuteur politique relève d’un des douze travaux d’Astérix : « La maison qui rend fou » !   Pour discuter agriculture, on aura le choix entre 3 interlocuteurs. On ira voir le 15e Vice-président à la politique agricole, sauf si on traite d’achat foncier on sera alors renvoyé vers la 16e vice-présidente chargée de ce domaine particulier. Mais si ce même dossier revêt « un enjeu particulier » Il faudra consulter le 9e conseiller délégué.   Pour une entreprise, elle n’aura que l’embarras du choix ou plutôt l’incapacité à trouver le bon interlocuteur parmi les 9 élus compétents. Pour parler de la politique économique une entreprise ira naturellement vers la 2e vice-présidente. Sauf si l’entreprise est située au Carré de Soie ou Grand Montout dont s’occupe le 10e vice-président. Sauf si c’est pour parler d’extension internationale car c’est le

A Lyon, Gérard COLLOMB se réinvente marionnettiste

Lyon est bien connu pour sa marionnette de Guignol, en cela l’élection du président de la Métropole ne déroge pas à la tradition. L’élection d’un nouveau président de la Métropole de Lyon était l’occasion d’apporter un renouveau du système politique incarné par Gérard Collomb depuis 16 ans. Lors de la mise en place de la Métropole et l’élection de la commission permanente nous avions contesté le recroquevillement de cette instance autour des seuls membres de l’exécutif contrairement à ce qui existe dans toutes les autres collectivités françaises (départements et régions) où la représentation est proportionnelle, incluant donc l’opposition. Nous avions pu réitérer cette demande de nombreuses fois au sein de l’Assemblée comme par exemple le 27 juin 2016 en Conseil de la Métropole par la voix de Patrick Huguet. Interpellé par notre groupe pour évoquer cette question de gouvernance, le nouveau Président élu, David Kimelfeld nous a opposé une fin

Election du Président de la Métropole de Lyon

Election du Président de la Métropole de Lyon

La nomination de Gérard Collomb à la fonction de Ministre d’État, ministre de l’Intérieur, a ouvert sa succession à la présidence de la Métropole de Lyon. Les 165 conseillers métropolitains éliront donc le nouveau Président le 10 juillet prochain. Le groupe Les Républicains et Apparentés de la Métropole s’est toujours positionné dans une opposition assumée mais positive en déterminant tous ses votes en fonction de l’intérêt général de ses habitants et pour que les engagements pris auprès de nos concitoyens soient portés dans les politiques métropolitaines. Dans le respect de nos valeurs et de nos engagements, notre groupe a fait le choix de présenter une candidature à cette élection. Elle sera portée par une élue représentative de notre volonté de porter la voix de la droite et du centre, ouverte à l’échange et au dialogue, dans un esprit de rassemblement et de projets, bénéfique aux Grands Lyonnais. Véronique SARSELLI, Maire

Courrier à Gérard Collomb : Musée des Tissus, que va faire la Métropole ?

Courrier à Gérard Collomb : Musée des Tissus, que va faire la Métropole ?

Monsieur le Président, Depuis plusieurs mois déjà, le devenir du Musées des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon est en discussion. Nous avons plusieurs fois attiré votre attention sur ce dossier, que ce soit par une question orale lors du Conseil du 1er février 2016 ou encore une intervention de Dominique Nachury lors du conseil du 11 juillet 2016 ou bien au conseil municipal de Lyon par des interventions répétées des élus Les Républicains. Votre attitude semblait démontrer une réticence à décider d’un soutien financier pour assurer la conservation de la plus grande collection de textiles du monde dans la ville de Lyon. Le soutien apporté par la Métropole de Lyon à hauteur de 250 000 euros permettait de passer le cap de l’année 2016 mais n’apportait pas une solution pour une situation pérenne. Depuis lors, la Métropole n’a pas donné suite à son engagement « de mobiliser autour