Christophe Quiniou

Christophe QUINIOU
Conseiller municipal de Meyzieu
Conseiller métropolitain 

Monsieur le Président, mes chers collègues, un peu de fraîcheur, s’il vous plaît.

Depuis que je suis Grand lyonnais, j’entends parler d’un élu qui concentre les remarques négatives. Depuis que je suis élu, je constate qu’elles sont justifiées, que se soient par des attributions illégales d’indemnités, qui ont amené une condamnation.

(…) Des subterfuges électoraux à Vénissieux, des choix techniques discutables ou des flèches verbales en réunion publiques du type,” j’ai le micro donc j’ai raison ! Dites ce que vous voulez, nous sommes majoritaires, on fera ce que l’on veut“.

Monsieur Bernard Rivalta a le don d’irriter. Ces dernières déclarations sur la limitation des déplacements pour les plus démunis ont même choqué à l’échelle nationale mais il ne s’agit pas que d’un problème de personnes, il convient aussi de voir l’impact sur des choix dans la politique des transports. J’ai dénoncé, ici, l’absurdité de certaines décisions sur la Commune de Vénissieux et si vous, monsieur le Président, avez feint de ne pas comprendre en faisant un parallèle avec la Ville de Lyon, j’ai eu un retour d’information de situations semblables par de nombreux élus du territoire métropolitain dont certains de votre majorité.

Le Syndicat des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise (SYTRAL) ne répond à aucune des demandes essentielles de la Ville de Meyzieu, entre autres, comme par exemple l’arrêt du tram au Centre aquatique. Je me fais donc le porte-parole de cette opposition pour essayer de faire comprendre à monsieur Bernard Rivalta qu’un certain nombre d’entre nous ne partage pas sa vision du dialogue, de la politique et surtout certaines de ces positions techniques.

Ma candidature est une candidature d’opposition pour être un simple membre de la Commission permanente sans délégation de l’exécutif comme c’est prévu dans la loi. Concernant l’indemnité, si vous me donnez votre confiance mes chers collègues, les 10 % de plus car ça n’est que cela dans la loi également, donc les 10 % de plus attribués par la loi aux membres de la Commission permanente seront reversés à une association.

Candidature à la commission permanente face à Bernard Rivalta